HomeActualitéToussaint Louverture

Toussaint Louverture

Published on

Archives

7 avril 2024, 221ème anniversaire de la Mort de Toussaint Louverture :

L’idéal de Toussaint, une marche à suivre pour résoudre la Crise haïtienne actuelle. 

Par Ulysse Jean Chenet.

Aujourd’hui, comme dans tous les moments de crise du pays, certaines personnes ont tendance à faire allusion à Jean Jacques Dessalines. Pourtant, la crise multiforme et multidimensionnelle que connait Haïti trouverait sa solution dans l’idéal de Toussaint Louverture, et non dans celui de Dessalines.

En effet, la situation actuelle d’Haïti ne peut pas être résolue avec la devise de Dessalines « Koupe tèt boule kay.»  Au contraire, on doit chercher à calmer par tous les moyens la fureur des Gangs armés qui sèment la terreur et tuent spectaculairement de paisibles citoyens, incendient les édifices de l’État et les entreprises commerciales du pays.

C’est bien le moment de remonter au précurseur de l’indépendance d’Haïti, le Premier des noirs, le Père de la diplomatie dans le monde, Toussaint Louverture.

Pourquoi se référer à l’idéal de Toussaint Louverture pour résoudre la crise haïtienne ?

Il y a 3 aspects à comprendre dans l’idéal de Toussaint Louverture :
1) La liberté de sa race.
2) L’autonomie de son territoire
3) La Diplomatie de Toussaint.

Haïti de nos jours ne peut pas être considérée comme un pays libre et indépendant. Car la liberté est le droit de circuler librement et de vivre librement. En Haïti, on ne peut pas se payer le luxe de parler de liberté et des droits humains.
Donc, on peut se référer au combat de la liberté des noirs de Toussaint Louverture.

L’autonomie d’Haïti est la route essentielle pour libérer le pays. On ne peut pas parler de la souveraineté, de l’indépendance, de la démocratie, de l’état de droit sans avoir votre autonomie. S’il y a une révolution à faire pour sauver Haïti actuellement, c’est une révolution économique. C’est ce qui manque à Haïti depuis après son indépendance politique en 1804.
On n’a jamais mis en place un vrai programme de développement économique pour le pays d’une manière à sauvegarder notre indépendance.
Dessalines a bien pensé aux travaux de fortification du pays pour empêcher un retour offensif de l’ancienne métropole. C’était bien.
Mais, le meilleur projet de Dessalines a été mis en échec, c’était sa réforme agraire.

Ensuite, la question de la dette de l’indépendance acceptée par le Président Boyer a détruit graduellement l’économie de la nouvelle nation nègre en balbutiement économique qui ne pouvait pas supporter le poids de cette lourde dette qui représente le plus grand crime financier de toute l’histoire de l’humanité.
Aujourd’hui, si on veut sauver Haïti, le peuple haïtien doit accepter de faire des sacrifices en se mettant au travail pour lancer une véritable révolution économique et non une révolution par les armes, parce que le moment ne s’y prête pas.

La diplomatie haïtienne est en lambeaux, il faut une réforme en profondeur dans la diplomatie haïtienne et la coopération bilatérale et multilatérale d’Haïti.

Autres choses concernant la diplomatie haïtienne , le fonctionnement des diplomates étrangers accrédités en Haïti qui commettent des délits d’ingérence grave dans le pays à travers le Core groupe et les ambassades des pays de l’Occident dans le pays qui se comportent encore comme des colons et qui déstabilisent le pays.
Il nous faut un vrai Toussaint Louverture pour résoudre ce problème. On doit regarder les blancs dans les yeux pour discuter des intérêts de la nation haïtienne.
Si on se réfère à la présence de la CARICOM dans la résolution de la Crise haïtienne actuellement, on voit clairement que les acteurs politiques et les intellectuels haïtiens ne sont pas à la hauteur pour défendre les intérêts du pays. Ce sont des opportunistes et des esclaves qui ne peuvent pas discuter valablement avec les étrangers.
Une fois que le blanc a parlé, c’est Yes Mr Blanc.
Donc, il nous faut un vrai Toussaint Louverture actuellement dans le pays pour mener la lutte pour la Nouvelle Haïti.

En fait à l’occasion du 221ème anniversaire de la Mort de Toussaint Louverture, le Premier des noirs, le précurseur de l’indépendance d’Haïti, le Mouvement Point Final tenait à présenter son idéal comme marche à suivre pour résoudre durablement la Crise haïtienne.

Ulysse Jean Chenet

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

Newsreel

As the presidential transitional council, Conseil présidentiel de transition (CPT) struggles to see if...

Haïti Conseil Présidentiel : le CP Athlétique Club

Le mois d’avril, disent certains, est cruel.  Quand le pain quotidien n’est pas certain,...

221ième de notre Bicolore : et si les ancêtres revenaient parmi nous !

18 novembre 1803 - 18 novembre 2023, 221 années contemplent tristement la création de...