HomeInsécurité & Banditisme4 puissants chefs de gangs, sanctionnés par les États-Unis

4 puissants chefs de gangs, sanctionnés par les États-Unis

Published on

Archives

Le Bureau de contrôle des actifs étrangers, en anglais : Office of Foreign Assets Control (OFAC),
du département du Trésor américain, a sanctionné, ce vendredi 8 décembre, 20 personnes pour leur
lien avec des violations des droits de l’homme dans neuf pays. Parmi eux on trouve : Johnson
André (Izo), Renel Destina (Ti lapli), Vitel’homme Innocent, et Wilson Joseph (Lanmo san jou), les
chefs de quatre gangs criminels en Haïti : 5 Segond, Grand Ravine, Kraze Baryè, et 400 Mawozo.
Ils rejoignent Jimmy Chérizier, alias Barbecue, sanctionné en 2020. Ils sont accusés de meurtres,
d’enlèvements, de détention illégale d’armes à feu, de détournement de camions de marchandises et
de complot en vue de commettre des délits.
Selon l’OFAC, Izo est recherché par la PNH pour assassinat, enlèvement contre rançon, possession
illégale d’armes à feu, détournement de camions de marchandises et association de malfaiteurs.
André et son gang ont été identifiés par les survivants comme étant directement responsables de
1 035 cas documentés de violence sexuelle, rien qu’en 2022. Destina, alias ti lapli, qui est un allié-
clé d’André, a commis des enlèvements ainsi que des meurtres, des vols, des viols, des pillages, des
incendies de résidences et des attaques continues contre des agents de la PNH. Il a également été
inculpé de prise d’otages par le département américain de la justice pour avoir enlevé des citoyens
américains contre une rançon, en février 2021. Vitel’homme et Joseph, alias lanmo san jou, ont
tous deux été inculpés par la justice américaine pour leur rôle dans l’enlèvement armé de citoyens
américains en Haïti, en octobre 2022, et le Département d’État a offert des récompenses allant
jusqu’à 2 millions de dollars pour toute information conduisant à l’arrestation et/ou à la
condamnation de Vitel’homme Innocent, lorsqu’il a été ajouté à la liste des 10 fugitifs les plus
recherchés du FBI, le 15 novembre 2023, et jusqu’à 1 million de dollars pour toute information
conduisant à l’arrestation et/ou à la condamnation de lanmo san jou en 2022.
Le rapport du département du trésor américain révèle que le 1 er décembre, les États-Unis ont
également proposé que ces quatre personnes soient désignées par les Nations Unies, dans le cadre
de la résolution 2653 (2022) du Conseil de sécurité, car les chefs de gangs : André, Destina,
Innocent et Joseph, sont tous désignés comme personnes étrangères, responsables ou complices, ou
ayant participé directement ou indirectement à de graves violations des droits de l’homme.
Selon les rapports de  l’ONU , les gangs criminels en Haïti ont renforcé leur coopération, ce qui a
entraîné une augmentation significative de la violence et de l’activité criminelle. Les gangs
criminels contrôleraient désormais environ 80 % de Port-au-Prince. Les enlèvements, les viols, les
vols, les meurtres et les violences sexuelles sont des menaces quotidiennes pour les Haïtiens, y
compris les enfants, en raison de la prévalence de ces gangs criminels. Ces derniers rejoignent,
dans la liste américaine, Jimmy Chérizier, alias « Barbecue ». Le Comité des sanctions du Conseil
de Sécurité, créé par la résolution 2653, a approuvé l’ajout des personnes désignées par les États-
Unis à sa liste relative aux sanctions concernant les personnes et entités visées par les mesures
imposées par le Conseil de sécurité et adoptées en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations
Unies.
De plus, le Royaume-Uni a élargi sa liste de personnes sanctionnées et ajoute 2 personnes en Haïti
pour leur implication dans le massacre de La Saline. Il s’agit de : l’ancien Directeur Général du
Ministère de l’Intérieur : Fednel Monchéry, et de l’ancien Délégué Départemental de l’Ouest :
Joseph Pierre Richard Duplan.
Emmanuel Saintus
Une dizaine d’écoliers, kidnappés à bord d’un minibus d’abonnement scolaire, à Port-au-Prince
Les kidnappeurs ont frappé fort à Port-au-Prince. En effet, des bandits lourdement armés ont
détourné, dans la matinée du mercredi 6 décembre 2023, un minibus d’abonnement scolaire,
transportant environ une dizaine d’écoliers de l’institution Sacré-Cœur de Turgeau, du Petit
Séminaire Collège Saint-Martial. Le rapt a eu lieu dans les parages de l’institution Petit Séminaire
Collège Saint-Martial, située au cœur de la capitale, au moment où le minibus s’apprêtait à déposer

des élèves de l’institution à la rue Lamarre, à Port-au-Prince. L’information a été rapportée par
Haïti Info Pro. L’insécurité qui bat son plein dans le pays, continue de faire des victimes au sein du
secteur éducatif. Selon le chauffeur du minibus, le rapt s’est produit aux environs de 6 heures du
matin. Alors qu’il s’apprêtait à se garer, le chauffeur a été contraint de descendre du véhicule et de
donner la clé aux kidnappeurs. Dans la foulée, les malfrats ont pris le minibus et sont repartis avec
tous les écoliers qui s’y trouvaient.

Popular articles

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Un Conseil Présidentiel de 7 membres, à la tête du pays, est-ce pour bientôt?

C’est une démarche boiteuse au mieux, bizarre certainement, mais il fallait bien entreprendre quelque...

La CARICOM recrute 7 nouveaux acteurs haïtiens pour pour une  débauche présidentielle  inédite

Cette organisation qui n’a jamais supporté Haïti dans sa lutte contre ses ennemis internes...

Latest News

Haïti insécurité

Attaque de la Bibliothèque nationale d'Haïti ! La mémoire du pays est souillée, selon le...

Les gangs tuent au quotidien en Haïti

Les gangs, soit-disant révolutionnaires, continuent encore de frapper.  Alors qu’ils se sont unis sous...

Situation «cataclysmique» en Haïti, selon l’ONU

Alors que les terroristes enclavent la majeure partie du pays et tiennent toute la...