HomeInsécurité & BanditismeLa machine infernale du kidnapping continue

La machine infernale du kidnapping continue

Published on

Archives

spot_img

La Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA) a reporté toutes les
audiences de ses tribunaux, suite à l’enlèvement de cinq (5) de ses employés, à Pétion-Ville.
L’instance étatique en a fait l’annonce, par le biais d’un communiqué publié le mercredi 8
novembre 2023.
La CSC/CA a réagi après que cinq (5) de ses employés ont été frappés par la machine
infernale de l’insécurité. En effet, ces employés ont été enlevés à Pétion-Ville, tôt le lundi 6
novembre 2023, pendant qu’ils se rendaient au bureau.
«Face à l’indignation qui étreint l’ensemble du personnel et au climat de fébrilité qui
s’installe dans ses locaux, la Cour se voit contrainte de reporter toutes les audiences de ses
tribunaux administratifs et financiers, jusqu’à nouvel ordre», a écrit la CSC/CA, dans son
communiqué.
Les cinq employés de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif
(CSC/CA) ont été enlevés, par des individus armés, à Tara’s, dans la commune de Pétion-Ville. Le
rapt a eu lieu dans la matinée du lundi 6 novembre 2023, au moment où les victimes s’apprêtaient à
se rendre à leur bureau, à Port-au-Prince.
La Cour Supérieure des Comptes dit espérer que ses fonctionnaires, qui ne perçoivent pas un
salaire leur permettant de faire face aux exigences des kidnappeurs, seront vite relâchés pour qu’elle
puisse reprendre son fonctionnement normal.
Selon des sources concordantes, les ravisseurs ont déjà exigé des rançons auprès des
familles des victimes, en échange de leur libération. Ces sources n’étaient toutefois pas en mesure
de préciser les montants exigés par les ravisseurs.
Définitivement, le fléau du kidnapping continue d’appauvrir la population haïtienne. Ces
dernières années, par rapport à la passivité de l’État, il est devenu une industrie rentable et
florissante dans le pays.
Par ailleurs, plusieurs personnes sont tuées par balle, à Tabarre, par des individus armés.
Malgré les efforts déployés par les forces de l’ordre du pays, les groupes criminels continuent de
faire couler du sang sur le territoire haïtien. Selon certains riverains de Tabarre, plusieurs personnes
ont été tuées par balle, le mardi 7 novembre 2023, par des individus armés, et plusieurs autres ont
été blessées.
En effet, le mardi 7 novembre, une fusillade a eu lieu sur la route de Tabarre, précisément
entre Carrefour Fleuriot et Carrefour Rita. Au moins cinq personnes ont été abattues par des
individus lourdement armés et non-identifiés, et plusieurs autres ont été blessées. Ces individus,
toujours selon ces riverains, étaient à bord d’un véhicule sans plaque.
La Police Nationale d’Haïti a déjà procédé à l’interpellation de plusieurs individus armés et
au démantèlement de plusieurs foyers de gang, à la fin du mois d’octobre et au début du mois de
novembre. Mais les bandes armées continuent de semer la terreur au sein de la population haïtienne.
À Mariani, des personnes ont été contraintes, à la fin de cette semaine, de laisser leurs maisons,
sous la menace des bandits armés. Et, le dernier drame ayant accablé une bonne partie de la
population haïtienne est la mort d’Asap Jexus, un jeune artiste haïtien, et de plusieurs personnes qui
étaient avec lui, la semaine écoulée.
Emmanuel Saintus

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

Haïti insécurité :

Enfin, l'arrivée de la Force multinationale en Haïti est effective.Sur le Tarmac de l'aéroport...

12 juin 2024, Journée nationale de l’enfant :

MEDIC Haïti et le Mouvement Point Final dénoncent la mauvaise situation des enfants dans...

Mise en place d’une commission de proximité en faveur des victimes d’insécurité

L'Institut National pour la Défense des Droits Économiques, Sociaux et Culturels (INDDESC), organisme national...
spot_img