HomeInsécurité & BanditismeSolino, sous la terreur des terroristes du Bel-Air

Solino, sous la terreur des terroristes du Bel-Air

Published on

Archives

Le jeudi 7 septembre, en début de soirée, le professeur Solon Fortunat a été assassiné par les gangs terroristes de Bel-Air. Le professeur à l’Université d’État d’Haïti (UEH) a été atteint de plusieurs projectiles, au niveau de Carrefour Péan, lors d’une offensive des gangs armés du quartier de Bel-Air, contre celui de Solino. C’est un coup dur pour le pays.

L’insécurité continue de broyer des vies en Haïti. L’ingénieur Solon Fortunat a été abattu par des individus armés le jeudi 7 septembre 2023 dans des circonstances non encore élucidées. Il est présenté comme l’un des cadres les plus compétents du pays. Il s’agit, selon plus d’un, d’une grosse perte pour Haïti, déjà en proie à la fuite incessante de ses ressources humaines. Solon Fortunat, ingénieur de formation, était professeur de mathématiques à l’École Normale Supérieure (ENS), une entité de l’UEH et à la Faculté des Sciences (FDS) de l’UEH. Il est décrit comme un professeur chevronné, honnête et passionné. Sur la toile, les réactions fusent de toutes parts pour condamner un meurtre crapuleux, un crime odieux.

De plus, les bandits armés ont assassiné le policier Wilio Idocci dans le quartier de Solino, lors de cette attaque orchestrée en fin d’après-midi, le jeudi 7 septembre. L’agent de police, Wilio Idocci, était issu de la 17e promotion de la Police Nationale d’Haïti, selon les informations disponibles.

C’est une énième attaque perpétrée contre ce quartier. Des résidents de Solino ont dû quitter le quartier en trombe, pour échapper à la fureur des hommes armés du chef de gang terroriste, Kempes.

Il importe de souligner que depuis le mercredi 6 septembre, le quartier de Solino subit les assauts des bandits armés de Bel-Air. La plupart des riverains ont déjà abandonné leurs maisons, fuyant ainsi la fureur des gangs terroristes.

À noter que c’est la panique ici et ailleurs, partout dans la capitale. Les bandits armés règnent en maîtres et seigneurs et commettent des attaques poussant les citoyens à fuir leurs quartiers. Dans l’après-midi du mercredi 6 septembre, des tirs nourris ont retenti à Nazon, Christ-Roi et dans les zones avoisinantes, ce qui a créé la peur du côté des habitants.

Par rapport aux attaques puissantes des groupes armés dans le pays, les membres de la population, un peu partout, ont dû fuir leurs zones vers d’autres régions du pays. Après Carrefour-Feuilles, la terreur touche Nazon, Christ-Roi et ses environs, en cette fin de journée du mercredi 6 septembre. Des tirs ont terrifié les riverains qui se sont mis à se sauver dans tous les sens.

Par ailleurs, tous les secteurs de la vie nationale sont pris en otage par des malfrats qui réduisent la liberté de la population et rendent périlleuses leurs conditions de vie.

Jusqu’à date, le gouvernement haïtien peine à aborder le problème en profondeur. Il n’a pris aucune mesure pour contrer les gangs. Entre-temps, la population, prise en étau, se désole et est contrainte, à plusieurs reprises, de fuir, encore et encore, pour tenter de se protéger.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

Évasion de prison et avis de recherche en Haïti

Le Mouvement Point Final plaide pour une réforme dans la gestion pénitentiaire en Haïti.Le...

Haïti : la révélation troublante du président colombien

Alors que les groupes terroristes criminels « Viv Ansanm » continuent d’assassiner et de violer de...

Les gangs sont sans pitié

Genard Joseph, secrétaire d'État au Bureau à l'Intégration des Personnes Handicapées (BSEIPH), est profondément...