HomeEconomie & FinancesQuel Bilan pour le HCT?

Quel Bilan pour le HCT?

Published on

Archives

Depuis sa prise de fonction en février 2023, le Haut Conseil de la Transition (HCT) s’est vu confier plusieurs missions importantes pour le pays. Cependant, son bilan jusqu’à présent suscite de vives interrogations, quant à son efficacité et à son influence réelle sur les décisions politiques du pays. Alors que des recommandations sont restées lettres mortes et que ses membres sont accusés de n’être que de simples consultants, le HCT est désormais remis en question. Cet article de presse se penche sur le bilan et les perspectives de cette institution qui a suscité tant d’espoirs, lors de sa mise en place.

Le HCT a été constitué dans le but de mettre en œuvre des réformes économiques, de lutter contre la contrebande et la corruption, d’adopter une nouvelle Constitution et de garantir la sécurité et la libre circulation des citoyens et des biens. Cependant, plusieurs mois après sa mise en place, le HCT semble avoir du mal à faire face à ses responsabilités. La présidente de l’institution a dû prendre la parole publiquement pour réclamer des moyens de fonctionnement, mettant ainsi en lumière les difficultés rencontrées. De plus, les recommandations issues d’un forum sur la sécurité, la gouvernance et la réforme constitutionnelle sont restées sans suite, jusqu’à présent, laissant penser que le HCT manque de pouvoir réel pour les mettre en œuvre.

Les membres du HCT, tels que Mirlande Manigat, Laurent Saint-Cyr et Calixte Fleuridor, sont accusés de n’être que des consultants du Premier Ministre Ariel Henry. Leur manque de pouvoir réel, dans les négociations politiques en cours, souligne les limites de leur influence et remet en question l’efficacité de l’institution. De nombreux observateurs estiment ainsi que le HCT devrait être élargi et doté de fonctions purement présidentielles pour lui permettre de prendre des décisions politiques et d’avoir un impact réel sur la gouvernance du pays.

Le bilan du HCT, jusqu’à présent, semble mitigé. Alors que ses missions sont encore loin d’être accomplies, ses membres restent silencieux face aux problèmes persistants du pays. Les recommandations pour une meilleure gouvernance et pour la sécurité restent lettres mortes, soulignant ainsi le manque d’influence et de pouvoir de l’institution. Les analystes se posent donc de nombreuses questions quant à l’avenir du HCT. Sa légitimité et son efficacité sont remises en cause, tandis que ses perspectives semblent incertaines.

Le Haut Conseil de la Transition a été créé avec de grandes attentes de la part du peuple, afin de mener à bien des réformes économiques et politiques, cruciales pour le pays. Cependant, son bilan, jusqu’à présent, est mitigé.

Les perspectives pour le HCT sont incertaines, et il est désormais primordial de repenser son rôle et ses responsabilités, afin de permettre une réelle avancée démocratique et une amélioration de la gouvernance dans le pays.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

Le CPT organise son premier Conseil des Ministres 

Alors que les gangs armés de la coalition « Viv Ansanm » ont contraint des membres...

Qu’adviendra-t-il du CPT, après une telle démonstration d’inconséquence de nos leaders?

Même si cela se révèle de plus en plus compliqué, il demeure encore possible...