HomeInsécurité & BanditismeDes Brebis emmenées à la boucherie par leur Berger

Des Brebis emmenées à la boucherie par leur Berger

Published on

Archives

La nature a horreur du vide. L’absence des autorités étatiques a poussé les citoyens à prendre
des décisions meurtrières. On ne pactise pas entre un agneau et un lion.
Les gangs terroristes n’ont aucun état d’âme, ce sont des gens atteints de la
schizophrénie, des vampires assoiffés toujours du sang des innocents. En effet, des dizaines de
personnes ont laissé la vie, lors d’une manifestation de plusieurs centaines de fidèles dont des
centaines d’entre eux sont des déplacés, victimes de la violences inouïes des gangs terroristes.
Des bandits du gang de Canaan ont ouvert le feu sur une manifestation organisée le samedi 26
août, à l’initiative du pasteur Marco, de son vrai nom Marcorel Zidor. Le bilan partiel fait état
d’au moins cinquante (50) morts et plusieurs blessés par balles.
Le pays a ainsi connu un nouveau drame. À l’origine de cet événement tragique, se
trouve le pasteur Marco, de l’église Évangélique Piscine de Bethesda. Le révérend a pris la
tête d’une foule de fidèles chrétiens, décidés à déloger le gang opérant à Canaan, opérant à
l’entrée Nord de la capitale. Arrivés dans le fief du gang, les hommes de «Ti Jeff» ont ouvert
le feu sur la foule. Au moins cinquante (50) jeunes fidèles des deux sexes ont été tués par les
bandits. Les criminels ont filmé les corps sans vie des victimes et partagé la vidéo sur les
réseaux sociaux. Des reporters qui couvraient la manifestation parlent de plusieurs dizaines de
morts et de blessés par balles.
«L’initiative du Pasteur Marco, qui a mobilisé ses fidèles et les a encouragés à marcher
en direction d’un groupe de gangs armés dans leur fief, à la localité de Canaan, ce samedi 26
août 2023, peut être qualifiée d’audacieuse, mais débouche néanmoins sur une véritable
tragédie. En optant pour une telle action, le pasteur a exposé ses fidèles à des risques
considérables, comme en témoignent les événements tragiques qui ont suivi: des pertes en
vies humaines, des blessures et des enlèvements, touchant particulièrement les femmes. C’est
une regrettable tragédie!»: déclare l’ex-premier ministre, Evans Paul.
Le mea culpa de la Police nationale
La Police Nationale d’Haïti (PNH), dans une note datant du lundi 28 août, a fait savoir ceci,
concernant l’attaque meurtrière orchestrée par le gang de Canaan contre une foule de fidèles
qui manifestaient, le samedi 26 août 2023, contre ledit gang, à l’appel de «l’Église
Évangélique Piscine de Bethesda», dirigée par le pasteur Marcorel Zidor, alias Marco. «La
foule, dont certains armés de machette et de bâtons, aurait contourné les dispositifs de sécurité
qui ont été établis par les forces de l’ordre, et est quand même arrivée dans les zones
souhaitées, pour affronter les membres dudit gang», tente de se justifier la Police nationale
d’Haïti (PNH). Sans donner de détails sur les actions de dissuasion qu’elle aurait faites, la
PNH déclare «avoir pris des dispositions en établissant des périmètres de sécurité pour
empêcher les participantes et participants d’atteindre leur destination». Des pourparlers
auraient été également entrepris en vue de convaincre les organisateurs «de ne pas continuer
dans cette entreprise, pour éviter un carnage de la part des bandits qui disposent d’un arsenal
de guerre», selon la PNH.
La Police nationale d’Haïti qualifie de «regrettable» le drame du samedi 26 août 2023,
ayant fait plusieurs morts par balles et blessés , lors de la «manifestation spontanée» qui visait
à déloger le gang de Canaan, dirigé par le nommé Jeff, ainsi connu. «D’autres manifestants
portant des uniformes vert olive auraient été armés de fusils d’assaut», souligne la PNH,
indiquant qu’une enquête judiciaire est déjà ouverte à la Direction centrale de la police
judiciaire (DCPJ), en vue de fixer les responsabilités de tous les acteurs dans cette affaire, afin
que de tels actes irrationnels ne se reproduisent plus». Plusieurs des personnes qui
manifestaient sont retenues en otage par le gang de Canaan.

Beaucoup estiment que la PNH aurait pu, si elle le voulait, disperser les manifestantes
et manifestants, avant qu’ils parviennent à atteindre la zone à risques.
De son côté, la Fondasyon Je Klere (FJKL) constate avec amertume les douloureux
événements survenus dans la zone de Canaan, samedi 26 août où des dizaines de fidèles
protestants, répondant à l’appel de leur pasteur, ont été massacrés, blessés ou enlevés.
Cette marche organisée par l’Église Evangélique Piscine de Bethesda, dirigée par le
Pasteur Marcorel ZIDOR, alias «Pasteur Marco» a été précédée d’un discours pastoral faisant
l’apologie de la violence, appelant les citoyens à s’armer les uns contre les autres, en vue de
déchouquer les gangs armés par la violence. Ces appels à la violence, en vue de porter les
citoyens à se substituer aux forces de l’ordre, se multiplient ces derniers temps, dans
l’indifférence totale des autorités établies qui laissent la société aller à son dépérissement.
La FJKL rappelle que le fait de porter les citoyens à s’armer les uns contre les autres,
la provocation à la violence, dans les discours pastoraux, sont des actes criminels, prévus et
punis par le Code pénal haïtien, de 3 à 15 ans de prison. «Il est temps de faire respecter la loi.
Ceux qui par leur discours ont provoqué ce massacre comme les auteurs de ce massacre
doivent répondre de leurs actes. La FJKL, tout en présentant ses sympathies aux parents des
victimes, souhaite que la justice se montre impitoyable contre les auteurs et complices de ce
massacre. Trop c’est trop!»
Emmanuel Saintus

Popular articles

Le déploiement de la force Kenyane en discussion 

La ministre de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète, a représenté...

Tout cela n’est que pour un temps…

Il arrivera un moment où tout ceci sera derrière nous.  Quand exactement, je ne...

Le juge de paix de Carrefour, Jean Frantz Ducasse : kidnappé

Les cas de kidnapping se multiplient dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, ces derniers...

Comme quoi, Guy Philippe est aussi menteur que ses patrons…

« 90 jours seulement pour mettre fin au problème des gangs dans le pays », a...

Latest News

Les gangs terroristes continuent leurs enlèvements en série 

Les gangs terroristes continuent, en toute quiétude, de massacrer, de kidnapper, de torturer les...

Assassinat de 5 agents de la BSAP à Pétion-Ville, OPC déplore

Dans une note en date du 8 février 2024, l’Office de la Protection du...

L’insécurité alimentaire persiste en Haïti 

Dans la dernière mise à jour de son bulletin, l’Organisation Internationale Famine Early Warning...