HomeEconomie & FinancesForum pour manger entre amis…

Forum pour manger entre amis…

Published on

Archives

Le mercredi 24 mai 2023, au Karibe Convention Center, le Haut Conseil de Transition (HCT) a
clôturé la deuxième et dernière journée de son Forum sur la sécurité, la réforme constitutionnelle
et électorale, la bonne gouvernance, les mesures économiques et sociales. En l’absence des
institutions concernées par la sécurité, entre autres la PNH, FAd’H, AGD, migration… sans les
panels d’experts annoncés, à l’issue de ces 2 jours, une «Déclaration conjointe sur les étapes à
franchir», synthèse des deux jours, a été présenté au terme de ce Forum…
Concernant la sécurité, le gouvernement tiendra compte, dans ses prises de décision, des
propositions sur la sécurité sorties du forum du HCT, assure Ariel Henry. À l’issue du forum
politique du Haut Conseil de la Transition (HCT) qui s’est déroulé sur la sécurité, les réformes
constitutionnelles et électorales, la bonne gouvernance et les mesures économiques et sociales, le
mercredi 24 mai, le chef du gouvernement, en présence notamment des représentants des pays
étrangers accrédités en Haïti et de la nouvelle Représentante spéciale du Secrétaire général de
l’ONU en Haïti, María Isabel Salvador, a donné l’assurance que son gouvernement fera un suivi
des propositions sorties de ces discussions, en ce qui concerne particulièrement le sujet
préoccupant de la sécurité. «Je partage aussi avec vous, l’idée que nous avons urgemment besoin
de rétablir un environnement sécuritaire, de garantir la liberté de circulation des personnes et des
biens. C’est une condition sine qua non, pour aller sereinement vers l’organisation des élections
dans de bonnes conditions, et la passation du pouvoir à des élus. J’ai entendu vos points de vue et
vos propositions. Je peux vous assurer que le gouvernement en tiendra compte dans ses prises de
décision sur cette épineuse question. Je le dis avec d’autant plus d’assurance, que nombre de vos
propositions rencontrent des positions déjà prises ou exprimées par le gouvernement», a-t-il
indiqué.
Le premier ministre avance par ailleurs qu’il n’a jamais voulu une intervention militaire
dans le pays. «Je suis sur la même longueur d’ondes que vous, quand vous dites que nous
n’avons pas besoin que nos amis étrangers viennent faire le travail à notre place. Le
gouvernement n’a jamais sollicité d’intervention militaire. Nous avons seulement demandé un
accompagnement robuste pour nos forces de l’ordre, qui sont prêtes à continuer à jouer
pleinement leur rôle», a-t-il dit.
Les participants ont convenu de la nécessité d’assurer une bonne formation aux policiers,
d’augmenter les effectifs et de leur fournir du matériels et des équipements indispensables à la
lutte contre les gangs, parallèlement à une stratégie de réduction de la violence de proximité pour
éliminer le phénomène d’enrôlement des jeunes dans les gangs armés. En résumé, que des choses
que l’on entend en paroles depuis des mois, sans aucun résultats visibles…Pas d’idées
nouvelles…
«Oui, il nous faut augmenter les effectifs de la PNH et la doter d’un système de
renseignement adéquat. Oui, nous devons mobiliser davantage de ressources financières pour
payer nos forces de l’ordre, les équiper et les former. Oui, nous devons étoffer notre armée et
bien définir son rôle et ses modalités d’intervention en soutien à la PNH, pour l’accompagnement
de certaines tâches spécifiques,»a affirmé le Premier Ministre a. i., dans son allocution de
clôture. Il affirme: «Je peux vous dire que dans les jours et les semaines qui viennent, vous aurez
l’occasion de voir des changements significatifs, tant au niveau de la sécurité que de la
gouvernance de notre pays. Mettons-nous au travail car la tâche est immense et le temps nous est
compté.

Dans les multiples rencontres que j’ai eues avec quasiment tous les secteurs depuis mon
arrivée à la tête du Gouvernement, il est apparu clairement qu’il y a un large consensus autour de
la nécessité de revoir certaines dispositions de notre Constitution. Il nous faudra construire des
consensus suffisants, au niveau national, sur chacun des points à modifier, et organiser de larges
consultations, pour que nos compatriotes adhèrent aux changements qui seront proposés.
La première tâche du prochain CEP sera d’organiser une consultation populaire en vue de
valider les modifications apportées. Cette étape nécessaire et indispensable devra être franchie,
dans un court laps de temps, parce que l’organisation des élections générales en dépend.
Le moment est venu d’avancer et nous allons avancer. “ Nou pra l retounen balon an
nan pye pèp ayisyen an, nan eleksyon”. C’est le peuple qui aura le dernier mot en matière de ses
dirigeants»
Un CEP d’ici 2 semaines?
Par ailleurs, Pascal Adrien, Responsable du Mouvement national pour la transparence, a déclaré
que d’ici deux semaines au plus tard, Haïti sera doté d’un nouveau Conseil Électoral Provisoire.
Il affirme que la liste des 20 personnalités désignées par les différents secteurs devrait être
soumise sous peu au Haut Conseil de Transition (HCT) qui choisira les 9 Conseillers électoraux.
Emmanuel Saintus

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

HISTORICAL ACCOUNT OF HAITIAN PEOPLE FROM A DIFFERENT PERSPECTIVE

Rasin Ganga [email protected] Part five Peasants class versus the State  The Peasant Class creates mechanisms that render establishing a state...

ISTWA PÈP AYISYEN YON LÒT APWÒCH

Senkyèm pati aRasin [email protected] Peyizànri parapò ak leta Peyizànri an pwodwi yon latriye mekanis ki rann...

« Ayiti, le meilleur est à venir ! »

Après autour de deux siècles de tumultes et d'épreuves multiformes et pluridimensionnelles : notre...