En Bref

Published on

spot_img

Archives

Forum sur les perspectives pour les droits humains
Les 20 et 21 avril 2023, a eu lieu, à l’université Quisqueya, un forum sur les droits humains, où
de nombreuses thématiques ayant rapport aux droits humains ont été abordées.
Organisé par l’Institut National pour la Défense des Droits Économiques, Sociaux et
Culturels (INDDESC), l’évènement s’est déroulé dans une ambiance conviviale et de réflexion
critique sur la négligence et les graves violations systématiques des droits de l’homme en Haïti.
L’activité, qui réunissait plusieurs dizaines de personnes, a suscité une pléiade de
réflexions autour du thème: Droits Humains en Haïti : mythe ou réalité.
Des intervenants comme : l’économiste Énomy Germain, M e Mackenson Edmond, M e
Samuel Simon, l’économiste Emmanuel Louis-Jeune, le philosophe Nélio Providence, M e Frédo
Jean-Charles, ont passé en revue de nombreux sujets ayant rapport aux droits humains,
notamment la corruption dans l’administration publique et l’effectivité des Droits Économiques,
Sociaux et Culturels, le déclin des valeurs occidentales, l’autopsie d’un mythe exagéré au regard
du concept État de droit, les racines du sous-développement économique d’Haïti, vers une
présentation du concept droits humains.
Il est important de souligner que cette initiative visait à renforcer la capacité des
participants dans le domaine des droits humains, notamment les droits de la deuxième génération
des droits humains (Droits-Créances) et surtout de susciter un gain de réflexions autour de
l’échiquier socio-éducatif, politique et médiatique du pays.
Président et fondateur de l’INDDESC, Me Frédo Jean-Charles dit croire que le pays est
assoiffé de telles initiatives, afin d’orienter la jeunesse sur des pistes relatives à un idéal commun,
capable de sauvegarder la dignité humaine, de réduire et de combattre la violence symbolique,
physique et psychologique, dans un pays où toutes les institutions sont quasiment détruites. Dans
un contexte ou l’État demeure défaillant, il est un fait certain que les crimes et la méchanceté
deviennent monnaie courante.
Les droits humains sont, pour la société, ce que le sang est pour le corps, alors qu’en
Haïti, non seulement, le concept de droits humains est en crise, mais ses violations et atteintes
touchent son paroxysme, ce qui nous pousse à dire que les violations des droits constituent un
échec pour la dignité humaine et le bien-être collectif en Haïti, a déploré M e Frédo Jean-Charles.
La réalisation de ce forum a connu un succès fou, compte tenu des témoignages des
participants et une satisfaction incontestable pour l’instance organisatrice de cette initiative.
Smith Prinvil

Popular articles

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Latest News

12 juin 2024, Journée nationale de l’enfant :

MEDIC Haïti et le Mouvement Point Final dénoncent la mauvaise situation des enfants dans...

Haïti, Crime financier :

Le Mouvement Point Final demande des Comptes de la Gestion des 32 mois de...
spot_img