HomeSportLa culture et le sport

La culture et le sport

Published on

Archives

La culture et le sport, deux domaines d’épanouissement total des filles haïtiennes
«Tifi pa fè espò pou li pa tounen milèt»
Il y a longtemps, c’était l’opinion qui prévalait dans la société haïtienne. C’une conception
qui témoigne d’un haut niveau d’arriération mentale. Entretemps, les USA ont eu leur
Serena Williams (tennis), leur Simone Bales (gymnastique), leur Florence Griffith
Joyner, leur Candace Parker (basketball)… De leur côté, l’Allemagne a eu sa Kathrine
Switzer (marathon), la France a eu sa Marie Josée Pérec (athlétisme)…, pour ne citer que
celles-là. Pourtant, la plupart de ces légendes du port féminin ont pu également
s’accomplir dans les autres sphères de leur vie. Le sport a donc été pour elles un leitmotiv
leur permettant de réaliser la plénitude de leur développement.
J’ai été agréablement surpris de voir qu’il en est de même pour la génération
actuelle des sportives haïtiennes. Ceci est confirmé par l’image, Ô combien significative
de la Grenadière, Danielle Étienne, milieu de terrain de l’équipe nationale, célébrant,
avec son bébé de sept (7) mois, au milieu de ses coéquipières, la récente qualification de
la sélection haïtienne féminine de football pour la prochaine Coupe du Monde de
Football. Ceci a dû être un baume au cœur de toutes celles qui ont eu à subir des regards
condescendants ou même des propos méchants, à cause de leur corps athlétique. Sachez,
mesdames, que justice vous a été rendue à travers cette image.
Sous un tout autre registre, notre Grenadière milieu de terrain, Sherly Jeudy, qui
se démarque parmi les meilleures sur le terrain, arrive à jumeler une carrière de
mannequin. Lorsque la féminité est associée à la pratique du sport, ça donne tout
simplement une efficace Sherly Jeudy sur le terrain et une élégante Sherly Jeudy sur les
plateaux.
En ce mois de célébration des Droits de la Femme, nous devons encourager la
société haïtienne à rompre avec les conceptions anciennes qui nous maintiennent à tous
les niveaux dans le sous-développement. À nos filles haïtiennes, nous disons que la
culture et le sport sont deux domaines pour lesquels vous avez de grands potentiels de
développement professionnel et personnel. En témoigne la présence marquée de nos
footballeuses dans la ligue américaine et dans la plupart des meilleurs championnats
européens. Les opportunités sont là, alors à vos marques les filles!
Witchner Orméus
Msc Administration sociale
Conseiller principal de jeunesse et d’animation

Popular articles

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Un Conseil Présidentiel de 7 membres, à la tête du pays, est-ce pour bientôt?

C’est une démarche boiteuse au mieux, bizarre certainement, mais il fallait bien entreprendre quelque...

La CARICOM recrute 7 nouveaux acteurs haïtiens pour pour une  débauche présidentielle  inédite

Cette organisation qui n’a jamais supporté Haïti dans sa lutte contre ses ennemis internes...

Latest News

Newsreel

Finally, an accord has been reached for the creation of the transitional government that...

Togo : l’ombre de l’intimidation plane sur l’opposition

Au Togo, plusieurs membres de l’opposition ont été interpellés et gardés à vue. Le...

La conjecture d’Haïti.

L’institut de mathématique Clay a retenu sept défis mathématiques réputés insurmontables et offre un...