Insecurity

Published on

Archives

Banditisme: un élève de 10 ans, blessé mortellement par balle
Le Ministère de l’Éducation Nationale condamne, de toutes ses forces, l’attaque de l’école de la
commune de Liancourt (département de l’Artibonite) où un élève, Alfred Fedins, 10 ans, élève de
4e, a été blessé mortellement après avoir reçu une balle, alors qu’il se trouvait dans sa classe.
Malgré tous les efforts déployés, il n’a pu être sauvé.
Le Ministère condamne cet acte qui révolte la conscience de toute la communauté éducative
et renouvelle son appel à toute la société pour protéger l’école, les enfants et le personnel éducatif.
«Les actes de violence armée contre les écoles en Haïti, notamment les fusillades, les saccages, les
pillages et les enlèvements, se sont multipliés par 9 en un an, alors que l’insécurité grandissante et
les troubles généralisés commencent à paralyser le système éducatif du pays», a averti l’UNICEF, le
mercredi 9 février.
Au cours des quatre premiers mois de l’année scolaire (octobre 2022 à février 2023), 72
écoles ont été prises pour cible, contre 8 au cours de la même période l’année dernière.
Le bilan comprend au moins 13 écoles prises pour cible par des groupes armés, une école
incendiée, un élève tué et au moins deux membres du personnel enlevés, selon les rapports des
partenaires de l’UNICEF. Au cours des six premiers jours du mois de février, 30 écoles ont été
fermées en raison de la montée de la violence dans les zones urbaines, tandis que plus d’une école
sur quatre est restée fermée depuis octobre 2022.
Lorsque les groupes ciblent les écoles, ils pillent fréquemment le matériel scolaire,
notamment les bureaux, les bancs, les tableaux, les ordinateurs portables, les photocopieurs, les
batteries et les panneaux solaires, les sacs de riz, de farine et de maïs pour les repas scolaires…
Selon le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires
(OCHA), 60 % de la zone métropolitaine de Port-au-Prince est contrôlé par des groupes armés.
De plus, dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 février 2023, au moins 6 personnes ont été
tuées, une dizaine blessées et un nombre indéterminé de personnes enlevées, dans la localité de
Dejaden, à l’entrée Sud de Verrettes. Selon des témoignages, des membres du gang «Gran Grif» de
Savien seraient responsables de ces actes. C’est une attaque qui aurait été menée en représailles
contre une brigade populaire qui a saisi plusieurs boîtes de munitions destinées au gang «Gran
Grif». La population, terrorisée, lance un appel à l’aide à la PNH.
D’autre part, le gang «Kraze Baryè» veut le contrôle de Pétion-Ville. Après avoir pris le
contrôle, entre autres, de Frères, Pernier, Torcel, Belvil, Métivier, François, Fort-Jacques, le chef de
gang Vitel’homme Innocent veut prendre le contrôle exclusif de Pétion-Ville qui est déjà aux prises
avec le gang de «Ti-Makak» qui contrôle Laboule.
Entre temps, le mercredi 8 février dans la soirée, Washny Bien-Aimé, responsable du Centre
de réception et de livraison de documents d’identité (CRLDI) de Saint-Marc, a été libéré contre
rançon par ses ravisseurs, 24 heures après avoir été enlevé sur la Nationale # 1, à la hauteur de La
Croix- Périsse, par des membres du gang «Kokorat san ras» qui opère à Lestère.
Par ailleurs, l’avion militaire canadien, Lockheed CP-140 Aurora, qui patrouillait dans le
ciel d’Haïti, a terminé sa mission de reconnaissance et est retourné au Canada. Les informations
collectées permettront au Gouvernement canadien d’évaluer exactement la situation sur le terrain en
Haïti.
Emmanuel Saintus

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

Newsreel

As the presidential transitional council, Conseil présidentiel de transition (CPT) struggles to see if...

Haïti Conseil Présidentiel : le CP Athlétique Club

Le mois d’avril, disent certains, est cruel.  Quand le pain quotidien n’est pas certain,...

221ième de notre Bicolore : et si les ancêtres revenaient parmi nous !

18 novembre 1803 - 18 novembre 2023, 221 années contemplent tristement la création de...