HomeInsécurité & BanditismeLes gangs de Vitelhomme ont attaqué les habitants du quartier de «Belvil»

Les gangs de Vitelhomme ont attaqué les habitants du quartier de «Belvil»

Published on

Archives

Les membres du gang de Vitelhomme Innocent continuent de terroriser la population
haïtienne. Après avoir démoli, le dimanche 29 janvier 2023, le sous-commissariat de Pernier,
ils ont essayé d’assiéger dans la soirée les quartiers de «Belvil», Bellevue. Mais des habitants
de ces zones ont résisté pour limiter les dégâts, face à l’assaut du caïd de Torcel qui impose sa
loi depuis un certain temps à Tabarre, à Pernier, à Pétion-Ville, à Torcel, entre autres. Les
résidents étaient sous le choc, le dimanche 29 janvier au soir, à la suite de l’attaque de ces
malfrats qui ont tiré durant toute la soirée.
En effet, des citoyens de la zone qui ont résisté face aux bandits armés de
Vitelhomme, afin d’éviter le pire, ont expliqué à la rédaction du Journal Haïti Progrès, que les
malfrats ont attaqué à Bellevue, dans un premier temps, à l’endroit où les résidents de la zone
ont placé des conteneurs servant de barrage pour se protéger des attaques du gang et des tirs
en provenance de Torcel. Face à la résistance des membres de la population, ils ne sont pas
parvenus à démolir ce passage qui pourrait les aider à envahir Bellevue, Vivy Mitchell. Après
cette opposition des membres de la population, ils ont attaqué cette fois-ci une localité
dénommée «Nan Kanpèch», limitrophe entre Bellevue et Vivy Mitchell. Ils ont retrouvé une
nouvelle fois de la résistance, ont déclaré quelques habitants de la zone. Après ces deux
attaques qui ont échoué face à la résistance des résidents de ce quartier résidentiel important
dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, regroupant des personnalités reconnues de la
société, les membres du gang de Vitelhomme ont attaqué une troisième fois et ont démoli,
dans la soirée, avec des engins lourds, une clôture de Belvil qui se trouve au nord du
Boulevard 15 octobre et en face de l’Académie de la Police Nationale.
Notons que depuis l’attaque contre le sous-commissariat de Pernier, des messages sur
les réseaux sociaux laissaient croire que le groupe armé de Vitelhomme allait attaquer les
quartiers de «Belvil», Bellevue. Les riverains de la zone se préparaient à riposter contre ces
malfrats qui contrôlent déjà Tabarre, Torcel, Pernier, Frères et veulent à tout prix prendre la
gestion de «Belvil», entre autres. À rappeler que depuis l’annonce du Directeur Général de la
PNH , Frantz Elbé, concernant la mise en place d’une opération policière baptisée «Tornade
1», la presse n’est pas au courant si cette opération est déjà lancée. Aucune information n’est
encore disponible en ce qui concerne la récupération des cadavres des six policiers assassinés
à Liancourt. Toutefois, nous constatons, depuis le week-end écoulé jusqu’à présent, une
absence totale des policiers dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince.
Par ailleurs, certains policiers du Cap-Haïtien et des Gonaïves ont protesté, le
dimanche 29 janvier, à la suite de l’attaque contre le commissariat de Liancourt, causant la
mort de sept policiers.
D’autre part, Frantz Elbé opère de nouveaux changements au sein de la PNH. Trois
nouveaux changements ont été opérés, le lundi 30 janvier 2023, au niveau de la Police
Nationale d’Haïti (PNH) par le Directeur général a. i., Frantz Elbé, a annoncé la coordination
de presse et des relations publiques de l’institution policière. Le Commissaire Municipal,
Sergo Dasmy, a été nommé nouveau Responsable du Commissariat de l’Aéroport
International Toussaint Louverture. Il remplace à ce poste le Commissaire Principal, Isaac
Mérilien. En outre, le Commissaire Divisionnaire, Prophète Joachim, a été désigné comme le
nouveau Directeur de la Direction des Renseignements Généraux (DRG), en remplacement du
Commissaire Divisionnaire, Walmann Cétoute. Ce dernier est maintenant affecté à la
Direction Centrale de la Police Administrative (DCPA). Par ailleurs, le Commissaire
Principal, Aladin Jean-Louis, qui était Responsable de la Juridiction de Pétion-Ville, est
transféré à la Direction Centrale de la Police Administrative (DCPA), selon les informations
communiquées par la PNH. Ces changements interviennent à un moment où la Police
Nationale d’Haïti traverse une crise sans précédent. Victimes de l’insécurité qui touche le

pays, des agents de l’ordre remettent en question la chaîne de commandement de l’institution
policière. Ils réclament non seulement de meilleures conditions de travail mais également des
changements au sein de la Police Nationale.
Par ailleurs, les funérailles des trois policiers assassinés à Pétion-Ville par des
individus armés, ont été chantées le mardi 31 janvier. Les obsèques des trois policiers
assassinés répondant aux noms de Octinal Gérald (30 ème promotion, 35 ans), Luc Éliézer
(20 ème , 44 ans) et Céjuste Duckens (24 ème , 37 ans), ont été chantées ce mardi 31 janvier 2023, à
l’amphithéâtre de l’Académie Nationale de Police (ANP), par le Révérend Père Robert Louis,
Curé de la paroisse Saint-Michel. Plusieurs personnes dont le Directeur Général de la PNH ,
Frantz Elbé, l’Inspecteur Général en chef, Fritz St-Fort, et d’autres membres du Haut
Commandement, des agents, policiers de plusieurs unités spécialisées, des parents, proches et
amis, avaient fait le déplacement pour assister à cette cérémonie funéraire. En effet, ces
policiers ont été assassinés à Métivier, commune de Pétion-Ville, par des individus
lourdement armés. Les membres du gang de Vitelhomme sont pointés du doigt dans cette
attaque qui a coûté la vie à ces trois agents qui se trouvaient à bord d’une patrouille, lors de
cet incident. Staniclas Wikern (23ème promotion) est toujours porté disparu. Les proches de
ces policiers, au moment de la cérémonie funèbre, n’ont pu retenir leurs larmes. Dans des
vidéos disponibles sur les réseaux sociaux, on peut remarquer la tristesse et le désespoir sur
les visages des parents, devant les dépouilles de leurs enfants policiers.
Moins de cinq jours après la mort de ces trois policiers, six autres ont été assassinés à
Liancourt, après une attaque des gangs armés contre le commissariat de police. Cet incident a
soulevé la colère de la population, notamment des policiers qui avaient protesté, le lendemain,
dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince et dans quelques villes de province.
Emmanuel Saintus

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

Newsreel

As the presidential transitional council, Conseil présidentiel de transition (CPT) struggles to see if...

Haïti Conseil Présidentiel : le CP Athlétique Club

Le mois d’avril, disent certains, est cruel.  Quand le pain quotidien n’est pas certain,...

221ième de notre Bicolore : et si les ancêtres revenaient parmi nous !

18 novembre 1803 - 18 novembre 2023, 221 années contemplent tristement la création de...