HomePerspective & PolitiqueDes rats politiciens tentent de s’entremêler… Dans quel but?

Des rats politiciens tentent de s’entremêler… Dans quel but?

Published on

Archives

Les politiciens haïtiens, toujours prêts à jouer aux plus malins et à tenter de berner les masses,
ont signé des accords qu’ils ne tiendront pas, comme à l’habitude. Ils pensent avoir réussi leur
coup, en coupant la population haïtienne de la vraie réalité. Bientôt, le défilé des humiliés
vaincu se fera, pour supplier le peuple d’accepter l’accord du 21 décembre 2022, de nouvelle
garantie juridique de sécurité et du retour à leurs frontières par des gangs armés. Mais il se
peut aussi qu’il soit bien trop tard. Aujourd’hui, le but de la population pour le destin d’Haïti,
c’est l’éradication totale de ses politiciens rats.
Se disant, consternés par la situation du pays, huit partis politiques se sont associés, en
vue de proposer une solution durable à la crise actuelle. Parmi ces structures, figurent le Parti
Haïtien Tèt Kale ( PHTK ), Pitit Desalin , l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL), Kontra Pèp
la, UNIR, LAPEH, GREH, MOPOD. Dans une déclaration commune, publiée le 30 janvier
2023, sur la situation d’Haïti, huit partis politiques informent la communauté nationale et
internationale qu’ils ont adoptée, après concertation, plusieurs résolutions. Entre autres
décisions, ils disent «présenter leurs condoléances et leurs sympathies aux familles des
policiers assassinés depuis 18 mois, tout en invitant l’État à prendre les dispositions pour
que ces victimes et leurs familles obtiennent réparation et considération». En outre, ces
structures politiques affirment qu’«après concertation avec les forces vives de la nation, elles
décident de chercher une solution consensuelle durable, capable de redresser la situation
du pays, de rétablir la paix et la sécurité, afin que la vie reprenne». Les entités politiques qui
adhèrent à cette déclaration soutiennent que cette «voie est celle qui permettra d’aboutir à
l’organisation d’élections libres, en vue de conduire Haïti sur le chemin de la justice et du
progrès», selon ce document authentifié par l’ancien sénateur, Edgar Leblanc Fils, de
l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL). Pour justifier cette initiative, ces partis politiques
disent constater que depuis 18 mois, une série d’événements politiques graves secouent le
pays. «Des policiers sont assassinés, […], les cas d’enlèvements se multiplient, le pays se
trouve bloqué», soutiennent-ils. Pour ces partis politiques, les incidents survenus à l’aéroport
international Toussaint Louverture, le 26 janvier dernier, prouvent que le symbole de l’État
est anéanti, les dirigeants ont perdu le contrôle du pays. Sur la scène internationale, déplorent-
ils, la dignité du pays se retrouve dans la boue. «Lorsqu’on discute de la situation du pays,
ceux qui représentent Haïti ne défendent pas ses intérêts», déclarent ces partis politiques.
Ces structures politiques demandent par ailleurs à la population de «rester mobilisée»
pendant qu’elles continuent de discuter avec d’autres partis qui veulent la paix, la sécurité et
la démocratie pour sortir le pays de ce chaos. Refusant obstinément de reconnaître QUI est
véritablement l’adversaire devant, bêtement insouciant, irresponsable, ses politiciens
s’amusent follement à jouer avec le feu et à pousser à bout une population qui excelle
magistralement dans la retenue…
Quand le peuple se déchaînera, oui, elle se déchaînera comme le monde n’a jamais
vu… il sera trop tard pour l’Éveil de ses rats politiques. Cette bataille prendra donc fin au
front et aux conditions imposées par le peuple, compte tenu de la situation qui y prévaudra.
Comme de l’Haïti dont il reste aujourd’hui si peu, de la crédibilité et de la fiabilité
impériale, il ne restera à peu près rien. C’est alors que l’ère impériale même prendra fin. «Non

pas par un bang, mais par un gémissement.»
Emmanuel Saintus

Popular articles

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Un Conseil Présidentiel de 7 membres, à la tête du pays, est-ce pour bientôt?

C’est une démarche boiteuse au mieux, bizarre certainement, mais il fallait bien entreprendre quelque...

La CARICOM recrute 7 nouveaux acteurs haïtiens pour pour une  débauche présidentielle  inédite

Cette organisation qui n’a jamais supporté Haïti dans sa lutte contre ses ennemis internes...

Latest News

Newsreel

Finally, an accord has been reached for the creation of the transitional government that...

Togo : l’ombre de l’intimidation plane sur l’opposition

Au Togo, plusieurs membres de l’opposition ont été interpellés et gardés à vue. Le...

La conjecture d’Haïti.

L’institut de mathématique Clay a retenu sept défis mathématiques réputés insurmontables et offre un...