HomeUncategorizedUSA: vers un éventuel exode massif des Haïtiens

USA: vers un éventuel exode massif des Haïtiens

Published on

spot_img

Archives

L’Administration Biden évalue les options pour répondre à ce qui pourrait bientôt être un exode massif de migrants haïtiens vers les États-Unis. Parmi ces options, elle considère la détention temporaire de migrants dans un pays tiers ou l’augmentation des capacités dans un établissement existant à la prison américaine de Guantánamo Bay (Cuba), selon deux responsables américains et un document de planification interne.

Rappelons que depuis plus de 30 ans, Guantánamo Bay dispose d’un centre d’opérations (qui ne fait pas partie de la prison pour les suspects de terrorisme) qui héberge des migrants interceptés par la Garde côtière dans les Caraïbes. Des plans sont à l’étude qui doubleraient la capacité de ce Centre à 400 lits, selon le document.

Par ailleurs, le Conseil de Sécurité Nationale (CSN) de la Maison-Blanche demande au Département de la Sécurité Intérieure (DHS) quel est le nombre de migrants haïtiens que les États-Unis exigeraient pour désigner un pays tiers.

L’administration Biden prédit que lorsque le carburant ne sera plus bloqué en Haïti, les migrants seront en mesure d’acheter de l’essence pour les bateaux et il pourrait y avoir un exode massif d’Haïtiens, essayant de faire le dangereux voyage par la mer vers les États-Unis.

Ces derniers jours, le CSN a organisé une série de réunions sur la question, impliquant le DHS, la Défense et l’État. «Le Gouvernement des États-Unis fait toujours de la planification par mesure de prudence et pour un large éventail de scénarios possibles», a déclaré un porte-parole du Conseil de Sécurité Nationale, soulignant: «Ces contingences pour la migration existaient bien avant l’administration Biden-Harris».

Un porte-parole a déclaré que le DHS «continue de suivre de près la situation en Haïti, et des plans d’urgence de longue date sont prêts, en cas de forte migration maritime». Il rappelle: « […] Les composantes du DHS, y compris la patrouille frontalière des États-Unis, les opérations aériennes et maritimes, et la Garde côtière des États-Unis, ainsi que nos partenaires fédéraux, maintiennent une présence continue avec des ressources aériennes et maritimes dans le détroit de la Floride et dans la mer des Caraïbes, dans le cadre d’une approche à plusieurs niveaux pour empêcher les migrants illégaux d’entrer aux États-Unis».

Emmanuel Saintus

Scores of refugee men, rescued by the Coast Guard from international waters as they escaped Haiti, stood behind razor wire at Guantanamo Bay Naval Base in Cuba in December 1991.(Bebeto Matthews / Associated Press)

Popular articles

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Latest News

5 juin 2024, Journée mondiale l’environnement :

MEDIC Haïti propose un Plan national de Gestion intégrée des ressources en Eau (GIRE)...

Garry Conille présente les grandes lignes de son Gouvernement aux représentants des pays amis d’Haïti.

Le mercredi 5 juin 2024 le Premier ministre Garry Conille a eu un déjeuner...

6èm edisyon Festival Entènasyonal Literati Kreyòl la nan kizin

Ak plis pase 60% popilasyon kreyolofòn ki nan Karayib la, Ayiti reprezante pi gwo...
spot_img