HomeInsécurité & BanditismeLes bandits en position de force?

Les bandits en position de force?

Published on

Archives

La Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion (CNDDR) est prête à négocier au nom de l’État haïtien avec les chefs de gang, affirme M. Jean Rebel Dorcénat. Dans les autres pays, on négocie avec les bandits, a martelé M. Dorcénat, faisant valoir que la communauté internationale avait déjà lancé un appel pour des négociations en ce sens. Nous ne pouvons plus attendre, dit-il, appelant à des négociations sincères avec les bandits. Les chefs de gang ont diverses revendications, allant de l’emploi pour de nombreux proches, à l’intégration au gouvernement, en passant par l’amnistie. Par ailleurs, le terminal pétrolier de Varreux a subi l’irruption d’hommes lourdement armés, faisant partie du groupe G-9 an Fanmi e alye qui ont maîtrisé les agents de sécurité et aurait volé du carburant, le jeudi 12 octobre 2022.

Des hommes armés du gang de Ti Bwa, dirigé par le nommé Krisla, ont attaqué une base de la Police Nationale d’Haïti à Martissant 23 et ont volé plusieurs matériels. Selon le porte-parole de la PNH, Garry Desrosiers, l’incident est survenu le 12 octobre. «Ils ont emporté, entre autres, un blindé, une mitrailleuse et d’autres armes à feu».

L’inspecteur Desrosiers a également informé que le haut commandement de la police a tenu une réunion d’urgence, quelques heures après l’attaque. Au cours de cette rencontre, poursuit-il, des dispositions ont été adoptées. «Une enquête a été diligentée afin de faire la lumière sur l’attaque et fixer les responsabilités. On a décidé de renforcer la sécurité dans les zones stériles et on a défini des mécanismes permettant à la population d’identifier les équipements volés, notamment le blindé. La PNH est placée en état d’alerte pour récupérer les matériels et sollicite la coopération de la population contre les gangs armés», a détaillé Garry Desrosiers.

Les bandits faisant parti du groupe G-9, dirigé par Jimmy Chérizier, alias Barbecue, ont fait irruption dans les locaux du Terminal de Varreux. «WINECO déplore un incident qui s’est produit, tard dans la soirée du 12 octobre 2022, à ses installations. Des hommes lourdement armés ont fait irruption dans le terminal pétrolier. Après avoir maîtrisé les agents de sécurité, ils auraient emporté avec eux du carburant», peut-on lire dans ce tweet du 13 octobre, un mois et un jour depuis que ce terminal est contrôlé par le G-9, un regroupement de gangs. Plusieurs opérations de la PNH et des FADH, pour reprendre le contrôle du terminal, ont échoué ces deux dernières semaines.

Le rapporteur de la Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion (CNDDR), Jean Rebel Dorcénat, affirme que les groupes armés qui bloquent l’accès au terminal pétrolier de Varreux posent des conditions pour ouvrir un couloir humanitaire. Il confie que ces conditions ont été posées lors de plusieurs discussions réalisées avec les proches de ces caïds.

Selon M. Dorcénat, les gangs exigent notamment une amnistie pour les différents crimes perpétrés dans le pays au cours de ces dernières années. «On est dans une négociation difficile par rapport à l’importance stratégique du terminal. Les groupes armés ont fait des exigences que nous ne pouvons pas nous engager à satisfaire. Nous n’avons pas les moyens de négocier avec eux directement. Ils exigent des postes au sein du gouvernement, l’amnistie, le retrait des avis de recherche, etc.», a rapporté le commissaire rapporteur, soulignant que ce n’est pas la première fois que les gangs exigent une amnistie. «Cette demande revient toujours dans les discussions», a-t-il fait remarquer.

Altidor Jean Hervé

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

HISTORICAL ACCOUNT OF HAITIAN PEOPLE FROM A DIFFERENT PERSPECTIVE

Rasin Ganga [email protected] Part five Peasants class versus the State  The Peasant Class creates mechanisms that render establishing a state...

ISTWA PÈP AYISYEN YON LÒT APWÒCH

Senkyèm pati aRasin [email protected] Peyizànri parapò ak leta Peyizànri an pwodwi yon latriye mekanis ki rann...

« Ayiti, le meilleur est à venir ! »

Après autour de deux siècles de tumultes et d'épreuves multiformes et pluridimensionnelles : notre...