HomeEconomie & FinancesLe secteur textile est sous la menace de disparition en Haïti

Le secteur textile est sous la menace de disparition en Haïti

Published on

Archives

spot_img

Les dirigeants haïtiens du Syndicat des travailleurs du textile pour la réexportation de l’assemblage
et ceux du Syndicat des travailleurs du textile et de l’habillement ont exprimé leur satisfaction face
à certains gains obtenu dans la lutte syndicale telles que la réintégration des travailleurs licenciés
illégalement et le paiement des prestations légales.
Les dirigeants du Groupement Syndical des Travailleurs du Textile pour la Réexportation
d’Assemblage (GOSTTRA), le Syndicat des ouvriers du textile et l’habillement-Batay ouvriye
(Sota-Bo) se sont félicités des différentes luttes menées en faveur des travailleurs, euses, ouvriers et
ouvrières du secteur textile, lors d’un point de presse, le jeudi 10 août. Ces deux syndicats ont
indiqué avoir fait pression sur les autorités pour créer un programme d’accompagnement social de 5
mois, d’une valeur de plus d’un milliard de gourdes et qu’ils travailleront pour obtenir une
augmentation du salaire minimum et lutter contre la précarité.
Réintégration des ouvriers révoqués de manière arbitraire, paiement des prestations légales,
report sous pression syndicale de la loi 3-8, programme d’accompagnement social d’une enveloppe
de plus d’un milliard de gourdes pour une durée de cinq mois sont entre autres éléments évoqués
par les syndicalistes Télémaque Pierre, Henry Délice et Wilner Eliacin.
En termes de perspectives, les prochaines batailles syndicales vont se focaliser sur
l’ajustement du salaire minimum, des avantages sociaux et la résolution du phénomène de
l’insécurité.
Ils considèrent que la première étape est la création d’un Conseil Supérieur des Salaires et du
Conseil d’Administration des Organismes de Sécurité Sociale, en plus d’adopter des mesures
concrètes pour résoudre le problème de l’insécurité qui a provoqué la fermeture de plusieurs
manufactures perte de plus de 20 000 emplois sur 60 000 travailleurs de ce secteur, en raison
d’activités criminelles qui empêchent la livraison des commandes ou la réception des matières
premières.
Pour y parvenir, Télémaque Pierre croit qu’il faut d’abord un Conseil Supérieur des Salaires
(CSS), formés suivant les prescrits de la loi, la mise en place du Conseil d’Administration des
Organes de Sécurité Sociale (CAOSS) et des mesures fortes pour résoudre le problème de
l’insécurité qui a poussé beaucoup d’usines à fermer leurs portes.
S’agissant du CSS, entité composée de trois représentants du Ministère des Affaires Sociales
et du Travail, trois représentants du secteur patronal et trois représentants du secteur ouvrier, qui a
pour responsabilité de proposer des recommandations de révision du salaire minimum, Télémaque
Pierre prend ses distances à des noms en circulation qui devraient représenter le secteur ouvrier au
CSS.
Pour l’heure, les organisations syndicales dudit secteur sont en consultation, en vue de
désigner trois personnalités devant siéger au Conseil Supérieur des Salaires au nom du secteur
ouvrier.
En ce qui a trait à la détérioration du climat sécuritaire, le syndicaliste presse le
gouvernement d’agir pour rétablir la paix dans le pays. Sinon, le secteur textile va en faire les frais
car beaucoup d’usines ont déjà fermé boutique, en raison des activités criminelles des gangs,
empêchant la livraison des commandes placées et de recevoir des intrants importés.
«Le secteur textile va disparaître si rien n’est fait pour enrayer l’insécurité», ont-ils averti…
Altidor Jean Hervé

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

Enquête du Mouvement Point Final sur la Gestion administrative du Gouvernement d’Ariel Henry : #1

Que faire avec l'argent des députés durant les 32 mois de Gouvernance d'Ariel Henry...

Haïti Investissement :

Le Mouvement Point Final croit que la Diaspora Haïtienne doit être le moteur du...

Haïti, Crime financier :

Le Mouvement Point Final demande des Comptes de la Gestion des 32 mois de...
spot_img