HomeEconomie & FinancesUn nouveau record de l’AGD

Un nouveau record de l’AGD

Published on

Archives

spot_img

L’Administration Générale des Douanes a enregistré un nouveau record. Plus de 10 milliards
de gourdes ont été collectés pour le mois de juin 2023. L’Administration Générale des
Douanes annonce avoir collecté pour le mois de juin, 10 milliards 775 millions 21 mille 201
gourdes et 87 centimes. Ces efforts sont réussis grâce à la lutte acharnée menée contre la
fraude, dans tous les bureaux de douane du pays, aux dispositions adoptées pour lutter
efficacement contre la contrebande.
La tendance à la hausse des recettes douanières continue à l’administration générale
des douanes. «C’est un nouveau record de performance», s’est réjouie la nouvelle
administration. Les responsables douaniers se décernent un satisfécit à la suite de cette
performance et s’engagent à continuer sur la même lancée dans tous les bureaux de douane du
pays. Cette performance est considérée comme étant le résultat collectif d’une série de
réformes en profondeur, initiées par la nouvelle équipe de l’AGD. Au niveau de la douane, on
a élaboré un plan de travail et renforcé toutes les structures destinées à lutter contre la fraude,
à tous les niveaux. On a mis l’emphase sur la nécessité de régler le problème lié à la sous-
facturation, un des fléaux majeurs à combattre dans les bureaux de douane. C’est en substance
les raisons pour lesquelles l’AGD stabilise le niveau et la régularité des performances, ont fait
savoir des cadres supérieurs de l’AGD.
Ces records surviennent après le changement opéré par le gouvernement au leadership
de l’AGD, en remplaçant l’ex-Directeur Général par Julcène Édouard. Ils surviennent aussi
après les poursuites de l’Unité de Lutte Contre la Corruption. Pour y arriver, la nouvelle
équipe, dirigée par les directeurs généraux, Julcène Edouard et Ronald Beaufils, établit un
canevas et accorde des primes aux employés qui font leur travail dans des conditions
difficiles, en toute sérénité et impartialité.
À noter que le 1 er juillet a fait un an depuis l’installation de cette équipe qui dit avoir
consenti de nombreux sacrifices pour faire fonctionner la douane, en dépit de la diminution
constante des importations. Ces responsables réaffirment leur volonté à poursuivre la lutte
contre la fraude et la contrebande.
Par ailleurs, le FMI parvient à un accord au niveau des services avec Haïti sur un
nouveau programme contrôlé. À la demande des autorités haïtiennes, une équipe du Fonds
Monétaire International (FMI), dirigée par Patrizia Tumbarello, a eu des discussions avec des
hauts fonctionnaires haïtiens, du 10 au 17 avril, à Washington D. C., sur un programme de 9
mois, suivi par le personnel (SMP). Les discussions se sont poursuivies à distance par la suite,
la dernière réunion ayant eu lieu le 27 juin 2023. À l’issue de la mission, Mme Tumbarello a
fait la déclaration suivante: «les autorités haïtiennes et les services du FMI sont parvenus à un
accord au niveau des services sur un nouveau SMP, couvrant la période juin 2023 à mars

  1. L’accord est soumis à l’approbation de la Direction du FMI. Les politiques SMP sont
    conçues pour soutenir les objectifs de politique économique des autorités et établir un bilan de
    la mise en œuvre des réformes et fournir de courtes prolongations, si nécessaire».
    «Haïti fait face à des perspectives macroéconomiques difficiles, au milieu d’une grave
    crise humanitaire. Le pays a été durement touché par les retombées économiques de l’invasion
    russe de l’Ukraine, l’inflation des prix alimentaires, déclenchant une crise de la faim. Ce choc
    mondial a été aggravé par une situation sécuritaire très volatile, qui a accru la fragilité de
    l’économie. «Malgré un environnement très difficile, des signes de résilience sont apparus.
    Les réserves internationales nettes ont été reconstituées, mais à partir d’une base faible ; les
    droits de douane ont contribué à accroître les recettes fiscales de près de 50 % au cours des six
    premiers mois de l’exercice 2023, le financement monétaire du budget a diminué ; et le taux
    de change s’est récemment stabilisé. «S’appuyant sur les résultats satisfaisants du SMP 2022,
    qui s’est achevé en mai 2023, le nouveau SMP contribuerait à renforcer la mobilisation des

recettes intérieures d’Haïti et à augmenter les impôts, en soutenant la mise en œuvre du code
des impôts, continuant ainsi à réduire le financement monétaire du budget. Cela contribuerait
également à renforcer davantage la transparence et la responsabilité, dans l’utilisation des
dépenses publiques, à continuer d’améliorer le cadre de la Lutte contre le Blanchiment des
Capitaux et le Financement du Terrorisme (LBC/FT) et à renforcer les capacités
administratives et institutionnelles, grâce au développement des capacités. «Le prochain
diagnostic de la gouvernance identifiera davantage les priorités des futures réformes. Ses
recommandations contribueront à éclairer la stratégie de gouvernance et de lutte contre la
corruption à l’avenir.»
Altidor Jean Hervé

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

Haïti Investissement :

Le Mouvement Point Final croit que la Diaspora Haïtienne doit être le moteur du...

Haïti, Crime financier :

Le Mouvement Point Final demande des Comptes de la Gestion des 32 mois de...

La valse du temps : entre nos incertitudes et nos échéances…

Cette fois-ci, ce sera la bonne, semble-t-il.  La Mission Multinationale de Soutien à la...
spot_img