HomePerspective & PolitiqueHaïti: Les Nations Unies nous balancent…

Haïti: Les Nations Unies nous balancent…

Published on

Archives

spot_img

Il n’y a absolument pas besoin de sortir des sornettes, à propos de comètes et de prophéties interprétées dans le sens qui vous arrange, pour savoir et voir que des vents mauvais arrivent. Quoiqu’il advienne, si une telle issue devait survenir, vous pourriez jouer à la cigale ou à la fourmi autant que vous voulez, personne n’échappera à son destin. Les vivants envieront les morts où que vous soyez.

En effet, le Kenya demande au monde de ne pas laisser Haïti « derrière nous ». Le jeudi 21 septembre 2023, le Président kenyan, William Ruto, a exhorté le Conseil de sécurité des Nations Unies à appuyer formellement une mission de soutien à la sécurité en Haïti, que le Kenya est prêt à diriger, affirmant qu’Haïti «mérite mieux de la part du monde».

«Le Kenya est prêt à jouer pleinement son rôle et à se joindre à une coalition d’autres nations de bonne volonté, et elles sont nombreuses, en tant que grands amis et véritables frères d’Haïti», a déclaré Ruto aux 193 membres de l’ONU, soulignant que de ne rien faire pour Haïti n’était pas une option. «Alors que nous nous mobilisons pour défendre l’Ukraine et les pays qui ont subi l’impact dévastateur des chocs climatiques, notamment la Libye, le Maroc et Hawaï, nous ne devons pas laisser Haïti derrière nous.»

Rappelons que le Kenya a déclaré, en juillet 2023, qu’il était prêt à envisager de diriger une telle force et s’est engagé à envoyer 1 000 policiers, si le Conseil de Sécurité de l’ONU l’y autorisait. Cette force d’appui multinationale, si elle est autorisée par le Conseil de Sécurité, ne serait pas une mission de l’ONU.

Entre temps, le conseil de sécurité se réunira le 29 septembre sur le projet de résolution concernant Haïti. En plus des 100 millions pour des moyens financiers et techniques promis par les Américains, ces derniers poussent pour la mise en place de cette mission multinationale en soutien à la PNH. En effet, une rencontre, qui s’est tenue entre le chef de la diplomatie américaine et le premier ministre de facto Ariel Henry, la délégation haïtienne et des partenaires internationaux, le vendredi 22 septembre, autour de la crise à laquelle est confronté le pays, a ouvert la voie à des perspectives rassurantes, en ce qui concerne la sécurité par la mise en place d’une mission multinationale en soutien à la PNH.

M. Blinken qui a fait la promesse que son pays fournira une aide de 100 millions de dollars à Haïti, en termes de moyens financiers et techniques pour aider la principale force de l’ordre, a fait également un plaidoyer en faveur de la force d’appui pour «soutenir la mission multinationale d’appui à la sécurité en Haïti, qui aidera le peuple haïtien à rétablir la sécurité et la stabilité.»

L’examen, par le Conseil de sécurité, d’un projet de résolution sur Haïti qui devrait avoir lieu la semaine écoulée, avait été repoussé à une date ultérieure. Toujours selon le secrétaire d’État américain, «les besoins sécuritaires d’Haïti restent urgents et nécessitent un soutien international solide.» Ce sont des propos qui font écho à ceux du président Biden qui avait lancé un appel pressant au Conseil de sécurité pour autoriser la mission de soutien à la sécurité en Haïti, maintenant.

Le mardi 19 septembre, Joe Biden, à la tribune de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU), a demandé au Conseil de sécurité de l’ONU d’«autoriser maintenant» l’envoi en Haïti d’une force internationale pour aider la police à lutter contre les gangs, soulignant: «Le peuple d’Haïti ne peut pas attendre plus longtemps…»

Et de plus, dans la même lignée, le mardi 19 septembre 2023, en marge de la 78e Assemblée générale des Nations unies (ONU), le Président Luis Abinader a rencontré, son homologue Kenyan, William Ruto. Le Chef de l’État dominicain a qualifié de «favorable à tous», cette rencontre. Aucun détail n’a été donné sur les questions qui ont été abordées.

De plus, lors de son intervention à la tribune de l’Assemblée Générale des Nations Unies, Alejandro Barcena, la Ministre des Affaires Étrangères du Mexique, a réitéré l’appel à la communauté internationale à apporter avec urgence l’aide dont Haïti a besoin afin de faire face à ses défis. «Nous espérons que le Conseil de Sécurité des Nations Unies approuvera bientôt la résolution qui permettra à la communauté internationale d’agir de manière décisive et d’aider Haïti à retrouver sa stabilité.»

Emmanuel Saintus

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

Haïti Gouvernance :

La Guerre des Vautours.Depuis l'arrivée de l'équipe du PHTK au pouvoir, nous sommes rentrés...

Opération contre les groupes terroristes sur tout le territoire national.

Pour une énième fois, le Premier Minstre haïtien a haussé le ton contre les...

12 Juin au 12 juillet 2024: 1er mois de nomination du PM Garry Conille.

Mouvement Point Final constate déjà des dérives et des Fausses promesses du PM Garry...
spot_img