HomeJusticeAssassinat de Jovenel: German Rivera, alias «Mike», va plaider coupable

Assassinat de Jovenel: German Rivera, alias «Mike», va plaider coupable

Published on

Archives

spot_img

Le jeudi 7 septembre, un ancien officier colombien à la retraite, German Rivera (44 ans), alias « Mike », l’un des suspects-clés dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse, le 7 juillet 2021, dans sa résidence, arrêté en Haïti et transféré aux USA, plaidera coupable devant le Tribunal fédéral de Floride, révèle le New York Times.

Alors qu’il avait plaidé non coupable du crime, lors de sa première comparution, aujourd’hui, face à la possibilité d’être condamné à perpétuité, il a décidé de plaider coupable aux accusations. Rivera, 45 ans, est accusé par la justice américaine d’avoir recruté et organisé un commando qui a commis l’assassinat du Chef de l’État haïtien. L’acceptation des accusations est une grande avancée dans l’affaire, soulignent les experts juridiques consultés, car ils espèrent que Rivera collaborera avec la justice et témoignera contre ses coaccusés. L’avocat pénaliste, Iván Cancino, explique: « admettre sa culpabilité et coopérer à l’enquête peut lui valoir une peine moins sévère ou des conditions de détention moins strictes. » Juan David Bazzani, avocat pénaliste de l’Université Externado de Colombie, abonde dans le même sens et explique que la décision de Rivera d’accepter les accusations indique que: « coopérer nécessite d’accepter d’avoir participé et organisé l’opération. Cela fait de lui le témoin le plus important pour le parquet. »

Rappelons qu’en juin 2023, un autre membre du complot, haïtiano-chilien, Rodolphe Jaar, a été condamné à la prison à vie aux États-Unis, pour l’assassinat du Président Moïse. Le parquet a jugé qu’il avait conspiré pour « commettre un meurtre ou un enlèvement, en dehors des États-Unis et fournir un soutien matériel entraînant la mort » et qu’il « était responsable de la fourniture d’armes aux membres du commando pour faciliter la réalisation de l’opération ».

De plus, le mercredi 7 septembre 2023, Me Walter Wesser Voltaire, le 5e juge désigné pour instruire le dossier de l’assassinat de Jovenel Moïse, a interrogé pour la première fois certains des 18 suspects colombiens, arrêtés il y a plus de deux ans et accusés de faire partie d’un commando de mercenaires qui a assassiné le Président d’Haïti. Les anciens militaires colombiens, membres du commando, ont toujours refusé de parler lorsqu’ils étaient interrogés par l’un des 4 juges précédemment affectés à l’affaire, qui ont tous démissionné pour diverses raisons. Les deux premiers suspects (Naiser Franco Castañeda et Jhon Jairo Alegria Suarez) ont été transportés lundi et mardi du principal pénitencier d’Haïti, au centre-ville de Port-au-Prince, vers un bureau gouvernemental, situé à proximité de Pétion-Ville, où ils ont été soumis à des interrogatoires par le juge Walter Wesser Voltaire. Les interrogatoires se sont déroulés à huis-clos et aucune information n’a filtré sur ce que les Colombiens ont dit, en raison du secret de l’instruction, l’enquête étant toujours en cours, selon leur avocate, Me Natalie Délisca.

Vendredi 2 juin 2023, le Juge fédéral José E. Martínez a condamné à la prison à vie, l’homme d’affaires haïtiano-chilien, Rodolphe Jaar (50 ans), un peu plus de 2 mois après qu’il se soit déclaré coupable pour avoir aidé un commando d’anciens militaires colombiens à assassiner le Président Jovenel Moïse, le 7 juillet 2021.

Rodolphe Jaar, dans le cadre d’un accord de réduction de peine avec la justice américaine, avait plaidé coupable, le 24 mars 2023, d’avoir conspiré en vue de commettre un meurtre ou un enlèvement, hors des États-Unis, et d’avoir fourni un soutien matériel ayant entraîné la mort.

Jaar risquait une peine maximale de prison à vie, mais en plaidant coupable, il avait conclu un accord de plaidoyer s’engageant à aider l’enquête dans l’espoir de recevoir en échange une peine plus légère. Cependant, l’accusation a expliqué au juge dans des documents soumis avant l’audience de détermination de la peine, qu’en plaidant coupable, Jaar avait reconnu sa responsabilité et méritait la peine maximale. Son avocat (assigné d’office), Frank Schwartz, avait insisté pour que la peine de son client soit plus légère, grâce à l’accord de collaboration avec le Gouvernement américain…

Outre Jaar, parmi les personnes accusées d’avoir participé au meurtre qui se trouvent incarcérées à Miami figurent les anciens militaires colombiens: Mario Palacios et Germán Alejandro Rivera García ; l’ancien sénateur haïtien, John Joel Joseph ; les Américains d’origine haïtienne: James Solages, Joseph Vincent et Christian Emmanuel Sanon ; l’américain Frederick Joseph Bergmann ; le colombien Arcángel Pretel Ortiz, le vénézuélien-américain Antonio Intriago et le financier équatorien-américain Walter Veintemilla.

De son côté, le gouvernement haïtien a arrêté plus de 40 personnes pour leur rôle présumé dans le meurtre, dont 18 anciens soldats colombiens.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

3ème anniversaire de l’assassinat du Président Jovenel Moïse :

Le Mouvement Point Final demande un rejet total de l'ordonnance du juge Walter Wesser...

Haïti, Crime financier :

Le mode de fonctionnement des Compagnies téléphoniques en Haïti a été critiqué par de...

Haïti, Justice et société :

Le Mouvement Point Final applaudit la décision du Gouvernement Conille de renvoyer l'entrée en...
spot_img