HomePerspective & PolitiqueMaudit soit le Core Group qui avait fait entrer le renard dans...

Maudit soit le Core Group qui avait fait entrer le renard dans le poulailler !

Published on

Archives

spot_img

Les ariélistes (PHTK 3e version), ce sont avant tout des joueurs de poker-menteur. Tout est dans le bluff et le faire-semblant. Et, s’ils se font griller, la seule solution pour eux est de se coucher. Ariel Henry ne commande rien du tout. Il obéit à ses patrons. Ce n’est qu’un larbin dans le défilé des larbins corrompus que le Core Group avait récupèrés.

Les noms changent mais les idiots utiles aux USA, à la France, au Canada sont identiques. Il faut souligner que certains politichiens leur ont facilité, à chaque fois, la tâche. Encore des idiots utiles, issus de la classe politique pourrie, traditionnelle.

J’espère que certains aveugles qui ont un amour incompréhensible pour ces démons politiciens vont enfin ouvrir leurs yeux et comprendre ce qui se passe. L’esprit a changé, les quelques domestiques ariélistes ont le cul entre deux chaises. Il faudra pouvoir se regarder dans le miroir demain et affronter l’opinion publique.

En réalité, les gangs terroristes armés ne se battent pas contre l’État, ni contre le système infrahumain mais contre des trafiquants en tous genres, plus dégueulasses les uns que les autres. Les rats se dévorent entre eux et la population civile en paie les prix.

Ils luttent également contre ces mêmes déchets de l’humanité comme eux, à l’intérieur de leur pays. Ce n’est donc pas une guerre d’un État contre un autre, mais une forte opposition contre la population civile, sans défense et chassée de toutes parts. Celle du fric et du vice. Le mal contre le bien, autrement dit : une résistance farouche à la masse défavorisée, massacrée et chassée de leur logis. Il aurait fallu commencer par là, afin d’expliquer l’impasse actuelle de ce conflit armé. Car la mafia, justement, se foutant complètement de l’histoire et des réalités géopolitiques, par son aspect inculte et enragé, est parfaitement incapable de négocier de manière adulte.

Maudit soit le jour où l’ancien président Jovenel Moïse et le Core Group de Madame Helen La Lime avaient institutionnalisé des gangs armés. La création du G-9, un groupement de neuf gangs très puissants de Port-au-Prince, le 10 juin 2020, a été poussée par l’ancien président de l’époque, Jovenel Moïse, via la création d’une Commission Nationale de Désarmement, de Démantèlement et de Réinsertion sociale (CNDDR). Elle a permis de fédérer les gangs armés les plus importants d’Haïti.

Jimmy Chérisier, alias « Barbecue », est le président du G-9, un groupement que l’intéressé présentait alors comme une sorte de think-tank sur l’avenir des quartiers et des ghettos haïtiens: «Les ghettos n’ont jamais bénéficié de rien. Nous n’avons ni écoles professionnelles, ni hôpitaux de qualité, nous sommes délaissés. (…) Nous sommes en train de travailler pour obtenir une alliance afin de faire taire les armes dans ces quartiers».

L’Occident sait choisir ses young leaderettes qui n’ont que cette voie pour gagner leur place au soleil. Point n’est besoin alors de compétences, de loyauté, de rigueur… juste être vendues. C’est une nouvelle voie qui remplace ou accompagne la solution de se marier à un riche pour être nourrie à vie, même s’il y a des moments où il faut ravaler sa fierté, pour se soumettre et avaler des couleuvres. La recette est d’obéir. Ariel Henry le disait : un programme est inutile. Ces pantins obéissaient à leur hiérarchie, faire état de l’obéissance fut leur système de défense devant leur maître. Ce n’est pas un hasard si tous ces pantins au pouvoir soutiennent les gangs armés terroristes. Cela va nous coûter cher, nous allons devenir un pays en moins du tiers-monde mais du quart-monde.

Ils ont tous le même employeur, le venin ne sauve pas de la faim ni de l’humanisme qu’elle applique aux migrants ! La douce mélodie d’António Guterres nous gonfle le melon. Mais, rassurons-nous, nos politichiennes cultivent un art aussi évolué.

Les gangs terroristes ne peuvent s’implanter dans les quartiers que s’ils ont des ennemis, des boucs-émissaires à présenter. Ils trouvent toujours des alliés, des soutiens, des financeurs … La paranoïa est reine. Et, au départ, la crédulité d’une partie de la population qui croit aux belles paroles, aux belles analyses, aux belles promesses électorales des prosélytes et politiciens, n’en est pas moins en cause.

Voilà pourquoi, partout dans le monde, les braises du passé totalitaire font repartir les incendies, à force de cracher en permanence sur la démocratie, plutôt que de tenter de la soigner …

Jovenel Moïse a bien payé ses erreurs de sa vie, alors que les principaux fautifs sont encore en vie et au pouvoir. Prions que nos dirigeants actuels en payent aussi leur juste part…

Emmanuel Saintus

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

12 Juin au 12 juillet 2024: 1er mois de nomination du PM Garry Conille.

Mouvement Point Final constate déjà des dérives et des Fausses promesses du PM Garry...

PM Conille et ses Alliances pourries !

Il puait ; il pue ; il puera. Haïti ne se lavera point sous...

Les Noirs kényans en sous-traitance

Le Premier ministre Garry Conille a exprimé l'espoir que la présence de forces internationales...
spot_img