HomePerspective & PolitiqueAriel Henry «danse au bord d’un volcan»

Ariel Henry «danse au bord d’un volcan»

Published on

Archives

Ils font tout pour embrouiller les choses, de façon à ce que l’on soit perdu… Le Kenya s’est
dit désormais favorable à un déploiement d’une force opérationnelle offensive, pour
combattre les gangs armés en Haïti, après leur visite à Port-au-Prince. La délégation kényane
a fait escale, le 25 août 2023, à New-York, pour une réunion de suivi à laquelle ont participé
les États-Unis, l’Équateur et le représentant permanent d’Haïti auprès de l’ONU, Antonio
Rodrigue.
Le mercredi 23 août 2023, le Premier Ministre de facto, Ariel Henry, rencontrait le
Haut commandement de la Police Nationale d’Haïti (PNH), qui, la veille avait eu une journée
de travail avec la délégation kenyane, autour du support qui va être apporté pour le
renforcement de l’institution et son adaptation aux nouvelles formes de criminalité en Haïti.
Le Haut Commandement de la Police nationale, au grand complet, avait effectué, avec le
Premier Ministre, le résumé de la journée de travail avec la délégation kenyane qui était
présidée par l’Ambassadeur Georges Orina. Cette journée de travail avait permis au Haut
Commandement de la PNH de préciser ce qu’il voulait et attendait de l’aide qui allait être
fournie (si le Conseil de Sécurité de l’ONU vote favorablement) pour le renforcement de la
Police et pour lui permettre de gagner en efficacité.
Cette première visite de la délégation kenyane a été très utile, selon le Haut
Commandement. Elle a permis, entre autres, de confirmer que toutes les parties avaient la
même compréhension de la mission: elle ne sera pas là pour remplacer la PNH ni pour
effectuer son travail. Elle viendra l’aider à devenir plus performante, plus adaptée, davantage
en mesure de remplir sa mission de protéger et servir. Le Haut Commandement de la Police
s’est réjoui que la Police haïtienne soit présente à toutes les phases de la préparation de la
mission et soit dans la réflexion, pour la meilleure articulation possible, afin d’obtenir des
résultats qui, dès les premiers moments, changeront la vie de la population et leur permettront
de recouvrer leur liberté de circuler et d’habiter tranquillement leurs quartiers.
Le Haut commandement a souligné que l’une des demandes de la Police Nationale a
été la formation d’unités d’intervention spéciales au sein de l’institution, afin de faire face aux
défis sécuritaires, de plus en plus nombreux, et garantir la stabilité du pays.
À noter que la mission d’évaluation, dépêchée par le Kenya, était arrivée à Port-au-
Prince le dimanche 20 août 2023. Comptant vingt membres, cette délégation entamait des
discussions avec les autorités gouvernementales ainsi qu’avec des représentants-clés de la
Police nationale d’Haïti (PNH). Depuis la décision du Kenya de diriger une coalition
internationale dans le but de réprimer les groupes armés en Haïti, l’attention s’est focalisée sur
ce pays. Suite à l’approbation de sa proposition par le Conseil de Sécurité des Nations Unies,
le mardi 15 août, une entente a été conclue entre le gouvernement kényan et l’organe
international, concernant l’envoi d’une mission d’évaluation en Haïti. Conformément aux
informations relayées dans la presse haïtienne, cette mission avait effectivement débarqué à
Port-au-Prince, le dimanche 20 août. Regroupant un contingent de vingt personnes, cette
équipe avait mené des entretiens avec les autorités gouvernementales et les responsables de la
PNH. L’objectif de ces discussions concernait essentiellement le déploiement prochain d’une
force multinationale en Haïti, en vue de rétablir la sécurité dans le pays, en proie à la violence
des gangs terroristes.
Emmanuel Saintus
Après le départ de la délégation kenyane, Ariel Henry convoque une réunion de haut
niveau avec la PNH

Popular articles

Le déploiement de la force Kenyane en discussion 

La ministre de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète, a représenté...

Tout cela n’est que pour un temps…

Il arrivera un moment où tout ceci sera derrière nous.  Quand exactement, je ne...

Le juge de paix de Carrefour, Jean Frantz Ducasse : kidnappé

Les cas de kidnapping se multiplient dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, ces derniers...

Comme quoi, Guy Philippe est aussi menteur que ses patrons…

« 90 jours seulement pour mettre fin au problème des gangs dans le pays », a...

Latest News

Assassinat du président Jovenel Moïse 

Le Mouvement Point Final relève des points d'ombre dans l'audition du P. M. Ariel...

Chronique de l’assassinat du président Jovenel Moïse

" Jean Laguel Civil versus Léon Charles : où réside la plus grande responsabilité ?"Que...

L’avenir d’Haïti :  la fin de la violence en Haïti est liée au départ d’Ariel Henry 

Le cycle de la violence dure depuis trop longtemps en Haïti, un pays qui...