HomePerspective & PolitiqueAriel Henry joue au paraître, mais n’impressionne nullement…

Ariel Henry joue au paraître, mais n’impressionne nullement…

Published on

Archives

Le Premier Ministre de facto, Ariel Henry, multiplie des rencontres, en vue de trouver un
consensus suffisant et acceptable par la Communauté Internationale. Il s’agit d’une condition
sine qua non au déploiement d’une force internationale pour rétablir la sécurité dans le pays.
Le Conseil de Sécurité planchera dans quelques jours sur la crise haïtienne, avec option
d’autoriser le déploiement d’une force multinationale sous commandement du Kenya.
Depuis le 30 juillet dernier, la Nonciature apostolique à Morne Calvaire, Pétion-Ville,
accueille des rencontres informelles entre le gouvernement dirigé par Ariel Henry et certains
membres de l’opposition. L’objectif est d’établir les bases d’un dialogue politique. Les
discussions progressent favorablement jusqu’à présent. Ariel Henry et le Secrétaire général du
Conseil des ministres sont présents lors de ces réunions, sous la médiation de Jonathan Powell
de la CARICOM. Aux côtés des représentants de l’Accord Montana, de Fanmi Lavalas, du
mouvement En Avant, du Collectif des partis politiques signataires de la déclaration du 30
janvier 2023, ainsi que d’autres signataires de la déclaration conjointe de Jamaïque, le secteur
économique et la société civile participent également à ces échanges. Contrairement aux
discussions passées, le Premier Ministre de facto a pris une part active aux réunions. Il
s’essaie à trouver des passerelles avec l’OPL et l’accord de Montana sur les points litigieux.
Les parties cherchent d’abord à créer un cadre de discussion, avant d’entamer des
négociations concrètes dans les prochaines semaines. L’idée d’élargir le Haut Conseil des
Transitionnaires (HCT) est avancée par le Dr Ariel Henry, tandis que d’autres suggèrent un
exécutif bicéphale, avec un collège présidentiel. Néanmoins, ces divergences compliquent les
pourparlers. Certaines sources indiquent que le Premier ministre remet en question la
nécessité d’un exécutif bicéphale, estimant que le Conseil des ministres est déjà opérationnel.
Les modalités exactes de cet exécutif bicéphale restent floues.
Entre autres, le bicéphalisme est la principale pomme de discorde. Néanmoins, les
signataires de l’Accord du 21 décembre 2022 s’opposent à l’idée d’un exécutif bicéphale et
défendent le maintien de la position de Chef du gouvernement, en l’état. Un membre de
l’accord du 21 décembre, M. Saurel Jacinthe, a fait état d’avancées dans les discussions, sans
plus de détails. Cependant, le dirigeant du PHTK, M. Liné Balthazar, jure le contraire. Pire, il
explique qu’il n’y a pas eu de séances de négociation depuis une semaine. Durant cette
période, le Premier Ministre ne serait pas resté inactif mais concentrerait son énergie sur
certains acteurs-clés. Le temps presse et le chef de l’exécutif haïtien sait qu’il doit coûte-que-
coûte obtenir un large consensus avec les opposants farouches qui réclament son départ et la
mise en place d’un collège présidentiel pouvant organiser les prochaines élections.
Emmanuel Saintus

Popular articles

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Un Conseil Présidentiel de 7 membres, à la tête du pays, est-ce pour bientôt?

C’est une démarche boiteuse au mieux, bizarre certainement, mais il fallait bien entreprendre quelque...

La CARICOM recrute 7 nouveaux acteurs haïtiens pour pour une  débauche présidentielle  inédite

Cette organisation qui n’a jamais supporté Haïti dans sa lutte contre ses ennemis internes...

Latest News

Haïti, crise politique 

La propagande opportuniste, à chaque fois, s’est trouvée renforcée, avec des anciens visages pour...

Le Conseil Présidentiel de Transition a un mandat limité au 7 février 2026

Le vendredi 12 avril 2024, le Conseil des Ministres a publié dans le journal...

Aucune transition politique n’a été aussi sanglante, selon le RNDDH

La situation, décrite dans le rapport d’enquête très détaillé du Réseau National de Défense...