Agriculture

Published on

Archives

50 millions de dollars de la Banque Mondiale, pour améliorer les systèmes de production
alimentaire
Le Conseil d’administration de la Banque Mondiale a approuvé, le lundi 6 février 2023, un
financement additionnel de 50 millions de dollars américains pour le Projet d’Agriculture
Résiliente pour la Sécurité Alimentaire (PARSA), en Haïti. Ce financement supplémentaire
soutiendra l’accès à des aliments nutritifs, avec un accent particulier sur l’alimentation scolaire
et le renforcement des capacités des acteurs nationaux concernés. Il augmentera également la
production agricole et la nutrition intelligente face au climat.
«Haïti continue de lutter contre une crise politique et institutionnelle persistante, la
violence des gangs et la vulnérabilité aux aléas naturels qui ont aggravé la situation de la
sécurité alimentaire de près de la moitié de la population du pays,» a déclaré Laurent Msellati,
Chef des opérations de la Banque Mondiale en Haïti. «Avec ce financement supplémentaire,
la Banque Mondiale aide le ministère de l’Agriculture à améliorer les systèmes de production
alimentaire résilients et investit dans le capital humain pour promouvoir une croissance
économique inclusive.»
Selon le Programme Alimentaire Mondial (PAM), 22% des enfants haïtiens souffrent
de malnutrition chronique. Alors que l’agriculture est essentielle pour lutter contre l’insécurité
alimentaire en Haïti, étant donné qu’elle contribue à 20% du PIB du pays et emploie plus de
40% de la main-d’œuvre, le secteur continue d’être en proie à des problèmes tels que la
sécheresse, la faible pluviométrie et la dégradation des bassins versants.
Ce financement additionnel du PARSA ajoutera environ 120 000 bénéficiaires au
projet initial dont 100 000 enfants par an qui auront accès à un plat chaud, préparé avec des
produits alimentaires locaux. 4000 hectares de terres agricoles bénéficieront également de
paquets technologiques et d’un accès à l’eau, augmentant ainsi leur productivité.
Il générera également 4,5 millions hommes/femmes-jours de travail, à travers des
activités communautaires participatives, à forte intensité de main-d’œuvre, en vue de renforcer
les infrastructures productives rurales qui auront par ailleurs un impact direct sur les ménages
ruraux. 50% des travailleurs seront des femmes.
Le Projet d’Agriculture Résiliente pour la Sécurité Alimentaire (PARSA) initial a été
approuvé par le Conseil, le 17 mars 2022, pour un montant de 102 millions de dollars et
ciblait 450 000 personnes, dont 35 % de femmes. Le projet est mis en œuvre dans les
départements du Sud, de la Grand’Anse, des Nippes et du Centre, et sera désormais étendu au
Nord-Ouest.
Éliacin Evens

Popular articles

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Un Conseil Présidentiel de 7 membres, à la tête du pays, est-ce pour bientôt?

C’est une démarche boiteuse au mieux, bizarre certainement, mais il fallait bien entreprendre quelque...

La CARICOM recrute 7 nouveaux acteurs haïtiens pour pour une  débauche présidentielle  inédite

Cette organisation qui n’a jamais supporté Haïti dans sa lutte contre ses ennemis internes...

Latest News

Newsreel

Finally, an accord has been reached for the creation of the transitional government that...

Togo : l’ombre de l’intimidation plane sur l’opposition

Au Togo, plusieurs membres de l’opposition ont été interpellés et gardés à vue. Le...

La conjecture d’Haïti.

L’institut de mathématique Clay a retenu sept défis mathématiques réputés insurmontables et offre un...