HomeJusticeDeux moutons lobotomisés: André Michel et Marjory Michel

Deux moutons lobotomisés: André Michel et Marjory Michel

Published on

Archives

Le clan ariéliste et alliés se fiche complètement de faire des dizaines de morts supplémentaires, ces gens-là ont une carte bancaire à la place du cœur. Leur objectif est de parvenir à détruire la masse, par proxy interposé, sans tuer les leurs, afin de rester les maîtres de ce pays.

Quant aux politiques, ne comptez pas sur eux pour réagir, ils sont tenus en laisse par les riches de ce pays et ne pensent qu’à leur compte bancaire. Ils ne tenteront absolument rien qui va à l’encontre du choix des oligarques corrompus.

Les dirigeants du soi-disant SDP, ne sont-ils pas encore au courant que les gens comme eux vont finir dans les poubelles de l’histoire, et que cela a déjà commencé pour certains? Toujours à prendre leurs désirs pour réalité, Michel André et Marjory Michel, les deux porte-paroles contestés du Secteur Démocratique et Populaire (SDP), ont rencontré, le mardi 13 décembre, l’ambassadeur du Mexique en Haïti. Michel André et Marjory Michel, se présentant comme les deux porte-paroles officiels du Secteur Démocratique et Populaire, ont informé, dans un communiqué, de leur rencontre le mardi 13 décembre avec l’ambassadeur du Mexique en Haïti, Daniel Camara. Selon eux, ils ont discuté de la coopération Mexique-Haïti, de la situation des Haïtiens vivant au Mexique (plus de 100 mille), des Haïtiens qui traversent la frontière du Mexique pour se rendre aux États-Unis, de la nécessité d’une force internationale pour aider Haïti dans la lutte contre les gangs et pour rendre possible la circulation des personnes et des biens, du consensus politique, de la lutte contre la corruption, de la contrebande et du trafic des armes.

Ces représentants du SDP ont dit qu’ils ont clairement pris position en faveur d’une force internationale pour aider Haïti à faire face aux gangs armés et à la crise humanitaire. Pour le SDP, les sanctions constituent un premier pas, mais ne suffisent pas. Sans une force internationale armée, Haïti ne pourra pas organiser des élections, quels que soient les efforts du Gouvernement et de la Police. La sécurité est un problème de base. Pour eux, les gangs contrôlent le pays. 90 % des Haïtiens supportent l’idée d’une force internationale pour lutter contre les gangs. C’est une évidence. Il n’y a que les politiciens qui veulent prendre le pouvoir, sans aller aux élections, qui soutiennent le contraire. «Cette force est indispensable à la mise en place des institutions démocratiques, à la survie du pays et des Haïtiens. Sinon, ce sera le chaos total. C’est, en substance, les propos tenus par le SDP, au cours de cette réunion importante avec l’Ambassadeur du Mexique en Haïti, sur cette question capitale.

La question du consensus politique a été aussi abordée. C’est clair qu’on n’aura jamais tout le monde dans un consensus. C’est au Premier Ministre Ariel Henry qu’il appartient de poser les jalons qui mèneront vers le retour à l’ordre démocratique, même si la porte du dialogue devra toujours rester ouverte. C’est cette position qui a été exprimée par la délégation du SDP, relativement à la question du consensus», peut-on lire dans ce communiqué.

L’ambassadeur Camara, ajoutent-ils, a donné la garantie que le Mexique va continuer à accompagner Haïti, via ses différents programmes de coopération. La Coopération mexicaine intervient dans plusieurs domaines en Haïti, tels que la police, l’armée, l’agriculture.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

Newsreel

As the presidential transitional council, Conseil présidentiel de transition (CPT) struggles to see if...

Haïti Conseil Présidentiel : le CP Athlétique Club

Le mois d’avril, disent certains, est cruel.  Quand le pain quotidien n’est pas certain,...

221ième de notre Bicolore : et si les ancêtres revenaient parmi nous !

18 novembre 1803 - 18 novembre 2023, 221 années contemplent tristement la création de...