HomeActualitéL’insécurité alimentaire continue de s’aggraver en Haïti

L’insécurité alimentaire continue de s’aggraver en Haïti

Published on

Archives

spot_img

Tout comme l’année dernière, l’année 2024 a démarré avec les mêmes facteurs qui contribuent à accroître la vulnérabilité des ménages, en les privant de nourriture et d’autres biens de première nécessité.  La situation humanitaire, déjà catastrophique, s’est dégradée ces derniers temps, avec une augmentation du niveau de la violence dans plusieurs quartiers de Port-au-Prince, depuis la fin de février.

Du 8 au 14 mars 2024, 17 000 personnes ont quitté la zone métropolitaine de Port-au-Prince pour aller vers les provinces, et plus de 362 000 personnes sont actuellement déplacées dans tout le pays.  Cette violence généralisée a non seulement occasionné des déplacements massifs, mais elle a également provoqué la perte de moyens de subsistance et d’opportunité d’emploi des ménages.  La disponibilité des denrées alimentaires se fait rare sur les marchés, entraînant la flambée des prix qui sont hors de portée des ménages vulnérables.  Les nombreuses barricades érigées par les gangs, l’augmentation du coût des carburant, rendent les prix de ces denrées élevés sur les marchés.

Selon les résultats de l’analyse des prix menées fin janvier 2024 par l’équipe du Programme Alimentaire Mondial (PAM), le coût du panier alimentaire a augmenté dans 7 départements sur 10 : Ouest (+10%), Grand ‘Anse (+9%), Sud-Est (+2%), Sud (+2%), Nord-Ouest (+1 %), Centre (+1 %) et Département du Nord (+0,3%).  Ces augmentations s’expliquent par l’augmentation des prix des produits alimentaires de base tels que les haricots, le riz, le maïs et, dans une moindre mesure, la farine de blé.

Pour pallier les manques de produits, les commerçants importent une grande partie des produits agricoles et d’autres produits alimentaires de la République Dominicaine.  Selon les données de suivi des Prix de l’Organisation Internationale Famine Early Warning Systems Network (FEWS NET) du mois de février 2024, « Toute l’huile de cuisson est importée et les importations de riz représentent près de 80% des besoins nationaux.  De grandes quantités de haricots et de maïs sont également importées. »

Étant dépourvu de tous moyens de subsistances et, compte tenu de leur état de vulnérabilité, ces personnes déplacées et les familles d’accueil présentent des besoins impérieux dont l’assistance alimentaire qui leur permettra de soulager leurs souffrances dans l’immédiat et de se projeter vers le futur pour les aider à retrouver leurs moyens de subsistance, perdus dans cette situation trouble.

C’est dans ce contexte que le secteur sécurité alimentaire note la faible capacité de ses membres à se mobiliser et à répondre aux besoins des personnes dans la détresse, ceci par manque de ressource financière pour faire face à cette situation de crise profonde.

L’environnement opérationnel est de plus en plus hostile pour la population et pour les acteurs humanitaires opérant en Haïti.  Malgré cela, la communauté humanitaire continue à soutenir les populations affectées, en dépit de l’augmentation des attaques.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

Le Rwanda promet de se « défendre » face aux « menaces » de la RDC

Les autorités rwandaises ont réitéré leur intention de se défendre contre les « menaces » de...

Retour du PM Garry Conille au Pays : Le voyage du PM Garry, est qualifié comme un voyage de Copinage.

Deux semaines après son installation au poste de Premier Ministre, Dr Conille se dirige...

OBSERVATIONS  STRUCTURANTES À TIRER DES DERNIERS REBONDISSEMENT DE L’AGONIE DU SYSTÈME HAÏTIEN

Rasin Ganga [email protected] La mondialisation a la vertu de nous inciter, sinon à sortir de notre...
spot_img