HomeActualitéDémission : les sponsors restent les mêmes

Démission : les sponsors restent les mêmes

Published on

Archives

Les concepts de sens de la responsabilité, de décence et de bon sens sont absents des esprits des dirigeants politiques haïtiens.  Il est donc bon que le peuple haïtien les rappelle à l’ordre.  Ce sont des humains qui meurent chaque jour en Haïti.  Pas des insectes.  Advienne donc que pourra, et j’espère que Haïti ne loupera pas tous ces irresponsables qui piaillent dans les médias occidentaux.  

Après un volte-face de dernière minute, la liste complète des 9 membres du Conseil Présidentiel avait été  communiquée à la CARICOM.  Quelques heures plus tard, c’était la démission de Dominique Dupuy au sein du Conseil Présidentiel.

Le dimanche 24 mars 2024, Dominique Dupuy, Représentante désignée de la plateforme Résistance Démocratique (RED/EDE), Compromis Historique et alliés, a remis sa démission du Conseil Présidentiel de Transition (CPT) d’Haïti, en raison, entre autres, des propos sexistes et des critiques infondées à son encontre, tenus par des acteurs et secteurs politiques du pays, sur les réseaux sociaux.

« En plus des attaques politiques infondées contre moi et des menaces sur ma vie, ma participation comme seule jeune femme (34 ans) parmi 8 hommes, se heurte à des obstacles que certains acteurs ont décidé de créer », a déclaré Dominique Dupuy, dans une vidéo annonçant qu’elle retournait à son poste de vice-présidente de l’UNESCO, pour « continuer avec les autres chantiers », qu’elle avait lancés.

À la suite de la démission de Dominique Dupuy, la plateforme Résistance Démocratique (RED/EDE), Compromis Historique et alliés, a désigné, le dimanche 24 mars, l’ex-ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine, Smith Augustin, comme nouveau représentant, et a envoyé son nom à la CARICOM.  Il devrait participer à la réunion prévue ce lundi 25 mars, avec la CARICOM.

À rappeler que le regroupement politique EDE-RED-Compromis historique, initialement, avait choisi comme représentante Mme Marie Ghislaine Mompremier.  Mais c’était sans compter sur le discours bouleversant qu’a tenu au nom d’Haïti, l’ambassadeur de notre pays à l’UNESCO, Mme Dominique Dupuy.

Il est vrai que, depuis sa dernière intervention largement médiatisée et diffusée sur les réseaux sociaux, la diplomate est devenue en très peu de temps un acteur influent, capable de donner une voix crédible au sein du Conseil Présidentiel.

Questionné pour savoir pourquoi le regroupement avait remplacé Marie Ghislaine Mompremier, alors que son nom avait été déjà soumis à la CARICOM, une source indique que EDE, RED et Compromis ont fait des rencontres et ont estimé qu’ils doivent apporter ce changement, soulignant que Marie Ghislaine Mompremier « a compris ce choix et qu’elle va continuer à servir le pays… »

La mise en place de ce Conseil Présidentiel se faisait encore attendre, tellement les enjeux sont importants, et les protagonistes de tout bord essaient de tirer leur épingle du jeu.  Car nous assistons bien à un jeu politique dans lequel chaque partie va plaider pour sa propre chapelle, en espérant faire partie du lot gagnant.  C’est une loterie où les forces politiques visibles et invisibles vont devoir faire preuve de dextérité, pour ne pas se brûler les ailes, et convaincre ses militants du bien-fondé de sa position.

À commencer par l’ancien élu du Nord, Moïse Jean-Charles, qui récemment avait rejeté d’un revers de main la proposition de la CARICOM, s’évertuant à mettre en place son propre Conseil Présidentiel, composé de trois membres, dont Guy Philippe.

Quelques jours plus tard, l’ex-sénateur revenait sur sa position, et sa plateforme, à travers l’organisation Réseau National des Paysans, soumet le nom de Me Emmanuel Vertilaire, pour intégrer le Conseil.

Le vendredi 22 mars 2024, la Communauté caribéenne (CARICOM) a organisé sa première réunion de travail avec les 9 membres du Conseil Présidentiel de Transition (CPT), au cours de laquelle, la CARICOM a conditionné la transmission de la liste des membres choisis pour la publication au Journal Officiel de la République, au choix du président(e) du CPT et à celui d’un nouveau Premier Ministre.  Une fois ces conditions remplies, la CARICOM transmettra au gouvernement démissionnaire la liste des personnalités désignées, les noms du Président et du nouveau Premier Ministre pour publication dans le journal officiel Le Moniteur, ce qui marquera le début d’une nouvelle ère d’un nouveau gouvernement ayant comme objectifs de rétablir la sécurité et d’organiser, à terme, des élections.

Le samedi 23 mars 2024, les membres du CPT on tenu leur première séance de travail.  Ils ont aussi travaillé sur le mécanisme pour le choix du Président du Conseil mais n’ont pas avancé ni sur la nomination de ce Président ni d’un Premier Ministre.  Seule la question du droit de vote a été discutée et adoptée.


Le dimanche 24 mars, les discussions devraient se poursuivre et l’on devrait commencer à évoquer des noms pour le poste de Président du Conseil et du Premier Ministre…


Lundi 25 mars, le Conseil devraient présenter à la CARICOM les mécanismes pour le choix du Président du CPT et le choix du Premier Ministre, ainsi que les décisions sur le droit de vote au Conseil.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Un Conseil Présidentiel de 7 membres, à la tête du pays, est-ce pour bientôt?

C’est une démarche boiteuse au mieux, bizarre certainement, mais il fallait bien entreprendre quelque...

La CARICOM recrute 7 nouveaux acteurs haïtiens pour pour une  débauche présidentielle  inédite

Cette organisation qui n’a jamais supporté Haïti dans sa lutte contre ses ennemis internes...

Latest News

Newsreel

Finally, an accord has been reached for the creation of the transitional government that...

Togo : l’ombre de l’intimidation plane sur l’opposition

Au Togo, plusieurs membres de l’opposition ont été interpellés et gardés à vue. Le...

La conjecture d’Haïti.

L’institut de mathématique Clay a retenu sept défis mathématiques réputés insurmontables et offre un...