HomePerspective & PolitiquePolitique: rendez-vous en Jamaïque. Respect Bro.

Politique: rendez-vous en Jamaïque. Respect Bro.

Published on

Archives

spot_img

On pourrait évoquer plusieurs raisons pour expliquer l’échec probable de l’initiative de la
CARICOM. Cependant, il y a un détail, si les organisateurs y avaient pensé, cela pourrait aider.
Au carton d’invitation, il fallait ajouter la chanson de Bob Marley: «Redemption song», en
prenant soin surtout de traduire, dans une des langues officielles du pays, ce passage:
«Emancipate yourself from mental slavery. None but ourself can free our minds». Pour les
observateurs, cela permettrait de distinguer qui est de mauvaise foi, qui est dans l’ignorance.
Même lorsque parmi les invités il y a de bons docteurs, des docteurs ès science et des docteurs
honoris causa qui confondent honneur et authenticité, c’est toujours sage de savoir à qui on
s’adresse.
En guise de l’annonce: «tout sera prise en charge», cela va de soi, ç’aurait été mieux
d’inviter nos sœurs et nos frères à faire une immersion dans l’histoire et la culture jamaïcaines.
Les séquelles du colonialisme nous ont maintenus distants, l’un de l’autre. Ce serait un moment
pour mieux se connaître. Telle sœur qui, pour un jambon-beurre, fera tout et son contraire, tel
frère, gros plein de soupe, qui vous dira tout pour un verre, profiteraient pour savoir que la
Jamaïque est le plus petit État dans le monde, en termes de superficie et de population, qui est
considéré comme une superpuissance culturelle. Si, au lieu de regarder les doigts, vous suiviez
plutôt la direction qu’ils vous indiquent, vous auriez compris que Haïti plus Jamaïque et tous
ceux qui sont épris de liberté, de progrès et d’égalité, nous aurions pu gouverner la rosée.
C’est naturel que certains tremblent face à une telle initiative, c’est aussi intéressant de
savoir, parmi nous, qui est-ce qui défendent les esclavagistes. Vous remarquerez, ce sont toujours
les mêmes qui font tout pour que les peuples de la Caraïbe restent isolés.
À nos frères de la Jamaïque et de la Caraïbe, nous les prions de pardonner l’ignorance de
certains de nos frères. Nous continuerons à combattre la mauvaise foi des autres pour les libérer,
malgré leur sensation de confort dans la servitude. One love.
Guy Craan MD, MSc.
[email protected]

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

Afrique

Kenya : le chef de la police démissionne après des manifestations meurtrières Le chef de...

Que dit la Loi

De la force publique haïtienne  Généralement dès qu'on dit Force publique, on voit toutes les...

En Bref

Agriculture : Vers une reprise des exportations de mangues vers les USA ? Dennis Hankins...
spot_img