HomeCoup d’oeil sur le mondeLa crise en Haïti, le Président Lula appelle à agir vite

La crise en Haïti, le Président Lula appelle à agir vite

Published on

Archives

Le dimanche 21 mai 2023, dans le cadre du Sommet du G7 qui s’est tenu à Hiroshima (Japon), le
Président du Brésil (pays invité), Luis Inácio Lula da Silva, lors de la session de travail du G7 et
des pays invités, dans son discours, a souligné la nécessité pour les dirigeants du monde libre
d’apporter rapidement une aide au peuple haïtien.
«En Haïti, nous devons agir rapidement pour soulager les souffrances d’une population
déchirée par la tragédie. Le fléau auquel est confronté le peuple haïtien est le résultat de
décennies d’indifférence aux besoins réels du pays. Depuis des années, le Brésil dit que le
problème haïtien n’est pas seulement un problème de sécurité, mais avant tout un problème de
développement continu.»
Lors de ce sommet du G7, le Président Lula Da Silva en a profité pour critiquer
l’incapacité des puissances à faire face aux crises internationales, leur aveuglement face aux
revendications des pays émergents, entre autres. Pour Lula, «les paradigmes se sont effondrés, et
il est temps qu’une nouvelle mentalité règne dans le monde».
Rappelons que, plus de 6 mois après la demande d’Haïti d’envoyer une force
internationale armée pour combattre les gangs, la communauté internationale cherche de
nouvelles stratégies, car aucun pays, jusqu’à présent, ne s’est dit prêt à prendre le
commandement d’une telle mission.
Après le refus du Canada, les États-Unis (qui ont également refusé de prendre la tête
d’une mission d’intervention en Haïti), cibleraient désormais le Brésil pour assumer ce rôle.
L’Ambassadrice américaine à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, s’est rendue au Brésil, début
mai, pour faire avancer les choses dans ce sens. La diplomate a déclaré que le Brésil «se sent
concerné par Haïti» et que les Brésiliens «veulent que quelque chose soit fait, et ils se sont
engagés à travailler avec nous au Conseil de Sécurité», affirme l’Ambassadrice américaine.
«Nous faisons des progrès, mais nous sommes tous frustrés de ne pas avoir été capables de faire
des progrès plus rapidement.»
Outre les membres du G7 : le Japon, les États-Unis, l’Allemagne, la France, l’Italie, le
Canada, le Royaume-Uni, des pays comme le Brésil, l’Australie, l’Inde, l’Indonésie, la
République de Corée, le Vietnam, entre autres, ont été invités à ce sommet qui s’est tenu les 20 et
21 mai 2023.
Altidor Jean Hervé

Popular articles

Le déploiement de la force Kenyane en discussion 

La ministre de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète, a représenté...

Tout cela n’est que pour un temps…

Il arrivera un moment où tout ceci sera derrière nous.  Quand exactement, je ne...

Le juge de paix de Carrefour, Jean Frantz Ducasse : kidnappé

Les cas de kidnapping se multiplient dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, ces derniers...

Comme quoi, Guy Philippe est aussi menteur que ses patrons…

« 90 jours seulement pour mettre fin au problème des gangs dans le pays », a...

Latest News

Bref

The Haitian crisis has now taken center stage at most international forums in recent...

Que dit la Loi ?

Des manifestations de rue La démocratie marché de pair avec les libertés civiles. Car si...