HomePerspective & Politique39 Haïtiens, interdits d’entrer en République Dominicaine

39 Haïtiens, interdits d’entrer en République Dominicaine

Published on

Archives

Les politiciens haïtiens multiplient les casseroles sur le feu, ce qui les affaiblit … ! Une belle équipe de
bras cassés qui sont vraiment doués pour se rendre ridicules ! On est mal, chef ; ON EST MAL !
Luis Abinader a pris une mesure interdisant 39 Haïtiens d’entrer en République Dominicaine.
D’après ce qu’a rapporté Diario Libre, ce dimanche 16 avril, un journaliste, un défenseur des droits
humains, des hommes politiques, des hommes d’affaires et des chefs de gang, entre autres, figurent sur
cette liste. Des personnalités sanctionnées par le Canada et les États-Unis font aussi partie de ces
personnes liées à des conduites illégales et criminelles. Ces 39 personnes sont : Youri Latortue, Gracia
Delva, Liszt Quitel, Rodolphe Jaar, Brédy Charlot, Kesner Normil, Evans Paul, Assad Volcy, Jean
Tholbert Alexis, Victor Prophane, Laurent Salvador Lamothe, Richard Lénine Hervé Fourcand, Rony
Célestin, Gary Bodeau, Espérance Pierre, Charles Kiko Saint-Rémy, Sherif Abdallah, Arnel Bélizaire,
Salim Succar, Reynold Deeb, Nenel Cassy, Berto Dorcé et Antonio Chéramy, alias Don Kato. Autres
qu’eux figurent Steve Khawly, Frantz Cole, Jean Mardoché Vil, Fritz Désiré, Dieuné Day, Romel Bell,
Wakin Pierre, Johnson André, alias Izo, Manuel Salomon, alias Manno, Joselito Petit-Homme, alias Ti
Makak, Carlo Petit-Homme, alias Ti Makak, Elan Luckson, Jermaine Stephenson, alias Gaspiyay,
Albert Stevenson, alias Djouma, Julmé Ernst, alias Ti Greg, et Woodley Ethéart, alias Sonson La
Familia.
D’après ce qu’a écrit Diario Libre, le président Abinader a justifié ces actions dans les
dispositions de l’article 28 de la Constitution. Ce texte prévoit d’interdire d’entrer sur le territoire des
étrangers lorsque cela convient à l’intérêt public. «Compte tenu du fait que l’article 128, chiffre 1,
littéral 1, de la Constitution dominicaine, habilitant le Président de la République, en sa qualité de chef
de l’État, à interdire, lorsque cela convient à l’intérêt public, l’entrée d’étrangers sur le territoire
national; et qu’à cause de cela, la loi numéro 285-04, Général des Migrations, et son Règlement
d’Application, prévu par le Décret numéro 631-11, permettent d’empêcher l’entrée sur le territoire
national des étrangers ayant un casier judiciaire ou qui, de l’avis des autorités compétentes, constituent
une menace quelconque contre la sécurité nationale et les intérêts de la République, en vertu de ce qui
précède et sur recommandation des organisations de défense et de sécurité correspondantes, moi, Luis
Abinader, président constitutionnel de la République Dominicaine, conformément aux pouvoirs qui me
sont conférés par le chiffre 1, littéral b, de l’article 128 de la Constitution de la République, je donne
l’instruction suivante:
UNIQUE : Vous êtes informé qu’en application de l’article 15 de la loi générale sur les
migrations, numéro 285-04, et son Règlement d’application numéro 631-11, l’entrée sur le territoire
national est interdite à 39 personnes». Ce qui porte à 52 au total le nombre d’Haïtiens interdits de
territoire, après l’exclusion, le 7 septembre 2022, de l’ex-Premier Ministre a. i., Claude Joseph et de 12
chefs de gang: « Jimmy Chérizier, alias «Barbecue» [chef de la coalition G9] ; Innocent Vitel’Homme,
alias «Vitelom», chef du gang de Torcelle ; Destina Renel, alias «Ti Lapl»”, chef du gang Grand
Ravine ; Wilson Joseph, alias «Lanmo San Jou», chef du gang «400 Mawozo» ; Claudy Célestin, alias
«Chen Mechan», chef du gang «Chen Mechan» (Carrefour-Tabarre) ; Alexandre Ezéchiel, alias «Ze»,
chef de «baz Pilat» ; Kempes Sanon, chef de «baz BelAir»; Chéry Christ-Roi, alias «Chris-La» ; Félix
Monel, alias «Mikano», chef «baz Waff Jérémie» ; Jean Pierre Gabriel, alias «Ti Gabriel»- chef de la
coalition «G-pèp» ; Alexis Serge Renel, alias «Ti Junior» et Orlichen Émile, alias «Pè Lebren», chef de
la «baz Delmas».»
Emmanuel Saintus

Popular articles

Le déploiement de la force Kenyane en discussion 

La ministre de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète, a représenté...

Tout cela n’est que pour un temps…

Il arrivera un moment où tout ceci sera derrière nous.  Quand exactement, je ne...

Le juge de paix de Carrefour, Jean Frantz Ducasse : kidnappé

Les cas de kidnapping se multiplient dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, ces derniers...

Comme quoi, Guy Philippe est aussi menteur que ses patrons…

« 90 jours seulement pour mettre fin au problème des gangs dans le pays », a...

Latest News

Bref

The Haitian crisis has now taken center stage at most international forums in recent...

Que dit la Loi ?

Des manifestations de rue La démocratie marché de pair avec les libertés civiles. Car si...