HomeHot NewsSociété: Port-au-Prince et COVID-19, personne n'est ébranlé

Société: Port-au-Prince et COVID-19, personne n’est ébranlé

Published on

spot_img

Archives

La pandémie de COVID-19 est désastreuse, en termes de perte en vies humaines, en termes d’impact sur l’économie et de tant d’autres maux encore. Depuis son apparition à Wuan en Chine, on ne cesse de compter des cadavres, de toutes catégories confondues de gens. Mais, à Port-au-Prince, la COVID-19 ne fait pas peur.

Si les données officielles de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) fait état de 3,2 millions de morts, l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) de la faculté de médecine de l’Université de Washington, lui, fait état de 6,9 millions, dans son récent rapport. C’est plus du double de ce qu’a déclaré l’OMS. Si l’on veut en croire, le nombre de décès dus au coronavirus déclaré serait largement sous-estimé.

Bon ! À Port-au-Prince, tout est négligé. Partout et même dans les cliniques de santé et dans les hôpitaux, les Haïtiens refusent de croire en une COVID-19 qui serait mortelle. En effet, pas de masques dans les marchés, dans les écoles, dans les universités, dans les tap-tap, etc. Ils s’en foutent, du coronavirus. Et des autres mesures d’hygiène et de distanciation, aussi. À Port-au-Prince, on vit comme avant. Dans la majorité des institutions, il n’y a pas de gels hydroalcooliques ou de l’eau et du savon. Et quand une institution en a, ce n’est pas obligatoire de s’en servir pour se laver les mains. En fait, les mesures dites barrières ne s’appliquent pas. La distanciation physique est quasiment absente, on maintient alors nos rapports de proximité. Les bars, les restaurants, les églises et les lieux de spectacle en témoignent.

Savez-vous pourquoi le coronavirus ne fait pas de dégâts en Haïti? En réalité, à Port-au-Prince, le discours d’un coronavirus dangereux ne passe pas. Le dicton populaire qui suit, tient la route: «Les Haïtiens ne meurent pas de microbes». De ce fait, la COVID-19 est perçue comme un microbe, en conséquence, elle ne peut pas nous (Haïtiens) tuer. Un tel discours fait autorité, quand le taux officiel de décès en Haïti n’atteint même pas 400 personnes, tandis que toutes les conditions sont réunies pour une catastrophe sanitaire en Haïti.

Dangereux ou pas, le coronavirus à Port-au-Prince n’inquiète presque personne, artistes, médecins, écoliers, commerçants, etc.

Savez-vous pourquoi le coronavirus ne fait pas de dégâts en Haïti?

Job Pierre Louis

[email protected]

Popular articles

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Latest News

Niger : le suspense et la tension montent après l’attaque du pipeline par le Front Patriotique pour la Libération

Dans la nuit du 16 juin, le Front Patriotique pour la Libération (FPL) a...

Juneteenth and Reparations

 Rena Black The commemoration of Juneteenth, which acknowledges the end of slavery, takes place on...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...
spot_img