En Bref

Published on

spot_img

Archives

Bwa Kale: 3 individus tués à Delmas

Des membres de la population ont tué puis brûlé les cadavres de trois (3) individus, le samedi 2 septembre à Delmas. Ils sont accusés d’avoir tenté de commettre un braquage à Delmas 31. Selon des riverains, ces individus ont été tués, après que des agents de la police, cantonnés au Commissariat de Delmas, aient déjoué une tentative de braquage à Delmas 31. Les présumés braqueurs circulaient à bord d’un pick-up qu’ils ont vite abandonné, lorsqu’ils ont été pourchassés par les forces de l’ordre. L’un d’entre eux a été tué à Delmas 19 et son cadavre brûlé à la rue Mackandal. Les deux (2) autres ont été capturés par des membres de la population, alors qu’ils tentaient de prendre la fuite. Ces hommes ont été tués, puis leurs cadavres brûlés à Delmas 31, non-loin des locaux du Centre de Réception et des Documents d’Identité (CRLDI), se trouvant dans la zone. Une vive tension a régné à Delmas 31 et ses quartiers avoisinants, lors de l’intervention des agents de la PNH.

Insécurité: les archives de la FASCH transférées vers un lieu «sûr»

La vague d’insécurité qui touche le quartier résidentiel de Carrefour-Feuilles affecte plusieurs institutions dans les parages. C’est le cas de la Faculté des Sciences Humaines (FASCH), contrainte de transférer ses archives vers un lieu «sûr», à en croire le coordonnateur de fait de cette entité. Questionné par le journaliste Wedster Lyvert, de la Radio Magik-9, Josué Vaval confirme que tous les dossiers de cette entité de l’Université d’État d’Haïti (UEH) sont transférés à un autre endroit, de peur de subir les assauts des bandits armés. Par ailleurs, il annonce que les 15% des cours non achevés pour la session sont suspendus et que le concours d’entrée, prévu pour le premier octobre, est également reporté pour une nouvelle date non encore connue.

La maison de l’écrivain Gary Victor, incendiée à Carrefour-Feuilles

Le quartier résidentiel de Carrefour-Feuilles subit, depuis un certain temps, les attaques des hommes armés, venus de Grand-Ravine. Parmi les victimes, le prolifique écrivain, Gary Victor, dont la maison a été incendiée par les malfrats, selon le journaliste Jacques Adler Jean-Pierre. Professeur d’Université, l’auteur du texte «Le sang et la mer» a été chassé de sa demeure, comme bon nombre d’habitants de Carrefour-Feuilles. Quelques jours après être vidée de ses occupants, la maison de Gary Victor a été incendiée par les bandits armés, dirigés par Ti Lapli. Face à cette situation, l’écrivain et journaliste, Jacques Adler Jean-Pierre, invite l’écrivaine Emmelie Prophète, actuelle ministre de la Justice, à démissionner. Pour lui, Emmelie Prophète ne peut continuer à servir ce gouvernement jugé criminel.

2 employés de l’ONA, kidnappés à Delmas

Des hommes armés ont enlevé spectaculairement, ce vendredi 1er septembre, deux (2) employés de l’Office National d’Assurance-Vieillesse (ONA). Ce double rapt a eu lieu à Delmas 31. Les deux (2) victimes répondent aux noms de Marie Guirlène Aristilde et de Grégory Alcindor. Ces employés de l’ONA sont affectés au Centre Technologique de l’institution (CTO), situé à Delmas 31. Les ravisseurs circulaient à bord d’un véhicule et étaient aidés de deux (2) hommes, à bord de motocyclettes pour commettre cet acte. Les kidnappeurs ont déjà contacté les proches des victimes, a-t-on appris. Ils ont réclamé de fortes sommes d’argent en échange de leur libération. Il faut souligner que, depuis les dernières 48 heures, la commune de Delmas connaît un regain des actes d’insécurité. Au moins deux (2) individus ont été tués par balle dans la nuit du jeudi 31 août au vendredi 1er septembre, entre Delmas 43 et Delmas 65, à la rue Faustin. Des habitants de la commune dirigée par Wilson Jeudi, vivent dans l’angoisse, par rapport aux rumeurs persistantes, relatives à un possible envahissement de gangs armés.

Véhicules blindés et fusils d’assauts, livrés à la PNH

Le mercredi 30 août 2023, 6 nouveaux véhicules blindés, commandés auprès de la compagnie canadienne « Inkas », ont été livrés par voie maritime en Haïti. Ces véhicules viennent renforcer la capacité opérationnelle de la Police Nationale d’Haïti (PNH) dans la lutte contre le grand banditisme. Par ailleurs, 500 fusils d’assaut sont arrivés pour la PNH et d’autres équipements de protection pour les Forces Armées d’Haïti (FAd’H).

Le chef de gang de Cité Doudoune, tué

La Police Nationale d’Haïti (PNH) confirme la mort du chef de gang de Cité Doudoune, dans la commune de la Croix-des-Bouquets, mortellement blessé dans des échanges de tirs avec les forces de l’ordre.

Fermeture de la frontière à Belladère

Fermeture de la frontière haïtiano-dominicaine à Belladère. La décision est prise par les autorités dominicaines, sur demande des autorités haïtiennes qui estiment avoir perdu le contrôle de la douane et de l’immigration, selon le ministre de la Défense dominicaine, Carlos Luciano Diaz.

Le commissariat de Savane Pistache, incendié

Des bandits armés de Grand-Ravine ont partiellement incendié, dans la soirée du mardi 29 août 2023, le commissariat de Savane Pistache à Carrefour-Feuilles. Les policiers affectés à ce poste de police ont été contraints de l’abandonner. Depuis plusieurs jours, les policiers essayaient de résister aux assauts des gangs armés de Grand-Ravine qui veulent à tout prix contrôler le quartier de Carrefour-Feuilles.

Les artistes fuient Carrefour-Feuilles

Les artistes fuient Carrefour-Feuilles qui avait rejoint progressivement les hauts lieux de pratiques artistiques. Ils plient bagages sous les attaques des hommes armés. Le Centre d’Art, depuis la dégradation de la situation à Carrefour-Feuilles, a rapidement activé un fonds d’urgence, en vue d’accompagner les artistes qui fuient leurs maisons. Environ 10 artistes ont reçu un soutien financier.

Nouveau sabotage de fibre optique

La Digicel informe la population en général et les habitants du Grand Sud en particulier qu’elle fait face, encore une fois, à quelques difficultés, en raison de son infrastructure de fibre optique qui a été de nouveau coupée dans la zone de Martissant, mercredi après-midi. Ses techniciens sont arrivés sur place mais n’ont pas pu accéder à la coupure, en raison de la tension sécuritaire qui continue de rendre difficile le fonctionnement de toutes les entreprises du pays. Cette situation touche une partie du département de l’Ouest, de Carrefour à Petit-Goâve, des Nippes, du Sud, du Sud-Est et de la Grand-Anse. La Digicel est confiante de pouvoir résoudre le problème rapidement mais elle demande le soutien de toutes les personnes concernées, afin que les équipes aient accès pour pouvoir faire le travail qui est censé être fait.

L’administration Biden a procédé jeudi à un vol d’expulsion vers Haïti

Jeudi 31 août 2023, 24 heures après avoir exhorté les citoyens américains vivant en Haïti à quitter le pays le plus rapidement possible, pour des raisons de sécurité, «Immigration and Customs Enforcement» (ICE) a procédé à un vol d’expulsion avec plus de 60 Haïtiens à bord. Ce vol d’expulsion, le deuxième vers Haïti ce mois-ci (le 2 août ICE avait rapatrié 55 personnes en Haïti), a quitté Alexandria en Louisiane, peu avant 8 heures HAE, pour atterrir à Port-au-Prince peu après 11h00 du matin. Guerlain Joseph, directeur exécutif de la Haïti Bridge Coalition, a déclaré: « Vous ne pouvez pas évacuer (des citoyens américains) et rapatrier des Haïtiens dans la foulée. C’est plus qu’inhumain. C’est définitivement une violation des droits de l’homme. » Pour sa part Steven Forester, coordinateur de la politique d’immigration à l’Institut pour la Justice et la Démocratie en Haïti, a déclaré: « Ce qui est inadmissible, c’est que les États-Unis soutiennent un régime illégitime, responsable des conditions infernales que les Haïtiens endurent chaque jour. Les États-Unis ne doivent pas déporter des personnes en Haïti ».

Carrefour-Feuilles: 24 h de fusillade

Le jeudi 31 août 2023, le gang de « Grand-Ravine » poursuit son avancée dans le quartier de Carrefour-Feuilles, après avoir fait tomber les dernières poches de résistance. Plusieurs membres de la population civile ont été tués dans les offensives menées ce même jour par les bandits. Des résidents de Carrefour-Feuilles, n’ayant pas encore abandonné leur quartier, dénoncent la capitulation de la police.

L’hôpital Sanatorium quasi-dysfonctionnel

L’hôpital Sanatorium de Port-au-Prince est quasi-dysfonctionnel, en raison des agissements des bandits armés à Carrefour-Feuilles, déplore son directeur médical, le Dr Jean Ardouin Louis-Charles.

Le pasteur Marco, absent au parquet

Invité au parquet de la Croix-des-Bouquets, Marcorel Zidor, alias « pasteur Marco », ne s’est pas présenté. Dans une correspondance au Commissaire du Gouvernement, il a indiqué avoir été blessé au pied et a sollicité un report de son audition…

PNH: l’Inspection Générale forme des cadres supérieurs et intermédiaires

À l’initiative de l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti (IGPNH), une soixantaine de Cadres supérieurs et intermédiaires de l’institution policière de la région métropolitaine de Port-au-Prince ont bénéficié d’une formation sur le leadership, le commandement et les droits de l’homme. L’activité a été organisée avec l’appui du Bureau des Nations Unies aux droits de l’homme en Haïti, du Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) et d’autres partenaires.

Un soldat des Forces Armées d’Haïti, tué par balles

En date du vendredi 1er septembre 2023, les Forces Armées d’Haïti comme la Police Nationale d’Haïti sont victimes du climat d’insécurité qui prend de l’ampleur dans le pays. En effet, selon des informations confirmées par des sources policières, le jeune soldat, Lovensky Frantz Désir, a été abattu à Delmas 33, dans la zone de Silo. Il faut rappeler que, seulement pour le mois d’août, au moins cinq (5) policiers ont été assassinés.

La résidence du journaliste Judex Vélima, incendiée à Carrefour-Feuilles

Les bandits armés de Grand-Ravine continuent leur marche incendiaire sur le quartier de Carrefour-Feuilles. Entre mercredi soir et jeudi 31 août, ils ont réduit en cendres la résidence du journaliste Judex Vélima. La victime travaille pour le compte de la radio-télé Espace, une entité du Groupe Caraïbes. Le domicile du confrère se trouvait à la rue Prévost, à proximité de la paroisse Notre-Dame de la Caridad. À en croire le concerné, l’ancien caméraman de Télé-2000 n’a pris, dans sa fuite, que quelques documents importants. À présent, le confrère, son père et ses trois frères se réfugient chez un proche dans un autre quartier de Port-au-Prince. Jusqu’en fin de journée du jeudi 31 août, une vive tension a régné dans cet endroit de la capitale où quelques résidents qui résistaient ont quitté en catastrophe les lieux, pour échapper à la fureur de ces hors-la-loi, issus de la 3e circonscription de Port-au-Prince.

Les collègues médecins du Dr Reginald Valmé exigent sa libération immédiate et sans condition

Le rapt du Dr Reginald C. Valmé exaspère ses collègues médecins. Il a été enlevé le mercredi 30 août 2023, alors qu’il se rendait à une pharmacie située à la ruelle Berne, près de sa clinique. C’est toute la Polyclinique qui est vent debout pour exiger sa libération. Les protestataires appellent les autorités à prendre des mesures urgentes pour garantir la sécurité de tous les citoyens. Pour une énième fois, le secteur médical est touché par le phénomène du kidnapping. Le Dr Réginald C. Valmé se trouve, depuis maintenant trois jours, aux mains de ses ravisseurs. La Polyclinique de la ruelle Berne, dans une note, demande la libération immédiate du professionnel de la santé et exige des actions concrètes de la part des autorités étatiques, pour garantir la sécurité de toute la population haïtienne. Le spécialiste en urologie a été kidnappé, alors qu’il s’apprêtait à pénétrer dans la pharmacie Belle Aubaine, à proximité de son cabinet médical à la ruelle Berne.

UEH: des étudiants dénoncent les conditions d’apprentissage à la FDSE

Les conditions de fonctionnement à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques de l’Université d’État ne cadrent pas à un espace universitaire, déplorent des étudiants, en conférence de presse, le jeudi 31 août. Ces derniers plaident pour une amélioration des conditions d’apprentissage au sein de cette entité de l’UEH. Environnement crasseux, professeurs absentéistes, irrégularité des périodes d’évaluation sont, entre autres éléments qui constituent le cahier de doléances des étudiants de la FDSE. Que ce soit au département des sciences juridiques et à celui des sciences économiques, les conditions d’apprentissage sont les mêmes, dénoncent-ils. La Faculté traverse une crise à la fois administrative et académique, révèlent ces étudiants qui plaident en faveur de la tenue immédiate des élections pour changer le conseil d’administration qui dirige la FDSE depuis quatre (4) ans.

Eliacin Evens / Stevenson Bazelaire

Popular articles

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Latest News

En Bref

PNH en Deuil : Intervention Tragique à Solino Ce dimanche 9 juin 2024, une intervention...

En Bref

500 prisonniers risquent de mourir de faim à la prison civile de Petit-Goâve Les prisonniers...

En Bref

La COPAH, indignée  Dans une note, la Conférence des Pasteurs Haïtiens (COPAH) exprime son indignation...
spot_img