HomeActualitéASSASSINAT DE GARRY TESSE: Le Fil Macabre D'un Crime Abominable

ASSASSINAT DE GARRY TESSE: Le Fil Macabre D’un Crime Abominable

Published on

Archives

SOS Journalistes Accuse Ronald Richemond et Dénonce le Gouvernement Henry qui cautionne l’inacceptable

L’organisation haïtienne de défense de la liberté de la presse et d’expression, SOS Journalistes, dénonce l’attitude liberticide et irresponsable du gouvernement d’Ariel Henry qui continue de maintenir en poste un prédateur de la liberté de la presse, en la personne du Commissaire du gouvernement des Cayes, Ronald Richemond.

Le fil des évènements:

1- Garry Tesse, avocat et commentateur politique, animateur d’un talk-show très populaire et critique, intitulé ‘Gran Lakou’ (grande cour), sur Radio Lebon FM, dans la ville des Cayes.

Très ouvertement opposé aux méfaits imputés au commissaire du gouvernement Ronald Richemond, Tesse est rapidement devenu une cible à abattre.

2- Le 18 octobre 2022, Tesse avait été porté disparu et son corps égorgé a été découvert le 24 octobre de la même année dans la commune rurale de Foco, dans les environs de la ville des Cayes. Et les gens avaient rapidement accusé Richemond d’être le cerveau du crime.

3- Après le crime, au moins 3 personnes ont été arrêtées :

A) Le journaliste Guerlan Hyppolite, proche allié de Tesse et militant actif en faveur de la justice pour la victime, avait été arrêté et détenu abusivement depuis le 30 décembre 2022, après que le procureur Richemond eut émis un mandat d’arrêt contre le journaliste, et la  famille de Tesse ainsi que d’autres proches parents – dont le frère de Tesse, Vano Tesse, et sa veuve Yvana Despagne Tesse – avaient condamné cette décision et demandé la libération immédiate de Guerlan Hyppolite

B) Pierre Ricardo Bain (alias Chito)
a été arrêté sur ordre du procureur Richemond, au petit matin du mercredi 19 octobre 2022, moins de 24 heures après la disparition de Tesse, alors même que l’enquête n’avait pas encore été officiellement ouverte sur le dossier.

Question : Comment le procureur Richemond a-t-il pu savoir, à un stade aussi précoce, ce qui était réellement arrivé à Garry Tesse et qui pourrait en être l’auteur ou  complice, alors que même la famille proche de la victime n’était pas sûre de ce qui s’était exactement passé et n’avait encore déposé aucune plainte ?

Fait curieux, Chito Bain a été transféré à la prison de Carrefour, dans la zone métropolitaine de la capitale Port-au-Prince, sans qu’aucune explication n’ait été fournie, alors que le dossier est en cours de traitement aux Cayes.

C) Winkens Thirogène (alias Pouchon), a été arrêté le 24 décembre 2022, mais il a été illégalement libéré par le commissaire Richemond le 9 décembre 2023, sans aucune ordonnance du juge d’instruction, seul magistrat habilité légalement à prendre une telle décision.

Par ailleurs, Richemond a toléré le refus de ses gardes du corps de se conformer à une convocation du juge d’instruction Robert Jourdain ; et ils se rebellent toujours contre la décision du juge qui les a convoqués pour interrogatoire.

FAUX ORDRE DE LIBÉRATION UTILISÉ PAR RICHEMOND

Richemond a également utilisé un faux ordre de libération pour faire élargir Thirogène, son protégé. Une soi-disant ordonnance de mise en liberté, en faveur de Thirogène, aurait a été présentée, cependant, le magistrat a déclaré qu’il n’avait jamais émis un tel ordre, ce qui signifie que le document écrit fourni, aux gardiens de prison pour la libération de Thirogene, était une imposture.

L’organisme de défense de la liberté de la presse, SOS Journalistes, a écrit à la ministre de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP), Emmelie Prophète, pour exiger la destitution du procureur Richemond, soupçonné d’avoir été profondément impliqué dans le complot ayant conduit à l’assassinat du journaliste Garry Tesse.

Toutefois, à la grande suprise de plus d’un, le gouvernement n’a encore rien fait, confirmant ainsi son mépris du caractère sacré de la vie humaine.

« Richemond a beaucoup de questions à répondre concernant le complot visant à assassiner le journaliste Tesse », a déclaré Joseph Guyler C. Delva, défenseur de la liberté de la presse.

« Richemond doit être déchu de son statut et de son titre de procureur, et il doit pouvoir comparaître devant un juge comme un citoyen ordinaire », a expliqué Delva.

« Dans les jours à venir, SOS Journalistes, avec le soutien d’autres organisations de presse internationales, entend passer à une vitesse supérieure pour faire entendre la voix de la raison aux autorités gouvernementales au plus haut niveau de l’État, » a annoncé Guyler C. Delva

« Nous, de la presse haïtienne, sommes d’autant plus choqués que la ministre Emmelie Prophète Milcé dont relève le commissaire Richemond, est une consœur pour laquelle nous avons toujours eu beaucoup de respect, voire d’admiration,…, » a déclaré Delva, exprimant la tristesse de SOS Journalistes de devoir s’adresser en ces termes à Mme la ministre.

« On se demande si, elle aussi, est passée du côté des prédateurs. En tout cas, Mme la ministre, ces temps sont révolus… Justice doit être rendue à Garry Tesse », a conclu Delva.


Joseph Guyler C. Delva
Secrétaire général de SOS Journalistes

Popular articles

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Un Conseil Présidentiel de 7 membres, à la tête du pays, est-ce pour bientôt?

C’est une démarche boiteuse au mieux, bizarre certainement, mais il fallait bien entreprendre quelque...

La CARICOM recrute 7 nouveaux acteurs haïtiens pour pour une  débauche présidentielle  inédite

Cette organisation qui n’a jamais supporté Haïti dans sa lutte contre ses ennemis internes...

Latest News

Newsreel

News coming from the nations leaders last week offered some hope that things will...

Frankétienne : Un nom qui sonne comme une insolence

Né le 12 Avril 1936 à Ravine Sèche dans le département de l’Artibonite, Jean-Pierre...

La reddition de compte, ultimement, est personnelle : avis en est donné aux concernés

Je sais que la politique est une lutte idéologique qui s’exprime de toute sorte...