HomeCulture & SociétéHaïti: la construction du canal se poursuit sur la rivière Massacre

Haïti: la construction du canal se poursuit sur la rivière Massacre

Archives

Le dimanche 17 septembre au soir, dans un court discours télévisé, le Président de la République Dominicaine, Luis Abinader, a défendu sa décision de fermer totalement les frontières terrestres, aériennes et maritimes avec Haïti, dans le cadre de son différend concernant la construction d’un canal d’irrigation en Haïti avec une prise d’eau sur la rivière Massacre qui coule entre les deux Nations.

Abinader a déclaré que la fermeture des frontières qui a été mise en place, depuis le vendredi 15 septembre à 6h00 a. m, se poursuivra jusqu’à ce que la construction de ce canal soit suspendue.

«Nous ne souhaitons ni ne cherchons la confrontation, mais nous sommes confrontés à des personnes incontrôlables qui entretiennent l’insécurité en Haïti et qui, en raison de leurs intérêts privés, conspirent désormais également contre la stabilité de leur gouvernement et la sécurité de nos ressources en eau.»

«Il ne s’agit pas d’un conflit entre deux peuples, car ni le peuple dominicain ni le peuple haïtien ne veulent la confrontation. Le précédent d’un projet d’irrigation construit unilatéralement peut conduire à une escalade des constructions qui détruiraient le fleuve» a souligné Abinader.

«Nous avons compris la nécessité de réagir avec force, en légitime défense, contre les groupes incontrôlables qui n’obéissent pas à l’ordre constitutionnel haïtien et ne reconnaissent pas les accords bilatéraux. Pourquoi avons-nous agi ? Pour éviter que nos rivières ne s’assèchent, que nos forêts ne soient abattues ou que notre faune disparaisse. Notre objectif est d’assurer la sécurité et l’intérêt national, ainsi que de protéger nos rivières, notre environnement et notre production agricole.», a-t-il expliqué.

À rappeler que le vendredi 15 septembre 2023 à 6 heures du matin, le président dominicain a ordonné la fermeture totale de la frontière avec Haïti.

Les débats entre les Haïtiens et les Dominicains concernant les travaux de canalisation sur la rivière Massacre ne cessent de faire rage. Les Dominicains mécontents ont exigé la suspension des travaux menés par les Haïtiens depuis la semaine dernière. «À partir de 6 heures du matin ce vendredi (15 septembre 2023), toute la frontière de la République dominicaine, qu’elle soit terrestre, maritime ou aérienne, sera fermée. Cette décision a été prise en accord avec le Conseil national de sécurité et de planification. Le ministère de la Défense est déjà prêt, avec l’armée, la marine et l’armée de l’air, à mettre en œuvre cette disposition», a déclaré le président Luis Abinader lors de sa participation à une cérémonie de livraison de véhicules militaires de commandement et de transport URO VAN TAC aux Forces armées de la République Dominicaine, au camp militaire 16 de Agosto.

Pour justifier sa décision, le chef de l’État dominicain a affirmé que le gouvernement haïtien ne contrôle pas son territoire. «Nous continuons néanmoins les discussions avec le gouvernement haïtien. Cependant, il est important de noter que le gouvernement haïtien lui-même éprouve des difficultés à exercer un contrôle effectif sur son territoire. Si des éléments échappent à leur contrôle, cela relève de leur responsabilité, mais cela ne saurait justifier une situation incontrôlée pour le gouvernement de la République Dominicaine», a-t-il souligné.

Cette décision survient à un moment où les gouvernements dominicain et haïtien sont en pleine discussion au sujet du projet de canalisation, dans l’espoir de trouver une solution. Aucune information n’a encore été communiquée concernant cette réunion qui a débuté hier soir et s’est poursuivie ce jeudi matin.

Par ailleurs, les travaux se poursuivent dans la région d’Ouanaminthe, où les Haïtiens s’investissent pleinement avec un esprit de solidarité pour achever le canal qui devrait faciliter l’irrigation de leurs jardins, ont-ils informé les journalistes.

En outre, depuis le week-end écoulé, les images deviennent virales sur la toile montrant des compatriotes haïtiens qui se solidarisent corps et âme pour aboutir à la construction d’un canal autour de la Rivière Massacre pouvant aider à l’irrigation de leur terre. Une initiative saluée par beaucoup d’internautes estimant que nous pouvons nous unir pour faire de bonnes choses dans l’intérêt du pays. Toutefois, le gouvernement dominicain mécontent, a demandé à Haïti de stopper immédiatement les travaux de canalisation autour de la rivière. Ils ont décidé de fermer leur frontière et de suspendre les visas pour les Haïtiens, dans l’unique objectif de faire pression, afin que le gouvernement haïtien puisse stopper les travaux.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Le déploiement de la force Kenyane en discussion 

La ministre de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète, a représenté...

Tout cela n’est que pour un temps…

Il arrivera un moment où tout ceci sera derrière nous.  Quand exactement, je ne...

Le juge de paix de Carrefour, Jean Frantz Ducasse : kidnappé

Les cas de kidnapping se multiplient dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, ces derniers...

Comme quoi, Guy Philippe est aussi menteur que ses patrons…

« 90 jours seulement pour mettre fin au problème des gangs dans le pays », a...

Latest News

Il faut continuer de creuser son sillon, Maude

Au moment de préparer les textes, arrive le temps de choisir un ou plusieurs...

Nos révolutions, un peu comme les séismes : à l’improviste

Généralement, les révolutions surviennent sans fanfares ni trompettes.  Elles surviennent, point barre, comme dirait...
Exit mobile version