HomeActualitéCoupe d'Europe et Copa America :

Coupe d’Europe et Copa America :

Published on

Archives

spot_img

Haïti toujours en mode ” Consommateur”.

C’est bizarre de voir depuis les années 1980 comment le peuple haïtien est toujours mobilisé pour suivre religieusement les Grands évènements sportifs du monde, spécialement le Football.

Pourtant, la seule fois qu’on a eu de la chance de participer comme acteur à une Coupe du monde de Football c’était 1974 en Allemagne.

Depuis lors, Haïti devient un grand pays consommateur de sport sans pouvoir tirer profit de sport qui est de nos jours l’une des plus grandes industries du monde.
C’est dans le domaine du sport qu’on trouve le plus grand nombre de jeunes millionnaires au monde. Et, ils viennent de partout aujourd’hui. Même en Afrique et en Asie.

C’est inconcevable, un pays comme Haïti qui s’affirme comme un admirateur de sports et pourtant l’état haïtien n’a jamais rien fait pour faire du sport, une activité professionnelle dans le pays. Et d’ailleurs, la population haïtienne est une population majoritairement jeune.

Alors, on admet que Haïti reste et demeure toujours dans un état consommateur et non Etat producteur. Tandis que nous avons des talents énormes dans tous les domaines. Personne ne dit rien face à cette situation. On est d’accord qu’à chaque grand événement sportif dans le monde, le pays est socialement déstabilisé. Toutes les activités fonctionnent au ralenti. Le Commerce, l’éducation, etc…
Tout le monde parle de Football, de la Coupe d’Europe, de la Copa America, de la Coupe du monde, des jeux olympiques, du Champion’s League, etc…

Personne ne se rend compte de l’impact de la fermeture du Championnat national de football sur le développement des jeunes, sur le développement économique du pays, sur le bien-être de la population, sur la santé de la population, etc…

Tandis que durant les 20 dernières années, Haïti est absente dans presque toutes les grandes activités sportives du monde.
Nous n’avons pas même la capacité de recevoir un match de football international à Domicile.

Même pour la Copa America 2024, on aurait dû avoir la chance d’y participer. Voyons comment nous avons reçu notre élimination. Probablement, en 2026, il va avoir la Coupe du monde de Football dans la région, est-ce que nous sommes prêts à obtenir notre qualification avec une sélection nationale composée d’expatriés évoluant en divisions inférieures et parfois même, dans les collèges à l’étranger.

Haïti ne mérite pas ça. Haïti d’aujourd’hui n’est pas Haïti de nos ancêtres. Haïti de nos ancêtres était une Haïti glorieuse et fière. Haïti de nos jours est une Haïti de la honte, sans honneur et sans fierté.

Nous sommes tous des complices de la situation actuelle d’Haïti, les autorités haïtiennes avant tout et les médias traditionnels ensuite.

C’est comme si c’est normal, quand il y a un évènement sportif dans le monde pour tout est paralysé dans le pays. Les stations de radios changent catégoriquement leurs programmations.
On voit des milliers de maillots des équipes étrangères en circulation dans le pays. Des maillots de Christiano, de Messi, de Brésil, de l’Argentine, de la France, de l’Allemagne, de l’Angleterre, sauf d’Haïti.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas vu une compagnie haïtienne qui distribue des maillots de la star haïtienne de football, Corventina. Nous n’avons pas encore vu, le Ministère de la jeunesse et des sports et l’Etat haïtien produisent des grands posters et des Banners de Corventina pour placer sur les autoroutes, dans les institutions publiques, à l’aéroport international Toussaint Louverture, etc…
Nous n’avons pas vu des spots de promotion de Corventina dans les médias d’Etat.

Pourtant, quand on annonce des compétitions internationales, Haïti se positionne comme le premier pays consommateur et jamais une fois comme un producteur , un organisateur et un acteur des évènements sportifs de haut niveau.
Avec la Coupe d’Europe des nations et la Copa America, on oublie tout. On oublie l’insécurité infernale que nous connaissons actuellement dans le pays, on oublie les déplacés internes, on oublie la crise économique du pays, on oublie la famine qui a dans le pays, on oublie les malades qui ne peuvent pas aller à l’hôpital, on oublie les cadavres qui sont abandonnés dans les rues, dévorés par les chiens errants, oublie tout à cause des évènements sportifs dans le monde et on attend tout de l’étranger, même notre sécurité, on l’attend de l’étranger.

Nous pensons dans la nouvelle Haïti, il faut repenser les choses. Il faut réformer le système éducatif haïtien, il faut revoir le fonctionnement des médias en Haïti, il faut tout revoir pour recommencer à zéro, parce que en Haïti tout va mal, même la pensée haïtienne.

Sorry!

Ulysse Jean Chenet

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

En Bref

Agriculture : Vers une reprise des exportations de mangues vers les USA ? Dennis Hankins...

Forum avec Organisations haïtiennes de la Diaspora sur le développement durable d’Haïti :

Comment la Diaspora Haïtienne peut-elle jouer un rôle très important dans le développement durable...

Haïti insécurité et la Presse internationale :

Le Mouvement Point Final dénonce la Presse internationale qui fait la promotion et l'apologie...
spot_img