HomeActualité12 juin 2024, Journée nationale de l'enfant :

12 juin 2024, Journée nationale de l’enfant :

Published on

Archives

spot_img

MEDIC Haïti et le Mouvement Point Final dénoncent la mauvaise situation des enfants dans les Camps des déplacés à cause de l’insécurité.

La situation de l’insécurité en Haïti affecte en tout premier lieu les enfants.

Sur ce, MEDIC Haïti et Mouvement Point Final relatent en 10 points les mauvaises conditions de vie des enfants en Haïti à cause de l’insécurité et de la violence des Gangs armés dans le pays.

1) L’insécurité en Haïti prive bon nombre d’enfants de leur lien et affection familiale. Elle augmente le taux d’orphelins dans le pays.

2) L’insécurité en Haïti provoque un détachement des enfants de leur vie communautaire habituelle, de leur culture, de leur environnement natal et de certains attachements traditionnels.

3) L’insécurité en Haïti augmente le taux de déperdition scolaire dans le pays, spécialement dans la région Métropolitaine de Port-au-Prince. En tout, il y a près de 500 000 enfants qui ne peuvent pas aller ou boucle le cycle scolaire 2023-2024.

4) L’insécurité en Haïti a un impact négatif sur la santé physique, psychique et nutritionnelle des enfants.
Dans les camps des déplacés, les enfants souffrent des infections respiratoires, des maladies diarrhéiques et des maladies de la peau , des troubles de comportement, sans oublier les problèmes de nutrition.

5) L’insécurité en Haïti occasionne une augmentation du trafic d’enfants et l’exploitation sexuelle des mineurs.

6) L’insécurité en Haïti favorise l’enrôlement des enfants dans des Gangs armés. 60 à 75% des ressources humaines des Gangs armés sont constituées des enfants issus dans des zones de non droits, des enfants des rues, des orphelins et des enfants élevés en domesticité ( Timoun restavèk).

7) L’insécurité en Haïti a pollué l’environnement habituel des enfants à cause de l’utilisation des substances nocives et illicites dans les camps des déplacés.

8) L’insécurité en Haïti permet à certains enfants de vivre en promiscuité et dans une ambiance de prostitution.

9) L’insécurité en Haïti rend les enfants du pays encore plus vulnérables.

10) L’insécurité en Haïti permet une mauvaise éducation sociale des enfants et une augmentation de la délinquance juvénile dans le pays.

A l’occasion de la journée nationale de l’enfant, MEDIC Haïti et Mouvement Point souhaitent de meilleures conditions de vie pour tous les enfants d’Haïti.

Rédaction
Ulysse Jean Chenet

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

En Bref

Agriculture : Vers une reprise des exportations de mangues vers les USA ? Dennis Hankins...

Forum avec Organisations haïtiennes de la Diaspora sur le développement durable d’Haïti :

Comment la Diaspora Haïtienne peut-elle jouer un rôle très important dans le développement durable...

Haïti insécurité et la Presse internationale :

Le Mouvement Point Final dénonce la Presse internationale qui fait la promotion et l'apologie...
spot_img