HomePerspective & PolitiqueHaïti reste ferme sur sa position, à l’OEA

Haïti reste ferme sur sa position, à l’OEA

Archives

À la demande du gouvernement dominicain, le Conseil permanent de l’Organisation des États Américains (OEA) s’est réuni, le jeudi 12 octobre 2023, sur le conflit né de la construction du canal sur la Rivière du Massacre. La délégation haïtienne a réitéré le droit d’Haïti d’exploiter, au même titre que la République Dominicaine, les ressources que partagent les deux pays.

L’OEA est finalement invitée à la table des discussions, afin de parvenir à une solution à la crise née de la construction du canal à Ouanaminthe. Les autorités haïtiennes ont fait savoir qu’Haïti est dans son droit d’exploiter la rivière, comme ses voisins dominicains.

«La construction du canal se poursuit inévitablement», rassure le représentant permanent d’Haïti auprès de l’OEA, Léon Charles. Ce dernier en a profité pour dénoncer les mesures de représailles adoptées par le gouvernement dominicain à l’encontre d’Haïti et a réitéré l’attachement viscéral des autorités haïtiennes à la voie du dialogue.

Les autorités dominicaines ont souligné de leur côté que l’initiative des Haïtiens est illégale, pour ne pas avoir été informées du projet.

Le Secrétaire général de l’Organisation hémisphérique, Luis Almagro, annonce la création d’une commission technique sur les ressources en eau, partagées par Haïti et la République Dominicaine, ainsi que les cadres juridiques traitant cette affaire. Donc, une délégation de l’OEA est attendue en Haïti, notamment dans le Nord-Est, pour mieux s’enquérir de la question.

Le président dominicain a décidé de rouvrir ses frontières avec Haïti, après avoir décidé de les fermer unilatéralement, pour exiger la cessation des travaux. La queue entre les jambes, Abinader est revenu sur sa décision, alors que le chantier sur le canal se poursuit.

Par ailleurs, malgré l’opposition politique de certains «leaders» à une réouverture partielle de la frontière, Haïti a rouvert sa porte, le dimanche 15 octobre, permettant à un grand nombre d’Haïtiens d’entrer à Dajabón afin qu’ils puissent rechercher les marchandises restées bloquées sur le territoire dominicain, en raison de la fermeture de la frontière. Compte tenu de l’entrée des Haïtiens, certains commerçants dominicains ont ouvert leurs magasins sur le marché frontalier pour vendre leurs marchandises.

Les membres du Corps spécialisé de la sécurité des frontières terrestres (CESFRRONT), pour garder le contrôle, ont transféré les Haïtiens dans leurs camions et motos cargo à 3 roues, pour qu’ils puissent traverser la frontière, vers leur pays, chargés de marchandises.

L’ouverture de la porte du côté haïtien, pour permettre l’accès au marché binational, par le pont transfrontalier, a été obtenue après une réunion, le dimanche 15 octobre 2023, d’une délégation d’hommes d’affaires dominicains, dirigée dimanche par l’homme d’affaires Hector Kilderes Taveras, avec la participation de commerçants et d’autorités d’Haïti et de la République Dominicaine.

Abigail Bueno, Présidente de l’Association des Commerçants de Dajabón, a rapporté que des discussions constructives, avec un groupe d’hommes d’affaires haïtiens, se poursuivent, soulignant que les commerçants haïtiens détiennent la plupart des étals du marché…

Limber Cruz, le Ministre de l’Agriculture de la République Dominicaine, a déclaré que le commerce entre les deux pays commencerait à s’améliorer. «C’est une relation entre deux pays qui doit être améliorée, car aucun des deux ne va déménager, car ils partagent la même île.»

Parallèlement, le Département National de la Recherche poursuit le processus d’enregistrement biométrique à l’entrée par la frontière de Dajabón, afin que les commerçants haïtiens, qui ont l’intention de participer à l’échange dans les Corridors Commerciaux Provisoires, puissent venir acheter et vendre leurs marchandises.

Rappelons que cette situation tendue entre les deux pays a pour origine les mesures radicales, prises par le gouvernement dominicain, suite à la construction d’un canal d’irrigation sur le territoire haïtien, avec un captage de l’eau sur la rivière Massacre, ce que la République voisine conteste.

À noter que bien que la République Dominicaine ait procédé, le mercredi 11 octobre, à la réouverture des portes de sa frontière avec Haïti, celles d’Haïti étaient restées fermées. Les autorités dominicaines avaient décidé de rouvrir, le mercredi 11 octobre 2023, à 9h40 du matin, les portes de sa frontière avec Haïti à Dajabón, pour des échanges commerciaux. Toutefois, celles du côté haïtien étaient restées fermées. Depuis plusieurs jours, les compatriotes haïtiens avaient déclaré qu’ils ne comptaient pas ouvrir la frontière d’Haïti avec le pays voisin, afin de montrer à Luis Abinader que la population peut résister et travailler dans un esprit de solidarité pour changer l’image d’Haïti.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Le déploiement de la force Kenyane en discussion 

La ministre de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète, a représenté...

Tout cela n’est que pour un temps…

Il arrivera un moment où tout ceci sera derrière nous.  Quand exactement, je ne...

Le juge de paix de Carrefour, Jean Frantz Ducasse : kidnappé

Les cas de kidnapping se multiplient dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, ces derniers...

Comme quoi, Guy Philippe est aussi menteur que ses patrons…

« 90 jours seulement pour mettre fin au problème des gangs dans le pays », a...

Latest News

L’avenir d’Haïti :  la fin de la violence en Haïti est liée au départ d’Ariel Henry 

Le cycle de la violence dure depuis trop longtemps en Haïti, un pays qui...

Haïti : crise politique 

Le Mouvement Point Final crie au Coup d'État.  La présence d'Ariel Henry au pouvoir...

Ariel et ses acolytes sont pris au piège

La démission d’Ariel Henry du poste de commandant en chef à la Primature est...
Exit mobile version