En Bref

Archives

Des blindés transformés en taxi, la PNH diligente une enquête

Le porte-parole de la police nationale, le Commissaire divisionnaire, Garry Desrosiers, a informé, le vendredi 6 octobre 2023, que la PNH a déjà diligenté une enquête sur l’information laissant croire que des policiers auraient utilisé des blindés à des fins malhonnêtes. La PNH promet de sévir contre les responsables, si les faits relatifs aux blindés assurant le trajet de civils contre argent s’avèreraient.

La Police nationale renforce ses opérations au niveau de Beudet et de Meyer, selon son porte-parole, Garry Desrosiers. Le Commissaire divisionnaire en a profité pour annoncer l’ouverture d’une enquête sur les informations selon lesquelles des policiers auraient aidé des civils à traverser l’intersection de Morne-à-Cabri, contre argent, à travers des véhicules blindés. Le porte-parole de la PNH a indiqué que l’inspection générale s’est déjà saisie du dossier pour apporter toute la lumière et des précisions concernant les images circulant sur les réseaux sociaux, relatifs aux blindés qui seraient transformés en taxis.

Dans la foulée, Garry Desrosiers a invité les agents des Forces de l’ordre à préserver l’image de l’institution, afin de continuer à maintenir, en bon équilibre, la confiance de la population.

3 morts et plusieurs blessés dans l’effondrement d’un mur à Delmas 24

Au moins trois (3) personnes sont mortes et plusieurs autres blessées, dans l’effondrement d’un mur à Delmas 24, le samedi 7 octobre 2023. C’est ce que le média en ligne, Radiographie, a rapporté dans l’après-midi du samedi 7 octobre. Des habitants de Delmas 24 ont imputé ce drame à l’irresponsabilité des dirigeants de la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA), car, c’est l’un de leurs réservoirs qui a débordé et emporté plusieurs matériels.

Toujours selon la source, ces matériels ont heurté le mur qui s’est effondré et a tué environ trois personnes, parmi lesquelles, deux enfants. Les personnes blessées ont été transportées d’urgence à un hôpital de la zone.

Un membre du gang de Canaan, arrêté à Jérémie

Peterson Joseph, alias Kèwin, présenté comme membre du gang de Canaan, a été appréhendé par la police, le samedi 7 octobre, dans la commune de Jérémie, annonce la Coordination de Presse et des Relations Publiques de la PNH. Peterson Joseph, selon la police, a avoué être membre de deux groupes armés : celui de Canaan, dirigé par Jeff, et celui dénommé «Mòlòk». Le jeune homme de 23 ans a été intercepté dans la localité de «Koumanse», 8ème section communale de Jérémie. Son arrestation s’inscrit dans le cadre de l’opération baptisée «Deniche Bandi ak Asasen», lancée par le Commissaire Divisionnaire, Louis Edner Yacinthe.

Des gerbes de fleurs sur la Rivière du Massacre en mémoire des victimes du massacre de 1937

À l’initiative de l’activiste Mahfoud, en compagnie d’un groupe de jeunes, des gerbes de fleurs ont été déposées, le jeudi 5 octobre 2023, sur la Rivière du Massacre, pour saluer la mémoire de milliers d’Haïtiens, massacrés en 1937, sur ordre du dictateur dominicain Trujillo. Cette initiative a aussi pour objectif de rappeler aux Dominicains ce crime odieux dénommé «massacre du Persil». Le 2 octobre ramenait le 86e anniversaire du massacre, sous la présidence de Rafael Leonidas Trujillo Molina. Il y a 86 années, depuis que Trujillo avait donné l’ordre de massacrer et de mutiler environ 20 à 35 milles Haïtiens, le long de la rive dominicaine de la rivière de Dajabon qui marque le tracé septentrional entre les frontières des deux pays. En mémoire de ces hommes, femmes, vieillards et enfants disparus en République Dominicaine, au début du mois d’octobre 1937, un groupe de jeunes a jugé nécessaire de faire un geste symbolique. Selon les estimations, plus de 30 000 Haïtiens ont été assassinés par les Dominicains, sous l’ordre du dictateur Rafael Trujillo, dans cette zone frontalière.

Cette initiative est venue après que le gouvernement dominicain ait décidé de fermer ses frontières avec Haïti, pour montrer sa désapprobation quant à la construction d’un canal d’irrigation par les Haïtiens sur la Rivière du Massacre pour l’arrosage des terres dans la plaine de Maribaroux, alors que la République Dominicaine a déjà inauguré douze (12) projets de prise d’eau sur cette même rivière.

Quatre décisions adoptées par le MENFP pour la Journée mondiale des enseignants

C’est sous le signe du développement personnel et professionnel des enseignants (es) que le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) souhaite célébrer la Journée mondiale des enseignants, le jeudi 5 octobre 2023. Pour ce faire, le MENFP a adopté quatre (4) décisions majeures qui visent à améliorer les compétences de l’enseignant, l’octroi du permis d’enseigner, entre autres. C’est ce que le bureau du ministère a rendu public, dans la journée du mercredi 4 octobre 2023, à travers un communiqué.

Parmi ces quatre décisions adoptées par le MENFP, deux (2) d’entre elles forment des arrêtés. D’abord, il s’agit d’un « arrêté » établissant le Référentiel des compétences professionnelles de l’enseignant. Par la suite, un autre « arrêté » renforçant les critères relatifs à l’octroi du permis d’enseigner a été pris. Ensuite, une « décision » ministérielle, portant sur le cadrage et l’orientation des actions de formation continue, à l’intention des personnels éducatifs haïtiens a été publiée. Enfin, il a été décidé la « constitution » du registre national des enseignants, un outil de pilotage essentiel pour adresser la problématique de la condition enseignante, peut-on lire dans le communiqué ministériel.

Des voix s’élèvent pour la réouverture du championnat national de football

Le Regroupement des Footballeurs Haïtiens (REFHA) et Jean Léonard Tout-Puissant, dit Izolan, ont organisé un sit-in devant le local où loge le comité de normalisation, le jeudi 5 octobre 2023, pour exiger la réouverture du championnat national de football. Suspendu depuis deux ans, en raison de la pandémie de COVID-19, le championnat haïtien a subi un arrêt prolongé, lié à la situation d’insécurité qui sévit dans le pays. Par cette initiative, les organisateurs ne jurent que par la réouverture du championnat national de football.

«Avec ou sans Dadou, le championnat national de football doit exister dans le pays», a déclaré le président du club Arcahaie FC, Jean Léonard Tout-Puissant, dit Izolan, lors du sit-in. Si l’initiative est louable, la situation d’insécurité généralisée que connaît le pays est toutefois alarmante et empêche toute reprise des activités sportives. D’ailleurs, les questions à se poser sont les suivantes: Où est-ce que les clubs, qui ont l’habitude de recevoir au stade Sylvio Cator, à Port-au-Prince, vont jouer leurs matchs, en cas de réouverture du championnat national haïtien de football? Les clubs des villes de province vont-ils prendre le risque de venir jouer à Port-au-Prince? Et la fédération? Les médias? Le public?

Petit-Goâve: décès brusque du juge Andregène Cassamajor

La Justice haïtienne, spécialement à Petit-Goâve, est en deuil. Le juge Andregène Cassamajor est décédé, le jeudi 5 octobre au soir. Selon les premiers éléments d’information, l’homme de 63 ans aurait eu des problèmes respiratoires sous le poids desquels il n’a pas survécu. Andregène Cassamajor a été également reconnu comme un élément très important dans le domaine de l’éducation à Petit-Goâve.

Des produits dominicains, brûlés à Ouanaminthe

Entre Haïti et la République Dominicaine, les violons continuent de se désaccorder. Des produits, issus de l’autre côté de l’île, destinés pour la cuisson, ont été brûlés par des Haïtiens, au niveau de la commune de Ouanaminthe, dans l’après-midi du 3 octobre, confirme une source proche du journal. Des marchandises, dont des sacs de choux, appartenant à un commerçant haïtien, ont été saisies par des agents de la Brigade des Aires Protégées (BSAP) à bord d’une tricyclette. Ces produits ont été incendiés par un groupe de citoyens, en colère, et le propriétaire a été placé en détention à Ouanaminthe.

L’idée de mettre le feu à ces produits s’inscrit dans le cadre d’une contestation liée aux différentes mesures prises par le président dominicain, Luis Abinader, qui a fermé, par exemple, toute la frontière de son pays avec Haïti. Depuis la décision des paysans dans la commune de Ouanaminthe de relancer les travaux de construction du canal d’irrigation sur la Rivière du Massacre, l’administration dominicaine, dirigée par Luis Abinader, essaie de mettre en déroute l’ouvrage par tous les moyens.

Un membre du gang «Kraze Baryè», arrêté en partance pour les Etats-Unis

Les Forces de l’ordre, via le détachement de la Brigade de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS)/DCPJ, ont interpellé à l’Aéroport International Toussaint Louverture, le jeudi 5 octobre 2023, un membre actif du groupe criminel opérant à Tabarre et dans ses environs, dirigé par le puissant chef de gang, Vitelhomme Innocent. L’information a été partagée par la Coordination des Presses et des Relations Publiques (CPRP) de la Police Nationale d’Haïti (PNH), le vendredi 6 octobre.

Le nommé Sidolixe James Smith, alias Jimmy s’apprêtait à aller aux États-Unis, le jeudi 5 octobre 2023, à bord du vol Spirit Airlines. Sidolixe était activement recherché par la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) pour des actes illicites tels que: implication présumée dans des cas de kidnapping, association de malfaiteurs, implication présumée dans des assassinats et pillage de maisons abandonnées dans la zone de Torcel, dans la commune de Tabarre.

Jimmy a été arrêté par des agents de la BLTS-DCPJ, a écrit la CPRP de la PNH. Présentement, il a été placé en détention à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) où il va devoir répondre aux questions des autorités judiciaires du pays.

Petit-Goâve: une jeune fille s’est suicidée

Une jeune fille du nom de Taina Jean, très connue dans la commune, s’est pendue, le lundi 2 octobre, selon la station locale, Préférence FM. Selon la radio précitée, la jeune fille aurait bu du «Florida» avant de passer une corde à son cou pour s’offrir une fin triste et éternelle, dans la zone de Fort-Liberté, située à une distance de vol d’oiseau du Centre-ville. Taina Jean est présentée comme une jeune fille amoureuse de la culture, notamment du théâtre, par certaines personnes qui la côtoyaient. Elle fréquentait des clubs socioculturels et littéraires de Petit-Goâve. La nouvelle de son départ pour l’Orient Éternel choque beaucoup de jeunes de sa génération.

Smith Prinvil / Steevenson Bazelaire

Popular articles

Le déploiement de la force Kenyane en discussion 

La ministre de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète, a représenté...

Tout cela n’est que pour un temps…

Il arrivera un moment où tout ceci sera derrière nous.  Quand exactement, je ne...

Le juge de paix de Carrefour, Jean Frantz Ducasse : kidnappé

Les cas de kidnapping se multiplient dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, ces derniers...

Comme quoi, Guy Philippe est aussi menteur que ses patrons…

« 90 jours seulement pour mettre fin au problème des gangs dans le pays », a...

Latest News

Bref

The Haitian crisis has now taken center stage at most international forums in recent...

En Bref

Jérémie : l’accès à l’aéroport complètement bloqué Le dimanche 18 février 2024, au matin, à...

En Bref

Congé carnavalesque : le Mouvement Point Final prend à contrepied les 3 jours de congés...
Exit mobile version