HomeUncategorizedAu moins 2 439 personnes ont été assassinées en Haïti

Au moins 2 439 personnes ont été assassinées en Haïti

Published on

Archives

spot_img

Alors que l’insécurité bat son plein en Haïti, l’ancien Directeur Général de la Police Nationale
d’Haïti (PNH), Mario Andrésol, se dit très inquiet face à la situation sécuritaire du pays et l’absence
d’actions de la part des autorités pour la redresser. Selon lui, les possibilités d’une solution interne à
la crise sécuritaire vont continuer à réduire, à mesure que les jours passent. « Entre le 1 er janvier et
le 15 août de cette année, au moins 2 439 personnes ont été tuées et 902 autres blessées », a révélé,
à Genève, Ravina Shamdasani, la Porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l’homme. Les
rapports sur Haïti, la semaine écoulée, ont souligné l’extrême brutalité de la violence infligée à la
population et l’impact qu’elle a sur leurs droits humains, a révélé le porte-parole du Haut-
Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Ravina Shamdasani, dans un rapport publié
le 18 août 2023.
« Dans la nuit du 14 au 15 août, un représentant municipal local, sa femme et son enfant ont
été abattus dans leur maison du quartier Decayette de Port-au-Prince, par des membres d’un gang.
L’homme a apparemment été pris pour cible, en représailles pour son soutien signalé à un groupe
d’autodéfense local, créé pour affronter les gangs. Quelques heures plus tôt, le 14 août, cinq
hommes et deux femmes d’une même famille avaient été brûlés vifs, lorsque leur maison du quartier
Carrefour-Feuilles avait été incendiée par le gang de Grand Ravine. Ils auraient également été ciblés
en raison de leur soutien à un groupe d’autodéfense. Ces quartiers, ainsi que le quartier Savane-
Pistache, étaient ciblés par le gang de Grand-Ravine, depuis le 25 juillet. La violence s’est
intensifiée entre le 11 et le 15 août, des membres de gangs tuant ou blessant quelque 28 personnes et
pillant ou incendiant au moins 50 maisons. Deux policiers associés aux groupes d’autodéfense ont
également été tués. Des unités de police spécialisées ont finalement été déployées le 15 août et ont
forcé le gang à quitter les environs immédiats. Cependant, la situation reste extrêmement précaire
car la police s’est retirée par la suite et des membres de gangs opèrent toujours dans les zones
environnantes. D’autres quartiers de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, tels que Tabarre et
Croix-des-Bouquets, ont connu également des pics de violence ces dernières semaines, alors que les
gangs rivalisent pour s’installer dans de nouvelles zones, tout en consolidant leur contrôle sur des
zones déjà sous leur emprise.
Entre le 1 er janvier et le 15 août de cette année, au moins 2 439 personnes ont été tuées et
902 autres blessées. De plus, 951 personnes ont été enlevées. En réponse à la violence persistante
des gangs et à l’insécurité généralisée, il y a eu une augmentation des mouvements de “justice
populaire” ou des groupes d’autodéfense, conduisant également à la violence. Depuis le 24 avril
2023 jusqu’à la mi-août, plus de 350 personnes ont été lynchées par la population locale par des
groupes d’autodéfense. Parmi les personnes tuées figurent 310 membres présumés de gangs, 46
membres du public et un policier.
Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Volker Türk, qui s’est rendu
en Haïti en février de cette année, demande que des mesures urgentes soient prises à la suite de
l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies, en faveur d’une force multinationale non onusienne
pour aider la police haïtienne à faire face à la grave situation sécuritaire et pour le rétablissement de
l’état de droit, dans le strict respect des normes et standards internationaux, relatifs aux droits de
l’homme. Les droits humains du peuple haïtien doivent être protégés et ses souffrances atténuées.»
Emmanuel Saintus

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

Encore des épines aux pieds pour bloquer le déploiement des troupes en Haïti

Alors que les bandes armées continuent à démolir les prisons et les commissariats, le...

HISTORICAL ACCOUNT OF HAITIAN PEOPLE FROM A DIFFERENT PERSPECTIVE

Rasin Ganga [email protected] Part five Peasants class versus the State  The Peasant Class creates mechanisms that render establishing a state...

3 mai 2024, Journée de la liberté de la Presse 

Le Mouvement Point Final exige le respect de la liberté de la presse en...
spot_img