HomeJusticeTentative d’assassinat contre le Juge Jean Wilner Morin

Tentative d’assassinat contre le Juge Jean Wilner Morin

Archives

Le mercredi 17 mai 2023, vers midi, sur la Route de Frères, non loin de One Stop Market
(commune de Pétion-ville), deux individus, circulant à motocyclette, ont ouvert le feu à l’arme
automatique sur la Toyota Prado blindée dans laquelle se trouvait le juge d’instruction anti-
corruption, Jean Wilner Morin (54 ans), et son chauffeur. 13 impacts de projectiles ont été
relevés par la police scientifique sur le véhicule blindé, dont les occupants sont sortis sains et
saufs.
Les policiers du commissariat de Vivy Mitchell, arrivés rapidement sur les lieux, ont
permis au magistrat de quitter la zone en toute sécurité. Rappelons que le Juge Wilner Morin
instruit plusieurs dossiers de corruption «sensibles», entre autres, celui de Patrick Noramé, ex-
Directeur Général du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement
(BMPAD), sous mandat d’arrêt international, celui de Romel Bell, l’ancien Directeur Général de
l’Administration Générale des Douanes (AGD), ainsi que celui d’Edwine Tonton, Directrice de
la Caisse d’Assistance Sociale (CAS). Kesner Normil, le Maire exécutif intérimaire de Pétion-
ville, devait être également auditionné ce même jour, par le Juge Morin.
Entre temps, les Associations de magistrats condamnent vigoureusement cette attaque. Le
RENAMAH condamne une attaque armée contre le juge d’instruction Jean Wilner Morin. Le Réseau
National des Magistrats Haïtiens (RENAMAH), dans une note de presse, a condamné l’attaque
armée, perpétrée contre le juge d’instruction, Jean Wilner Morin, survenue à Frères, ce mercredi
17 mai 2023.
À en croire une note signée du président du RENAMAH, M e Loubens Élysée, des
personnes non identifiées ont ouvert le feu sur la voiture du magistrat du tribunal de première
instance de Port-au-Prince, Jean Wilner Morin. Heureusement, la vie du juge n’est pas en danger.
La police est intervenue et le juge Morin est à présent en sécurité.
Le président du RENAMAH, le Juge d’instruction Loubens Élysée, a par ailleurs
demandé formellement à la Police nationale d’Haïti et au Conseil Supérieur du Pouvoir
Judiciaire de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des magistrats qui
travaillent dans des situations difficiles. Si la sécurité des juges est menacée, la justice ne pourra
pas fonctionner et l’impunité va augmenter, a-t-il indiqué.
Emmanuel Saintus

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

Newsreel

As the presidential transitional council, Conseil présidentiel de transition (CPT) struggles to see if...

Haïti Conseil Présidentiel : le CP Athlétique Club

Le mois d’avril, disent certains, est cruel.  Quand le pain quotidien n’est pas certain,...

221ième de notre Bicolore : et si les ancêtres revenaient parmi nous !

18 novembre 1803 - 18 novembre 2023, 221 années contemplent tristement la création de...
Exit mobile version