Patience

Archives

Jusqu’à quand les autorités abuseront-t-elles de la patience des bons citoyens
Être fier de l’endroit où l’on vit et lutter pour son amélioration, c’est le minimum que l’on puisse
retenir de l’éducation reçue de nos parents. Pourtant, cet héritage est devenu une tare, selon
l’orientation de la société actuellement. Coincés entre les bandits au pouvoir et les salopards qui
font les basses besognes, celles et ceux qui conservent un peu d’honnêteté sont perçus comme
des «egare». Ce sont eux qui paient le plus lourd tribut de la situation délétère du pays. S’ils
refusent de s’aligner, le choix qu’on leur offre c’est le cercueil ou la valise.
La version tropicale de l’apartheid qui sévit en Haïti est en crise, après avoir connu des
sommets au cours de la présidence de Jovenel Moïse. La lubie de conserver le pouvoir, pour
encore 50 ans, est dans l’impasse. Le droit de nommer son successeur a été ravi à Jovenel et, les
tentatives de recouvrer ce droit, avec Ariel Henri, ne se passent pas comme prévu. Les
suppliques d’Ariel Henri ne sont pas agréées par ses maîtres. Les relations du gouvernement
avec les gangs et les oligarques ne sont pas claires. Les architectes du régime n’ont pas discipliné
leurs milices. La tentative de fédérer les gangs est incomplète. Contrairement aux autres fois, les
risques pour les occupants sont plus élevés, et on ne voit pas vraiment les retours sur un tel
investissement.
Après le gangster-carnaval qui a eu lieu du 19 au 21 février 2023, le gouvernement s’est
mis à la manœuvre: poursuivre avec ses alliés la politique de terreur et préparer la passation du
pouvoir à un des siens. La division des tâches se précise. Le Core Group a procédé à l’émondage
des branches inutiles ou qui dépassent. Il a mis hors-jeux un certain nombre de dealers, de
blanchisseurs et d’intermédiaires. Pas de soucis, ils ont des filles et des fils naturels ou spirituels
pour les remplacer. L’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) enfonce certains clous ou
assène des fêlures au tibia. De gros requins armés et argentés sont dans la nasse, des places se
libèrent. Les démarches pour mettre en branle la machine électorale sont sur le point d’aboutir.
Les menaces sur les médias qui ne sont pas sur la feuille de paie du gouvernement s’intensifient,
il faut réduire les dissonances. Rony Desroche a repris du service, il sera rejoint bientôt par l’ex-
sénateur Ana. On ne sait pas ce qu’est devenu l’institut de sondage électoral officiel du forum
des hommes d’affaires mais les candidats sont en campagne et aimeraient bien connaître leurs
positions. Les acteurs, les animaux et les manèges sont prêts pour le cirque.
Comment une minorité arrive-t-elle a dominé une majorité. Hanna Arendt explique un
peu la stratégie dont Jovenel fut le porte-drapeau: «Quand tout le monde vous ment en
permanence, le résultat n’est pas que vous croyez en ces mensonges mais que plus personne ne
croit plus en rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé
non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et, avec un
tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez». Ariel Henri n’a pas la parlote de Jovenel
Moïse mais il excelle dans un autre registre: le maniement de l’ambiguïté. On peut lui souhaiter
vivement qu’il s’en mêle les pinceaux.
Guy Craan MD MSc.
gmcraan@hotmail.com

Popular articles

Le déploiement de la force Kenyane en discussion 

La ministre de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète, a représenté...

Tout cela n’est que pour un temps…

Il arrivera un moment où tout ceci sera derrière nous.  Quand exactement, je ne...

Le juge de paix de Carrefour, Jean Frantz Ducasse : kidnappé

Les cas de kidnapping se multiplient dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, ces derniers...

Comme quoi, Guy Philippe est aussi menteur que ses patrons…

« 90 jours seulement pour mettre fin au problème des gangs dans le pays », a...

Latest News

Bref

The Haitian crisis has now taken center stage at most international forums in recent...

Que dit la Loi ?

Des manifestations de rue La démocratie marché de pair avec les libertés civiles. Car si...
Exit mobile version