HomeInsécurité & BanditismeSans pitié et sans craintes les bandits poursuivent leurs œuvres

Sans pitié et sans craintes les bandits poursuivent leurs œuvres

Published on

Archives

Les différents changements effectués en milieu de semaine dans le Haut Commandement de la Police Nationale d’Haïti (PNH) n’empêchent pas les bandits de dicter leur loi à Port-au-Prince et dans plusieurs villes de province. Pour preuve, les individus armés continuent de kidnapper et de tuer à travers le pays. Au moins deux (2) personnes ont été enlevées au cœur de la capitale, au cours du dernier week-end.

Dans une attaque de bandits armés, perpétrée, dans la nuit du 29 au 30 novembre 2022, dans la localité de Source Matelas, dans la commune de Cabaret, plusieurs personnes ont été tuées et un nombre indéterminé de maisons, incendiées. Les premiers bilans de l’attaque du mardi 29 novembre 2022, à Source Matelas, font état d’une vingtaine de morts, de plusieurs maisons incendiées.

Depuis plusieurs mois, beaucoup de bandits opèrent, en toute impunité, sur la route nationale #1, notamment au niveau de plusieurs zones, dont Cabaret et Canaan, où un véhicule blindé de la PNH a été incendié, le samedi 12 novembre 2022, par ces agresseurs armés. Ces gangs armés ont même installé différents points de harcèlement des voyageuses et voyageurs, rançonnés à tout bout de champ sur la route nationale No. 1.

Face aux mouvements de résistance des habitantes et habitants, ces gangs armés cherchent à implanter des bases criminelles dans la commune de Cabaret. Grâce aux nombreuses alertes sur les manœuvres de ces groupes criminels, la Police Nationale d’Haïti (PNH) a décidé d’intervenir pour apporter assistance à la communauté de Cabaret. À cet effet, une opération était en cours à Source Matelas, et dans d’autres zones de la commune de Cabaret, au moment de la rédaction de cet article.

Encore une fois, le dimanche 4 décembre, une vive tension a régné dans le quartier de Carrefour-Feuilles, précisément au niveau de la localité appelée «Savane Pistache», à Port-au-Prince, où des bandits armés du gang de «Gran Ravin» tentent de prendre le contrôle total de cette localité. Les habitants ont fait savoir que ces individus lourdement armés ont incendié plusieurs maisonnettes dans la zone. Aussi, ont-ils tiré plusieurs coups de feu, afin de forcer les habitants à fuir la localité appelée «Savane Pistache».

«Le sous-commissariat de la zone serait impuissant face à l’assaut des bandits armés», a expliqué l’un des habitants qui a regretté que les renforts se fassent vainement attendre au niveau dudit sous-commissariat.

À rappeler que depuis le 10 novembre 2022, des individus armés du gang de «Gran Ravin» avaient tenté de déguerpir les policiers du sous-commissariat de «Savane Pistache», afin d’installer un chef de gang dans la zone, dans le but de s’assurer du contrôle de la circulation des véhicules qui empruntent la route baptisée «ti kajou», vers la commune de Carrefour.

Par ailleurs, les kidnappeurs ont repris du service en passant à l’action, plus précisément à la Ruelle Waag, dans les parages du Complexe médical Élohim et de Jérusalem hôtel où ils ont kidnappé deux personnes, selon certains témoins. L’une des victimes est un proche du propriétaire de l’une des deux entreprises citées plus haut, persistent et signent les témoins interviewés. Après avoir posé l’action sous les yeux grand ouverts des passants, les bandits sont repartis avec les otages à bord du véhicule en leur possession.

Face à la lenteur des résultats, des changements ont été opérés dans la chaîne de commandement de la Police Nationale d’Haïti (PNH), a annoncé l’institution policière le vendredi 30 novembre 2022. À en croire la PNH, le directeur départemental du Nord’Ouest, Bruce Myrthil, est transféré à la direction départementale de l’Artibonite. Le commissaire divisionnaire, Louis Edner Hyacinthe, est nommé à la tête de la direction départementale de la police du Nord’Ouest. Le commissaire principal, Orélus Anthously, prend les rênes de la juridiction de la Croix-des-Bouquets qui est sous contrôle du gang dénommé «400 Mawozo», dirigé par «Lanmò san jou» et ses acolytes. Le commissaire principal, Jean Louis Aladin est nommé à la tête du commissariat de Pétion-Ville, une commune avec plusieurs poches de gangs armés qui terrorisent la population notamment à Pernier, Frères et La Boule. Les commissaires Exantus Kalerbe et Roosevelt Charles sont nommés respectivement à Jacmel (Sud’Est) et à Léogâne (Ouest), a précisé l’institution policière qui n’arrive pas, jusqu’à présent, à démanteler le moindre gang dans le pays.

Malgré tous ses changements, plus d’un se demandent pour quels résultats, en s’interrogeant sur la situation socio-politique d’Haïti, car les gangs armés se multiplient et continuent leurs forfaits à travers le pays.

Altidor Jean Hervé

Popular articles

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Un Conseil Présidentiel de 7 membres, à la tête du pays, est-ce pour bientôt?

C’est une démarche boiteuse au mieux, bizarre certainement, mais il fallait bien entreprendre quelque...

La CARICOM recrute 7 nouveaux acteurs haïtiens pour pour une  débauche présidentielle  inédite

Cette organisation qui n’a jamais supporté Haïti dans sa lutte contre ses ennemis internes...

Latest News

Newsreel

Finally, an accord has been reached for the creation of the transitional government that...

Togo : l’ombre de l’intimidation plane sur l’opposition

Au Togo, plusieurs membres de l’opposition ont été interpellés et gardés à vue. Le...

La conjecture d’Haïti.

L’institut de mathématique Clay a retenu sept défis mathématiques réputés insurmontables et offre un...