HomePerspective & PolitiqueSanction: les politiciens haïtiens vont avoir des sueurs froides…

Sanction: les politiciens haïtiens vont avoir des sueurs froides…

Published on

Archives

spot_img

Alors que Edmond Bocchit, l’Ambassadeur d’Haïti à Washington, prône de nouveau l’intervention d’une force militaire étrangère en Haïti qui doit aider la Police Nationale (PNH) à neutraliser les bandits armés qui terrorisent la population, le Bureau du contrôle des avoirs étrangers du Département du Trésor des États-Unis (OFAC), en vertu du décret exécutif (E.O.) 14059 du 15 décembre 2021, a imposé des sanctions au sénateur Rony Célestin (Plateau Central), l’un des 10 sénateurs encore en fonction, et à l’ex-sénateur du Sud, Richard Hervé Fourcand.

Le Département du Trésor américain, dans un communiqué en date du 2 décembre 2022, informe que «l’OFAC a désigné Célestin et Fourcand pour s’être livrés ou pour avoir tenté de se livrer à des activités ou à des transactions qui ont matériellement contribué ou présentent un risque significatif de contribuer matériellement à la prolifération internationale des drogues illicites ou de leurs moyens de production». Le Gouvernement du Canada a également indexé Célestin et Fourcand. «Rony Célestin et Richard Fourcand sont deux autres exemples de politiciens haïtiens, corrompus, abusant de leur pouvoir pour poursuivre les activités de trafic de drogue dans la région», a déclaré le sous-secrétaire au Trésor, chargé du terrorisme et du renseignement financier. Brian E. Nelson ajoute: «le Trésor continuera de tenir les fonctionnaires corrompus et les acteurs malveillants responsables du trafic illicite de drogue qui déstabilise Haïti.» L’OFAC dispose d’informations indiquant que Célestin se livre à des activités de trafic international de drogue. Il a utilisé sa position politique pour orchestrer l’importation de drogues du Venezuela en Haïti, ainsi que l’exportation de drogues vers les États-Unis et les Bahamas. L’OFAC dispose également d’informations indiquant que Fourcand se livre à des activités de trafic international de drogue. Il utilise son propre avion pour transporter de la drogue dans le Sud d’Haïti. Fourcand a tenté d’utiliser son influence politique pour installer, à des postes gouvernementaux, des personnes susceptibles de faciliter ses activités de trafic de drogue. Les actions d’aujourd’hui font suite à une intervention au mois de novembre, dans laquelle les États-Unis ont désigné deux politiciens haïtiens corrompus pour leur implication dans le trafic de stupéfiants. L’OFAC, en coordination avec le gouvernement du Canada, avait alors désigné les ressortissants haïtiens, Joseph Lambert et Youri Latortue, conformément à l’E.O. 14059, pour s’être livré ou pour avoir tenté de se livrer à des activités ou à des transactions qui ont matériellement contribué à la prolifération internationale des drogues illicites ou de leurs moyens de production ou qui présentent un risque significatif de contribuer de manière significative à celle-ci.

Ces désignations sont les dernières en date des États-Unis, afin de continuer à soutenir le peuple haïtien, en entraînant des conséquences pour ceux dont les actions continuent de créer de l’instabilité et de fomenter la violence en Haïti. De plus, les États-Unis continuent de fournir à Haïti une assistance sécuritaire et humanitaire.

Également, l’Union Européenne sanctionne Jimmy Cherizier alias «Barbecue». Le mercredi 28 novembre, l’Union Européenne (UE) a publié une législation qui autorise des mesures restrictives contre les chefs de gangs en Haïti et leurs commanditaires. Pour l’instant, une seule personne a été désignée: Jimmy Cherizier alias «Barbecue», l’un des chefs de gangs les plus influents d’Haïti, qui dirige une coalition de gangs haïtiens connue sous le nom de «G9 en famille et alliés». C’est la première fois que l’UE impose des sanctions contre Haïti. Le règlement et la décision du Conseil créent un cadre pour introduire : des restrictions en matière de déplacements ; un embargo ciblé sur les armes ; le gel des fonds et des ressources économiques des personnes, entités ou organismes qui participent ou apportent un soutien à des bandes impliquées dans des violences… Selon l’Union Européenne, Jimmy Cherizier alias «Barbecue» s’est livré à des actes qui menacent la paix, la sécurité et la stabilité d’Haïti et a planifié, dirigé ou commis des actes qui constituent de graves atteintes aux droits de l’homme.

Alors qu’il était policier au service de la Police Nationale d’Haïti (PNH), Cherizier a planifié l’attaque meurtrière, lancée en novembre 2018, contre des civils dans un quartier de Port-au-Prince appelé La Saline et y a participé. Durant cette attaque, au moins 71 personnes ont été tuées, plus de 400 maisons détruites et au moins sept femmes violées par des bandes armées.

Tout au long de 2018 et de 2019, Cherizier a dirigé des groupes armés qui ont lancé des attaques coordonnées, brutales, dans des quartiers de Port-au-Prince. En mai 2020, Cherizier a dirigé des bandes armées qui ont attaqué, pendant cinq jours, de nombreux quartiers de Port-au-Prince, tuant des civils et incendiant des maisons. Le 19 octobre 2022, Cherizier et le G9 ont bloqué la libre circulation du carburant à partir du terminal pétrolier de Varreux, le plus grand d’Haïti, jusqu’au 3 novembre. Ses actes ont directement contribué à la paralysie économique et à la crise humanitaire en Haïti.

De son côté, l’ex-premier ministre Céant, sanctionné par le Canada, organise sa défense.Visé par les sanctions du Canada et des États-Unis, l’ancien premier ministre, le notaire Jean Henri Céant, organise sa défense. Le bureau d’avocats Gélinas, Leclerc, Teolis à Montréal, (Qc. Canada) mandaté par Céant, a adressé la semaine dernière des correspondances à la Ministre a.i. de la Justice, Émmelie Prophète Milcé, au Protecteur du Citoyen, Renan Hédouville et à la Ministre des Affaires Étrangères du Canada, Mélanie Joly et voici la teneur de la lettre adressée à cette dernière.

«Madame la Ministre,

Nous avons été mandaté par M. Jean-Henry Céant afin de vous faire parvenir la présente correspondance.

Le 17 novembre dernier, vous recommandiez au Gouverneur en conseil que soit inscrit le nom de notre client sur la liste figurant à l’annexe du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant Haïti (ci-après, le « Règlement »). Notre client nie quelconque allégation à son endroit qui aurait pu mener à votre recommandation. C’est dans ce contexte et conformément à l’article 8 du Règlement que nous vous enjoignons de radier son nom de ladite liste, et ce, sans délai. Nous considérons qu’il y a absence totale de preuve à son endroit, permettant la mise en application du Règlement.

De plus, nous vous enjoignons de nous faire parvenir, sans délai, vos motifs au soutien de votre recommandation au Gouverneur en conseil.

Nous croyons que votre recommandation peut avoir été faite sur la base de rapports et/ou constatations par des tiers dont la véracité et la fiabilité doivent être évaluées avec précaution, dans le contexte social actuel en Haïti.

Nous croyons opportun de tenir rapidement une rencontre avec vous à cet effet. Nous nous rendrons disponible, vu l’urgence de l’affaire.»

Par ailleurs, le notaire Céant dont les comptes bancaires ont été bloqués en Haïti, a écrit à Michel Patrick Boisvert, le ministre de l’Économie et des Finances, et Jean Baden Dubois. le gouverneur de la Banque Centrale, en vue d’exiger de l’Association Professionnelle des Banques (APB), le document légal qui habilite les institutions bancaires à exécuter de telles dispositions.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Ouragan Béryl :

Le Mouvement Point Final a fait des visites des lieux dans le Sud -Est...

Les élections américaines 2024 :

Le Mouvement Point Final présente un petit compte-rendu sur les débats de Joe Biden...

 

Happy Father’s Day: Dismantling Stereotypes Affecting Black Fathers                                              Malika Jallow  This past Sunday, June 16th, we...

COUN : le CPT inaugure le Centre d’opérations d’urgence national

Le Centre d’Opérations d’Urgence National a été inauguré par les membres du Conseil Présidentiel...
spot_img

Latest News

Afrique

Kenya : le chef de la police démissionne après des manifestations meurtrières Le chef de...

Que dit la Loi

De la force publique haïtienne  Généralement dès qu'on dit Force publique, on voit toutes les...

En Bref

Agriculture : Vers une reprise des exportations de mangues vers les USA ? Dennis Hankins...
spot_img