HomeUncategorizedDes bottes bientôt sur Haïti...

Des bottes bientôt sur Haïti…

Published on

Archives

Le réveil … Espérons qu’il sonne très fort, puisque lui seul permettra rapidement de faire basculer le système mondial vers le trépas. Toute cette force réside dans les petites mains des peuples ! Il y a ceux qui ont les yeux bien ouverts sur la réalité …et ceux qui sont aveuglés par leurs bêtises et leur soumission à plus intelligents qu’eux… Cela vous donne le niveau de corruption de ces responsables occidentaux. Il est toujours tentant de vouloir voir un plan machiavélique là où il y a eu pari perdu.

En effet, le Conseil des Ministres, réuni à l’extraordinaire, le jeudi 6 octobre 2022, a adopté une résolution autorisant le personnage fantoche et déséquilibré, Ariel Henry, à «solliciter et obtenir des partenaires internationaux d’Haïti un support effectif par le déploiement immédiat d’une force spécialisée armée, en quantité suffisante pour stopper, sur toute l’étendue du territoire, la crise humanitaire causée, entre autres, par l’insécurité résultant des actions criminelles des gangs armés et de leurs commanditaires». Cette Résolution est publiée dans le numéro spécial #29 du journal officiel « le Moniteur », en date du vendredi 7 octobre 2022.

«Alarmé par les risques d’une crise humanitaire majeure, due au brusque constat de la résurgence du choléra, ajoutée à la détérioration accélérée de la situation sécuritaire sur toute l’étendue du territoire national 

Considérant que le blocage des terminaux pétroliers par les gangs armés (a) des conséquences catastrophiques sur le fonctionnement des hôpitaux obligés de fermer leurs portes, sur la disponibilité de l’eau potable, sur les écoles qui n’arrivent pas à accueillir les élèves et sur l’approvisionnement des villes en denrées alimentaires 

Considérant que cette crise humanitaire menace la vie de beaucoup de nos compatriotes et, en particulier, les plus démunis qui vivaient déjà dans la précarité et l’insécurité alimentaire ;

Considérant qu’il est impératif de redémarrer des activités afin d’éviter l’asphyxie complète de l’économie nationale 

Soucieux de poursuivre les démarches visant à créer un climat propice à l’organisation d’élections libres, transparentes et inclusives, en vue de remettre en place les institutions démocratiques et de transférer la direction des affaires du pays à des élus librement choisis par le peuple Haïtien 

Considérant qu’il est impérieux de mettre un terme à ces dérives dangereuses, afin de rétablir l’autorité de l’État et de faire respecter les Lois de la République ;

Le Conseil des Ministres donne mandat au Premier Ministre. Ariel HENRY, pour 

1.Solliciter et Obtenir des partenaires internationaux d’Haïti un support effectif par le déploiement immédiat d’une force spécialisée armée, en quantité suffisante, pour stopper, sur toute l’étendue du territoire, la crise humanitaire causée, entre autres, par l’insécurité résultant des actions criminelles des gangs armés et de leurs commanditaires;

2. Parvenir rapidement à un climat sécuritaire devant permettre de lutter efficacement contre le choléra, de favoriser la reprise de la distribution du carburant et de l’eau potable à travers le pays, le fonctionnement des hôpitaux, le redémarrage des activités économiques, la libre circulation des personnes et des biens, et la réouverture des écoles ;

3. Mettre en place une Commission interministérielle chargée de produire rapidement un document définissant l’ensemble des actions indispensables à entreprendre parallèlement, en vue de rendre durables les initiatives qui seront prises.

Il demeure entendu que le Premier Ministre en fera rapport au Conseil des Ministres.[…] »

L’ancien diplomate, Me Pierre Antoine Louis, a déclaré sur les ondes de la télévision locale que la demande a été adressée au Conseil de sécurité de l’ONU, qui doit dans les prochains jour discuter de la forme que prendra cette force spéciale armée… Me Pierre Antoine Louis estime que les autorités haïtiennes pourraient avoir sollicité des unités spécialisées avec des hélicoptères, en appui aux unités de la Police Nationale d’Haïti (PNH), pour déloger les gangs armés.

Dans un Conseil de Gouvernement tenu le jeudi 6 octobre 2022, le Gouvernement de facto a autorisé la communauté internationale à envoyer des troupes militaires en Haïti, afin de rétablir l’ordre dans la situation actuelle, grave que le connaît le pays. Le Premier ministre de facto, Ariel Henry, et ses acolytes, réunis en Conseil des Ministres, ont décidé de demander à la communauté internationale une assistance militaire pour faire face à la crise grave dans le pays. Cette décision survenait après que le Secrétaire général de l’Organisation des États Américains (OEA) a invité, le jeudi 6 octobre, le gouvernement haïtien à demander le soutien de la communauté internationale pour résoudre la crise sécuritaire et déterminer les caractéristiques d’une force de sécurité internationale. «J’ai appelé Haïti à demander un soutien urgent de la communauté internationale pour aider à résoudre la crise de sécurité et déterminer les caractéristiques d’une force de sécurité internationale», a écrit Luis Almagro sur Twitter ce jeudi.

Le jeudi 6 octobre 2022, l’Organisation des États américains (OEA) a sollicité le soutien des États membres, pour aider à restaurer la sécurité et la démocratie en Haïti, à travers une déclaration consensuelle approuvée à Lima, lors de la première session plénière de la 52e Assemblée générale de l’organisation. Dans le communiqué, l’OEA se dit «préoccupée» par l’insécurité que connaît Haïti, caractérisée notamment par des enlèvements contre rançon, la prolifération de forces armées (gangs) et l’augmentation des cas de violations des droits de l’homme, et considère la nécessité de renforcer le système judiciaire et la société civile en Haïti, de lutter contre l’impunité et la corruption et de clarifier les différents crimes commis en Haïti. L’agence demande à son Secrétariat, aux États membres et aux observateurs permanents qui sont en mesure de le faire, «d’offrir de toute urgence un soutien direct au Gouvernement d’Haïti, pour améliorer la formation des agents de sécurité portuaire, dans la lutte contre le trafic d’armes à feu, ainsi que d’aider à renforcer les capacités et les moyens de la Police Nationale d’Haïti (PNH), afin de rétablir la sécurité à Port-au-Prince et la zone métropolitaine et stopper l’extension des gangs armés qui terrorisent la population.»

Il appelle également les États membres, conformément à la Résolution 2645 du Conseil de sécurité des Nations unies, à «interdire le transfert d’armes légères et de petit calibre, et de munitions, à des entités non étatiques». Il les encourage à collaborer avec le pays pour renforcer son système judiciaire, «afin de lutter contre la corruption et l’impunité, et élucider les différents crimes commis, notamment les crimes contre la population civile et l’assassinat du Président Jovenel Moïse.» Et il appelle, en conclusion, à la tenue d’élections générales, dès que les conditions seront réunies, pour que les institutions démocratiques du pays soient de nouveau fonctionnelles.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

HISTORICAL ACCOUNT OF HAITIAN PEOPLE FROM A DIFFERENT PERSPECTIVE

Rasin Ganga [email protected] Part five Peasants class versus the State  The Peasant Class creates mechanisms that render establishing a state...

ISTWA PÈP AYISYEN YON LÒT APWÒCH

Senkyèm pati aRasin [email protected] Peyizànri parapò ak leta Peyizànri an pwodwi yon latriye mekanis ki rann...

« Ayiti, le meilleur est à venir ! »

Après autour de deux siècles de tumultes et d'épreuves multiformes et pluridimensionnelles : notre...