HomeHot NewsGrande mobilisation contre l’insécurité

Grande mobilisation contre l’insécurité

Published on

Archives

Que Haïti soit ensuite tombée dans le chaos total n’a aucune importance pour eux (Ariel Henry et ses alliés), ce qui était vital, c’est que la crise politique et l’insécurité continuent à être la monnaie d’échange pour rester au pouvoir.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté pacifiquement, le mardi 29 mars 2022, dans la capitale haïtienne, face à la recrudescence des enlèvements crapuleux et contre le premier ministre qu’elles dénoncent comme incompétent pour assurer la sécurité de la population face aux gangs. Cet appel à la mobilisation, lancé par des Organisations dont le Collectif du 4 Décembre, avait invité la population à descendre dans les rues de Port-au-Prince, le 29 mars 2022, pour dire non au kidnapping. Selon les organisateurs, les citoyens doivent clairement demander aux autorités d’assumer pleinement leurs responsabilités. Les syndicats de transporteurs publics, les chauffeurs ont pris part à la manifestation du 29 mars contre le kidnapping et l’insécurité, rappelant que le secteur du transport représente une cible pour les gangs armés.

Un ralentissement des activités dans les aires métropolitaines de Port-au-Prince a été remarqué au niveau des écoles, des banques et des grands commerces qui ont fermé leurs portes. «Vive Poutine, à bas les Américains», ont crié des manifestants, dont certains ont brandi le drapeau de la Russie. «Nous voulons la présence de Vladimir Poutine physiquement et militairement sur le sol haïtien, parce que les États-Unis organisent un matraquage politique contre Haïti. En politique, ce sont les rapports de forces qui comptent», a expliqué un militant. «Nous voulons sortir de la domination américaine. Les États-Unis d’Amérique sont un mauvais partenaire pour Haïti», a critiqué un autre militant.

Entre temps, le lundi 28 mars, le Premier Ministre, Ariel Henry, a présidé, un Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) élargi auquel ont participé les initiateurs de la pétition du 28 mars, autour de la problématique de l’insécurité. Les échanges ont été très constructifs (selon la Primature) et il a été décidé d’avoir des rencontres régulières, afin de partager des informations relatives au rétablissement de la sécurité sur tout le territoire.

Différents secteurs de la société civile, représentant des forces vives de la Nation, dans une initiative citoyenne non partisane, ont envoyé une pétition au Premier Ministre Ariel Henry pour protester contre la prise en otage de la population par des organisations criminelles et l’inaction des autorités. Ils proposent une feuille de route avec des recommandations simples à exécuter, efficaces à court terme, susceptibles d’endiguer l’insécurité à moyen terme, toutes ces mesures pouvant être prises immédiatement, selon les responsables.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

HISTORICAL ACCOUNT OF HAITIAN PEOPLE FROM A DIFFERENT PERSPECTIVE

Rasin Ganga [email protected] Part five Peasants class versus the State  The Peasant Class creates mechanisms that render establishing a state...

ISTWA PÈP AYISYEN YON LÒT APWÒCH

Senkyèm pati aRasin [email protected] Peyizànri parapò ak leta Peyizànri an pwodwi yon latriye mekanis ki rann...

« Ayiti, le meilleur est à venir ! »

Après autour de deux siècles de tumultes et d'épreuves multiformes et pluridimensionnelles : notre...