[tds_menu_login inline="yes" guest_tdicon="td-icon-profile" toggle_txt="My account" logout_tdicon="td-icon-log-out" menu_gh_txt="Get into your account." tdc_css="eyJhbGwiOnsibWFyZ2luLWJvdHRvbSI6IjAiLCJkaXNwbGF5IjoiIn19" f_uh_font_family="653" f_links_font_family="653" f_uf_font_family="653" f_uh_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_links_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_uf_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_uh_font_weight="500" f_links_font_weight="500" f_uf_font_weight="500" f_toggle_font_family="653" f_toggle_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_toggle_font_weight="500" ia_space="8" menu_offset_top="15" show_version="" f_gh_font_family="653" f_btn1_font_family="653" f_btn2_font_family="653" f_gh_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_btn1_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_btn2_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_gh_font_weight="500" f_btn1_font_weight="500" f_btn2_font_weight="500" menu_gc_btn1_bg_color="#ec3535" menu_gc_btn1_bg_color_h="#000000" menu_gc_btn2_color="#000000" menu_gc_btn2_color_h="#ec3535" menu_gc_btn1_radius="4" menu_ul_link_color="#000000" menu_ul_link_color_h="#ec3535" menu_uf_txt_color="#000000" menu_uf_txt_color_h="#ec3535" show_menu="yes"]

En Bref

Archives

spot_img

La Journée internationale des Femmes célébrée en Haïti en appel à l’égalité des sexes pour un avenir durable

Pour cette Journée internationale des femmes (8 mars), le Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes, avec le soutien de l’ONU, organise un évènement sur les droits humains et le développement durable. Cette activité comprendra des allocutions du Premier Ministre, Dr Ariel Henry, de la Ministre Sofia Loréus et de la Cheffe de Mission de l’ONU Femmes, Marie Goretti Nduwayo. Des organisations de femmes et d’autres représentants de la société civile ainsi que des partenaires techniques, académiques et financiers contribueront également aux discussions. Au cours de l’évènement, trente (30) institutions haïtiennes reconnues par leur leadership seront honorées.

Reporters sans Frontières saisit la Cour Pénale internationale après les bombardements russes contre les médias en Ukraine

L’Ukraine se situe à la 97e place sur180 pays au classement mondial de la liberté de la presse de RSF. La Russie de son côté occupe la 150e position. Dès le déclenchement de l’invasion des militaires russes en Ukraine, le 24 février 2022, quatre tours de radios et télévisions ont été visées par des frappes russes, empêchant la diffusion des ondes des médias ukrainiens dans le pays. Au moins 32 chaînes de télévision et plusieurs dizaines de radios ont été affectées. Reporters sans Frontières (RSF) dépose une plainte auprès du procureur de la Cour pénale internationale contre ces attaques constitutives d’un crime de guerre. Le 4 mars, RSF a déposé plainte auprès du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) pour les crimes de guerre commis par les forces russes en Ukraine. RSF a évoqué la source du droit international, selon laquelle, une installation comme une antenne de radiodiffusion ne peut être une cible militaire légitime que si elle est utilisée comme émetteur et relais radio pour le compte de l’armée, si elle est temporairement affectée à un usage militaire, ou si elle est employée à des fins à la fois civiles et militaires. Bombarder délibérément de nombreuses infrastructures médiatiques constitue un crime de guerre et souligne l’ampleur offensive instaurée par le chef du Kremlin, Vladimir Poutine, contre le droit à l’information, a déclaré Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters Sans Frontières.

Dotée d’un statut consultatif auprès de l’organisation des Nations Unies, de l’UNESCO, du Conseil de l’Europe et de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Reporters sans Frontières invite le Procureur de la Cour Pénale internationale à placer au cœur de ses enquêtes, les crimes commis contre les médias et les journalistes en Ukraine. Reporters sans Frontières continue, au terme de ses objectifs, à défendre les journalistes emprisonnés et la liberté de la presse dans le monde, c’est-à-dire le droit d’informer et d’être informé, conformément à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Mars 2022 : vente-signature de l’ouvrage: «50 femmes haïtiennes modèles et inspirantes»

À l’occasion de la Journée internationale des droits de la Femme, l’Initiative des Femmes Haïtiennes dans le Tourisme (IFTH) & Sco Tour Haiti (STH) organisent, le mardi le 8 mars 2022, à la salle CCC de l’Université Quisqueya (UniQ), à Turgeau, la vente-signature de l’ouvrage biographique: «50 femmes haïtiennes modèles et inspirantes à découvrir».

Mexique : un début d’année sanglant pour la liberté de la presse

Un sixième journaliste a été assassiné, ce vendredi 4 mars, depuis le début de l’année au Mexique, au cœur d’une région prise dans l’affluence de la guerre entre les deux principaux cartels du pays. Journaliste et chauffeur de taxi, Juan Carlos Muniz, alias «Rigoberto», a été tué par balles, dans son véhicule, par des inconnus qui ont réussi à prendre la fuite, à Fresnillo, dans l’État du Zacatecas (nord). «Je condamne l’acte qui a visé, cet après-midi à Fresnillo, Juan Carlos Muñiz qui travaillait pour le portail d’information Testigo Minero. Nous exprimons notre solidarité envers ses proches, ses amis et ses collègues», a déclaré sur Twitter, le gouverneur de l’État de Zacatecas (nord), David Monreal. Le gouverneur, membre du parti au pouvoir, Morena (gauche), a recommandé à la justice «d’éclairer les faits et de trouver les responsables dans les meilleurs délais». À rappeler qu’en date du 23 janvier 2022, la journaliste Lourdes Maldonado a été tuée dans la ville de Tijuana, au nord-ouest du pays, quelques jours après le meurtre d’un autre travailleur de la presse. Janvier 2022 a été un mois sinistre pour les journalistes au Mexique. Quatre journalistes ont été tués. Plusieurs manifestations populaires ont été organisées pour réclamer la fin des attaques meurtrières contre la presse. Au total, six journalistes ont été assassinés depuis le début de l’année. Parmi les victimes figurent également le directeur d’un site d’information dans l’État de Veracruz (est) et le collaborateur d’un site d’information dans le Michigan (ouest). Il est important de souligner que les journalistes au Mexique sont exposés généralement aux représailles des cartels de drogues liés à la corruption et au crime organisé.

Campagne de sensibilisation contre la corruption de l’ULCC

En présence de plusieurs ministres du Gouvernement, l’ULCC a tenu à Ouanaminthe sa campagne de sensibilisation contre la corruption dans les écoles publiques et privées, devant plus de mille (1000) élèves venus de plusieurs écoles du département du Nord-Est. Au nom des élèves du Nord-Est, l’élève Samuel Désinor, du Lycée National de Capotille, a remis au ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle et au directeur général de l’ULCC, le «Manifeste des élèves du Nord-Est», à travers lequel des propositions organisées en trois (3) Axes sont faites. Les élèves demandent des réformes institutionnelles: l’Accès à l’information, la Transparence dans les dépenses éducatives et la Promotion de l’éthique et de la déontologie. L’ULCC remercie les autorités locales et la société civile du Nord-Est pour leur participation. Les élèves se sont exprimés courageusement contre la corruption et ont salué cette initiative portée par l’ULCC.

Le CREJUS interpelle l’AJFCE à l’École Nationale de l’Estère

Le Cercle de Réflexion sur la Justice (CREJUS), dans une note, interpelle l’Association des Jeunes Femmes Cadres de l’Estère (AJFCE) sur des faits et circonstances ayant rapport à l’atelier de sensibilisation sur la promotion des droits de la femme qu’elle organisera le 13 mars 2022 à l’Ecole Nationale de l’Estère. Ainsi, le CREJUS salue l’effort consenti par les jeunes de la commune de l’Estère et AJFCE, pour faire de la semaine du 8 mars, une période de sensibilisation. Par ailleurs, le CREJUS aimerait attirer l’attention de l’Association sur un fait important qui nécessite une décision immédiate des organisateurs de l’Atelier de sensibilisation. Le cercle a souligné que l’un des intervenants a été impliqué dans la publication, en absence de tout consentement, des photos nues d’une jeune fille originaire de la commune, au vu et au su de tous, pour laquelle l’organisation a été saisie. De ce fait, ce scandale a eu sa place dans le sillage des faits collectifs et mérite d’être sanctionné et corrigé pour éviter de reproduire le passé.

UEH: scandale à l’École des Droit des Gonaïves

Un étudiant termine ses études de Sciences Juridiques, alors qu’il était en prison durant les deux dernières années de l’étude. L’Université d’État d’Haïti dénonce, dans une note publiée le vendredi 4 mars, qu’elle décline toute responsabilité dans ce qui se passe au sein de cette école de Droit. L’Université d’État d’Haïti dit avoir appris avec consternation qu’un ancien prisonnier, récemment libéré, vient d’être gradué dans des circonstances troublantes, à l’École de Droit et de Sciences Économiques des Gonaïves. Il aurait bouclé le cycle d’étude des 4 années de la promotion 2017-2021, lequel comprend pourtant les deux dernières années de son incarcération, précise le rectorat de l’UEH. Il rappelle que le train de mesures adoptées en avril et août 2020 demeure en vigueur, y compris la reconnaissance de toutes les activités et évaluations académiques réalisées par les dirigeants illégaux de l’École de Droits des Sciences Économiques des Gonaïves, notamment les concours d’admissions, les examens de session, les soutenances de mémoires et les graduations. Le rectorat dit décliner toute responsabilité dans cette histoire qui confirme, une fois encore, la descente aux enfers de l’éclectisme de Droit des Gonaïves.

Guerre : nos étudiants en Russie

Les étudiants haïtiens qui résident actuellement en Russie ne sont pas affectés pour le moment, mais pourraient le devenir, selon Raphaëlla Célestin, une étudiante en relations internationales dans une université fédérale russe. Elle dément les rumeurs laissant croire que leur sécurité est menacée.

26 travailleurs des champs rapatriés en Haïti

Un premier groupe de travailleurs haïtiens de 26 travailleurs des champs, dont le statut migratoire n’a pas été régularisé, ont été rapatriés par les autorités dominicaines, le mercredi 2 mars. Rappelons que ces rapatriements s’inscrivent dans le cadre des nouvelles dispositions prises par la République Dominicaine, en vue de faire appliquer strictement les lois migratoires, interdisant aux entreprises dominicaines d’embaucher des personnes en situation migratoire irrégulière, sous peine de fortes sanctions.

Insécurité en Haïti : l’OCNH tire la sonnette d’alarme

L’Organisation Citoyenne pour une Nouvelle Haïti (OCNH) exprime sa préoccupation face à la détérioration du climat sécuritaire, caractérisée par des violations et atteintes du droit à la vie et une recrudescence du phénomène d’enlèvement dans le pays. L’OCNH, à travers une note de presse, dit constater que depuis des mois, la violence déferle dans les rues, les enlèvements et les prises d’otages se multiplient, alors que leurs auteurs s’attaquent aux personnes sans défense en toute impunité. À titre d’exemple, du 4 au 6 février 2022, plusieurs cas d’enlèvements en séries ont été enregistrés dans l’aire métropolitaine. Le Recteur de l’Université de Port-au-Prince, le professeur Gérald Dorcely, Gaëlle Jean-Baptiste, l’animatrice vedette de l’émission SOS Solitude diffusée sur les ondes de la Radio Télé Caraïbes (RTVC), ont été enlevés par des gangs armés, acolytes du groupe 400 mawozo. Aussi, le Pasteur Lochard Rémy, récemment libéré contre rançon, n’a pas été épargné. Il a été kidnappé dans la matinée du dimanche 6 février, dans la commune de Tabarre, alors qu’il était en route pour se rendre à l’église. Le mercredi 9 février 2022, trois personnes ont été tuées à Port-au-Prince. Ce triple meurtre a été commis à l’angle des rues des Casernes et du Centre. Selon des sources contactées, les victimes seraient des avocats. Jacques Faubert Étienne, ingénieur électronicien et spécialiste en management des systèmes d’information de la BRH, a été tué par balles, le mardi 22 février dernier, à Port-au-Prince. Ce dernier, père de deux enfants, avait déjà échappé à un kidnapping, le 7 décembre 2021. Enlevée dans l’après-midi du 15 février, l’étudiante de la faculté des sciences infirmières de Port-au-Prince, Fabiola Payen, a recouvré sa liberté le vendredi 4 mars 2022, après 17 jours de séquestration. Marc Théagène, administrateur de la Radio Télé Caraïbes, et sa femme ont été enlevés à proximité de la station, le lundi 28 février dernier, puis libérés dans la soirée du vendredi 4 mars. Parmi des cas d’enlèvements récents est celui du Président Directeur Général de la RTVC, Patrick Moussignac, enlevé dans l’après-midi du jeudi 3 mars, libéré quelques minutes après.

Depuis de nombreuses années, la population haïtienne fait face à une insécurité grandissante avec la présence notoire des gangs armés dans plusieurs quartiers et villes du pays. Ces derniers commettent, en toute impunité, des assassinats, des enlèvements, des viols et autres crimes odieux, malgré les dénonciations de divers secteurs, évoque la note de presse. Invitant le gouvernement d’Ariel Henry à assumer ses responsabilités en matière de protection des droits humains, l’OCNH en profite pour rappeler que ces actes constituent des violations graves des droits à la vie, à l’intégrité et à la sécurité, consacrés par la Constitution haïtienne et plusieurs instruments internationaux, relatifs à la promotion et à la protection des droits humains, ratifiés par Haïti.

Vote majoritaire à l’ONU pour un cessez le feu en Ukraine

Aux Nation Unies, dans un vote historique (non contraignant) 141 pays dont Haïti, ont exigé que la Russie cesse son offensive en Ukraine. 5 pays s’opposent à cette résolution (Belarus, Corée du Nord, Erithée, Russie, Syrie), 35 pays s’abstiennent dont la Chine.

Un tableau d’un peintre haïtiano-américain en vente, pour 70 millions US

La milliardaire japonais Yusaku Maezawa veut vendre un tableau du peintre américain d’origine haïtienne, décédé, Jean Michel Basquiat, pour 70 millions de dollars américains, qu’il avait acheté en 2016, pour 57,3 millions. La vente aux enchères se tiendra le 18 mai prochain, à NYC par la maison Philipps.

Nouvel Ambassadeur du Mexique

«Félicitations, ami Daniel Cámara Avalos, pour votre nomination comme Ambassadeur du Mexique en Haïti. Je vous souhaite beaucoup de succès dans mon pays».

Edmond Bocchit, Ambassadeur d’Haïti à Washington D.C., USA.

Cuba plus pauvre qu’Haïti ?

Selon les dernières statistiques de l’«Economist Intelligence Unit», en 2021 le revenu par habitant (PIB) à Cuba était inférieur à celui d’Haïti. Cet indicateur souligne la profonde crise économique que traverse Cuba depuis quelques années. L’inflation moyenne en 2021, bien qu’en nette amélioration, s’est élevé à 255,2%.

Assassinat Président : nouveau Juge d’instruction

Le jeudi 3 mars, Me Bernard Sainvil, Doyen du Tribunal de Première Instance (TPI) de Port-au-Prince, a désigné le juge Merlan Belabre pour poursuivre l’instruction du dossier de l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

Le CFI en tournée à Washington

Jeudi 3 mars 2021, Bocchit Edmond, l’Ambassadeur d’Haïti à Washington, a reçu Mme Marie Fatima Prophète, Directrice générale du Centre de Facilitation des Investissements (CFI), en tournée de prospection auprès de plusieurs Institutions à Washington D.C. Ils ont discuté et évalué les différents mécanismes de collaboration existant entre l’Ambassade d’Haïti aux USA et le CFI.

La Ministre Rival dans le Nord

Raymonde Rival, la Ministre de la Jeunesse et des Sports, a effectué, ce jeudi 3 mars 2022, une visite dans le département du Nord. Elle a inspecté les infrastructures sportives de la ville du Cap et encouragé les jeunes à pratiquer le sport, lors d’un championnat inter-quartier, organisé au Parc St-Victor.

  1.  
  2. Décès de Robert Manuel dit Bob Manuel
  3. L’ancien président de la République, Jocelerme Privert, a salué, dans un tweet, le départ de l’ancien Secrétaire d’État à la Sécurité publique, Robert Manuel, dit Bob Manuel, décédé le jeudi 3 mars 2022, à l’âge de 69 ans. «Je salue le départ pour l’au-delà de Robert (Bob) Manuel, ce fervent patriote qui a dignement servi Haïti à différents niveaux», a écrit l’ancien Sénateur et l’ancien Président de la République, Jocelerme Privert. Jocelerme Privert a en outre adressé ses condoléances à la famille et aux proches de celui qui a servi sous son administration comme Chargé d’Affaires au Brésil, en 2016.

Robert Manuel est mort au Guatemala, des suites d’une maladie cardiaque, cinq ans, jour pour jour, après la disparition de l’ancien Président René Préval dont il était proche. Ce dernier l’avait même désigné premier ministre, durant son deuxième mandat, mais le choix avait été rejeté par le Parlement.

Smith Prinvil

Popular articles

BYRON LARS PRESENTS IN EARNEST 

NYFW Spring 2024 By Ann Cooper I will always remember the first time that I came...

Pourquoi ne puis-je pas pleurer, même si je suis triste?

Vous est-il déjà arrivé d'avoir besoin d'un bon cri, mais d’être incapable de pleurer...

La solution à l’insécurité, de plus en plus loin

Les signataires du National Memorandum of Understanding (PEN) annoncent une série de mobilisations, à...

Que dit la Loi? Du Conseil Supérieur de la Police Nationale

Si la loi accorde une certaine autonomie à la Direction Générale de la Police...

Latest News

Dans le dossier du Canal de la Rivière Massacre, la Dominicanie porte le monopole de l’opprobre, mais…

Le dossier du canal d’irrigation de la Rivière Massacre défraie encore les chroniques de...

En Bref

Les USA mettent la RD sur la liste noire Le Président américain Joe Biden a...

Le canal d’irrigation de la rivière Massacre, un dossier de discorde, exploité hors de proportion

La presse locale, en Haïti et en République Dominicaine, également des journaux importants des...