HomeCoup d’oeil sur le mondeLe showbiz des «de facto»

Le showbiz des «de facto»

Published on

Archives

Après la note du 14 avril des Associations & Chambres de Commerce qui «condamnaient avec virulence les nombreux assassinats, attaques armées et enlèvements de membres de la société civile» ces derniers mois, déplorant que «les autorités semblent dans l’incapacité d’assurer ces droits fondamentaux que sont la sécurité et la vie, à côté de laquelle aucune activité durable ne peut cohabiter», le samedi 17 avril, ces Associations du secteur privé dont: CCIO (Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ouest), CCIH (Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti), AMCHAM (Chambre de Commerce Américaine d’Haïti), ADIH (Association des Industries d’Haïti), CFHCI (Chambre Franco-Haïtienne de Commerce et d’Industrie ) et ATH (Association Touristique d’Haïti), ont répondu à l’invitation du Premier Ministre de facto a. i., Claude Joseph, pour la présentation des nouvelles mesures adoptées par le Gouvernement, pour enrayer l’insécurité et, notamment, le phénomène du kidnapping.

Au cours de cette réunion, les ministres, Rockfeller Vincent (Justice et Sécurité Publique), Louis Gonzague Edner Day (Ministre a. i. de l’Intérieur) et Léon Charles Directeur Général a. i. de la Police Nationale d’Haïti (PNH) ont exposé les mesures déjà prises et informé des actions à venir. Les représentants du Secteur Privé ont partagé, avec les autorités représentées, leurs inquiétudes et ont fait part de leurs attentes, afin de continuer à contribuer à la vie économique et sociale du pays. À la suite de cette réunion, il a été convenu que les représentants du secteur privé travailleraient de concert avec les forces de l’ordre, afin de renforcer leur collaboration pour garantir la sécurité de la population, permettre aux élèves de prendre le chemin de l’école en toute quiétude et remettre le pays sur les rails de l’investissement et d’un environnement sain, propice au développement économique et au mieux-être collectif.

À rappeler qu’après son installation à ce poste, mercredi dernier, Claude Joseph, selon son équipe de communication, a informé qu’il a été dans plusieurs artères de la région métropolitaine pour motiver les policiers déployés sur le terrain dans les points fixes. Accompagné des autres membres du CSPN, dont le directeur général a. i. de la PNH, Claude Joseph a discuté des prochaines étapes à mettre en place pour combattre l’insécurité qui fait rage dans le pays.

Emmanuel Saintus

Popular articles

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Un Conseil Présidentiel de 7 membres, à la tête du pays, est-ce pour bientôt?

C’est une démarche boiteuse au mieux, bizarre certainement, mais il fallait bien entreprendre quelque...

La CARICOM recrute 7 nouveaux acteurs haïtiens pour pour une  débauche présidentielle  inédite

Cette organisation qui n’a jamais supporté Haïti dans sa lutte contre ses ennemis internes...

Latest News

Newsreel

Finally, an accord has been reached for the creation of the transitional government that...

Togo : l’ombre de l’intimidation plane sur l’opposition

Au Togo, plusieurs membres de l’opposition ont été interpellés et gardés à vue. Le...

La conjecture d’Haïti.

L’institut de mathématique Clay a retenu sept défis mathématiques réputés insurmontables et offre un...