HomeActualitéLa romancière Toni Morrison, monument des lettres américaines, est morte

La romancière Toni Morrison, monument des lettres américaines, est morte

Published on

Archives

Elle était la première romancière africaine-américaine à avoir reçu le prix Nobel de littérature. L’auteure de Home et de Beloved s’est éteinte lundi 5 août à l’âge de 88 ans.

Son éditeur Alfred A. Knopf l’a annoncé mardi 6 août : la romancière américaine Toni Morrison, «est décédée lundi au Montefiore Medical Center de New York», rapporte The New York Times

Auteure d’une oeuvre qui «explore les contours de l’identité noire aux États-Unis et de l’expérience des femmes noires en particulier», l’écrivaine était une figure majeure de la littérature américaine. Et l’une des rares «dont les livres étaient à la fois des succès de librairie et salués par la critique», souligne le quotidien.

Lauréate de très nombreux prix à travers le monde, Toni Morrison avait reçu en 1993 le prix Nobel de littérature, une première pour une auteure africaine-américaine. Comme le souligne The New York Times, «sa prose, souvent lumineuse et incantatoire, faisait écho aux rythmes des traditions orales africaines».

The New York Times – New York, 6/08/2019

https://www.courrierinternational.com

Popular articles

Le déploiement de la force Kenyane en discussion 

La ministre de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète, a représenté...

Tout cela n’est que pour un temps…

Il arrivera un moment où tout ceci sera derrière nous.  Quand exactement, je ne...

Le juge de paix de Carrefour, Jean Frantz Ducasse : kidnappé

Les cas de kidnapping se multiplient dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, ces derniers...

Comme quoi, Guy Philippe est aussi menteur que ses patrons…

« 90 jours seulement pour mettre fin au problème des gangs dans le pays », a...

Latest News

Martine…

Casterman est un éditeur que les grands enfants adorent.  C’est grâce à lui que...

Une ordonnance historique

Une ordonnance historique mais une saga judiciaire qui ne fait qu’à peine commencer Cela a...