HomeActualitéAu-delà de la religion…

Au-delà de la religion…

Published on

Archives

Quelqu’un n’a-t-il pas déjà avancé et soutenu que la religion est l’opium du peuple ? Par extrapolation, quel est donc le rôle de toute drogue ?  N’est-ce pas de palier momentanément aux drames et souffrances humains ? Par voie de conséquence, à force d’en faire un usage régulier, on risque de sombrer dans l’addiction, le désespoir, l’hallucination, la dépression, le déséquilibre mental et psychologique, la dépravation.  Cela peut aussi conduire ultimement au suicide orchestré et assisté ? Aussi, celui qui arrive au paroxysme de l’insensibilité face au drame humain, n’est tout simplement pas humain. Il n’est même pas non plus un monstre. Il est tout simplement un extra-terrestre dont on ignore encore l’existence et encore plus sa capacité, sa motivation, son niveau d’empathie envers autrui.  

 

Comment le salut peut-il être pour la multitude, dans l’au-delà et pour un petit groupe, ici-bas ?  Était-ce vraiment ça, l’enseignement du Christ de qui l’on prétend être le disciple? Comment vouloir s’approcher de Dieu, en créant un fossé entre l’humanité et soi ?  Moi personnellement, personne ne peut me porter à croire en quelque chose d’autre qu’à l’existence, qu’importe son appellation, d’un Être, d’une Sagesse, ou d’une Énergie Suprême, Créatrice et Régénératrice!

Le mépris et le rejet des autorités religieuses en Ayiti face au drame d’un peuple qui, depuis des décennies, croupit dans la misère et la pauvreté les plus abjectes, relèvent et témoignent tout simplement de leur arrogance et de leur indécence les plus scandaleuses. C’est plus que pathétique!

Honneur et mérite à vous, jeunes qui avez décidé de ne plus vous laisser à l’avenir prendre en otage, tout en vous enivrant dans la nonchalance, dans l’insouciance, dans l’inconscience et dans la complicité de la brisure de vos rêves.  Vous êtes le fil conducteur, la courroie de transmission, le catalyseur du changement véritable du pays. Ne l’oubliez jamais.

Pour revenir à la question de la religion: « Malheur à celui qui blasphème et prononce en vain le nom de Dieu! » Toutefois, si l’on veut oser aspirer au Divin, soyons d’abord humains.

Jean Camille Étienne, Arch.Msc.en Politique et Gestion de l’Environnement,

E-mails: [email protected] 

Popular articles

Interrogations sur les motifs de refoulement des Haïtiens munis de visa américain, canadien ou Schengen

Le refoulement des Haïtiens, munis de visa américain, canadien ou Schengen, débarquant dans les...

Conférence de commémoration du 199ème anniversaire de la dette de l’indépendance d’Haïti:

" Impact de la dette de l'indépendance dans le sous-développement d'Haïti"Le Mouvement Point Final...

Instabilite

De l'instabilité sociopolitique dégradante aux ingérences des puissances impérialistes occidentales en Haïti, le peuple...

Mythe ou vérité ? Le peuple haïtien, pour son propre malheur, choisirait-il des bandits comme leaders?

 Les analystes politiques prennent le vilain plaisir de culpabiliser les victimes en guise de...

Latest News

Newsreel

As the presidential transitional council, Conseil présidentiel de transition (CPT) struggles to see if...

Haïti Conseil Présidentiel : le CP Athlétique Club

Le mois d’avril, disent certains, est cruel.  Quand le pain quotidien n’est pas certain,...

221ième de notre Bicolore : et si les ancêtres revenaient parmi nous !

18 novembre 1803 - 18 novembre 2023, 221 années contemplent tristement la création de...