[tds_menu_login inline="yes" guest_tdicon="td-icon-profile" toggle_txt="My account" logout_tdicon="td-icon-log-out" menu_gh_txt="Get into your account." tdc_css="eyJhbGwiOnsibWFyZ2luLWJvdHRvbSI6IjAiLCJkaXNwbGF5IjoiIn19" f_uh_font_family="653" f_links_font_family="653" f_uf_font_family="653" f_uh_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_links_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_uf_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_uh_font_weight="500" f_links_font_weight="500" f_uf_font_weight="500" f_toggle_font_family="653" f_toggle_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_toggle_font_weight="500" ia_space="8" menu_offset_top="15" show_version="" f_gh_font_family="653" f_btn1_font_family="653" f_btn2_font_family="653" f_gh_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_btn1_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_btn2_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsInBvcnRyYWl0IjoiMTIifQ==" f_gh_font_weight="500" f_btn1_font_weight="500" f_btn2_font_weight="500" menu_gc_btn1_bg_color="#ec3535" menu_gc_btn1_bg_color_h="#000000" menu_gc_btn2_color="#000000" menu_gc_btn2_color_h="#ec3535" menu_gc_btn1_radius="4" menu_ul_link_color="#000000" menu_ul_link_color_h="#ec3535" menu_uf_txt_color="#000000" menu_uf_txt_color_h="#ec3535" show_menu="yes"]
HomeLe FMI et Haïti signent le SMP (Staff Monitored Program)

Le FMI et Haïti signent le SMP (Staff Monitored Program)

Array

Archives

spot_img

Après la signature du nouveau cadre de référence entre Haïti et le Fonds monétaire international, certains bailleurs de fonds commencent à donner leur avis concernant cet accord. On dirait qu’ils n’attendaient que ce gage pour se manifester. C’est la Banque interaméricaine de développement (BID) qui a pris les devants en annonçant pour bientôt l’approbation du premier don pour cette année. Selon le représentant résident de la BID en Haïti, Koldo Echebarria, à la suite de cet accord, l’institution qu’il représente planifie un important programme de décaissement au profit du pays. Le SMP, aux dires des signataires, s’étend sur 6 mois et vise à établir des piliers solides pour la stabilité macroéconomique et une croissance forte et durable sur le long terme. Cet accord vise principalement la réduction du déficit public, lié surtout à la subvention de l’Électricité d’Haïti (Ed’H) et à la consommation des produits pétroliers. La demande de ces réformes ne date pas d’hier. Mais c’est, selon le responsable, un bon point marqué par Haïti. Fort de cet accomplissement, la BID a déjà annoncé une approbation d’un don de 225 millions de dollars au pays. Et ce n’est pas tout. L’institution interaméricaine projette également de travailler sur un programme fort, au profit du pays, estimé à 400 millions de dollars au cours de l’année, dont le décaissement devrait atteindre les 200 millions d’ici à la fin de 2018. Avec l’approbation des 225 millions dollars, la banque régionale va continuer à financer des travaux d’infrastructures importantes comme les routes et la tour de contrôle de l’aéroport international Toussaint Louverture. Aussi, l’institution compte-t-elle poursuivre avec le financement des projets définis dans le cadre de la «Caravane du Changement» pour lesquels une promesse de 10 millions de dollars a été faite. Tout indique que cet acte est d’une grande importance pour les institutions internationales. L’ascenseur est en train d’être renvoyé. Les chiffres avancés par M. Echebarria font croire que ce préaccord ouvrirait la porte aux soutiens budgétaires tant attendus par les autorités gouvernementales.

L’approbation par le gouvernement haïtien du nouveau programme (« Staff Monitored Program ») du Fonds monétaire international (FMI), augure d’une situation sociale difficile dans le pays, si l’on en croit l’économiste Eddy Labossière. Ce nouveau programme prévoit l’élimination de la subvention des produits pétroliers et de l’électricité, ce qui aura des effets sur le coût de la vie et provoquera des mécontentements, explique-t-il. « L’élimination des subventions aura un coût social pour la population, car le prix des produits pétroliers à la pompe augmentera de toute façon », prévoit l’économiste. Les responsables du FMI ont constaté une faiblesse des recettes et un niveau trop élevé des dépenses de l’État, souligne le professeur d’économie. Durant les 4 premiers mois de l’exercice fiscal, un déficit budgétaire de 10 milliards de gourdes a été enregistré. Si ce rythme se maintient, on pourrait anticiper un déficit budgétaire de 30 milliards de gourdes à la fin de l’année, avec des conséquences néfastes en termes d’inflation, estimée aujourd’hui à 14%. Cette situation ne peut pas continuer, des mesures de redressement s’imposent, selon Eddy Labossière qui déplore l’absence de dispositions appropriées des autorités. « Le gouvernement fait du mauvais social, en subventionnant l’essence et l’électricité, alors qu’il aurait pu trouver d’autres formules » pour agir sur le pouvoir d’achat des ménages, estime-t-il. Dans le cadre du SMP, la politique fiscale se concentrera sur la mobilisation des recettes et la rationalisation des dépenses courantes, afin de faire de la place pour des investissements publics critiques dans les infrastructures, la santé, l’éducation et les services sociaux. Cela comprendra des mesures visant à améliorer la perception et l’efficacité des impôts et à éliminer les subventions excessives, y compris sur le carburant.

Emmanuel Saintus

Popular articles

BYRON LARS PRESENTS IN EARNEST 

NYFW Spring 2024 By Ann Cooper I will always remember the first time that I came...

Pourquoi ne puis-je pas pleurer, même si je suis triste?

Vous est-il déjà arrivé d'avoir besoin d'un bon cri, mais d’être incapable de pleurer...

La solution à l’insécurité, de plus en plus loin

Les signataires du National Memorandum of Understanding (PEN) annoncent une série de mobilisations, à...

Que dit la Loi? Du Conseil Supérieur de la Police Nationale

Si la loi accorde une certaine autonomie à la Direction Générale de la Police...

Latest News

Dans le dossier du Canal de la Rivière Massacre, la Dominicanie porte le monopole de l’opprobre, mais…

Le dossier du canal d’irrigation de la Rivière Massacre défraie encore les chroniques de...

Droit

France: Projet de loi pour contrôler l'immigration, améliorer l'intégration Régularisation des travailleurs sans papiers dans...