Quand l’impunité règne en maître à Maïssade

L’impunité règne en maître et seigneur dans la commune de Maïssade (Département du Centre). Les bandits armés transforment cette commune en un terrain de jeu pour tuer, violer, battre de paisibles citoyens. C’est le régime de l’impunité qui règne dans la commune de Maïssade. Pendant des années, des crimes ont été commis contre des gens de toutes catégories sociales, d’appartenances politiques ou religieuses et de toute nuance épidermique. Au moment où l’on mettra sous presse cet article, personne n’est appelé devant les tribunaux. La justice n’a jamais tranché en faveur des victimes ? Les Bourreaux circulent en toute quiétude, sous couvert des autorités locales, notamment du député Romel Beaugé. En effet, après l’assassinat de Noël Septembre, un notable et un militant conséquent dans la commune de Maïssade, les bandits continuent de circuler dans la ville de Maïssade, sans être inquiétés par les autorités judiciaires. Noël Septembre a été abattu par deux bandits armés, sous l’ordre de Hougan Ti Nèg, un proche et partisan du député Romel Beaugé du PHTK. Le Dimanche 22 Octobre 2017, la famille de Noël Septembre a dû prendre le maquis après que des bandits armés soient venus dans leur résidence privée pour les achever.
Publier le : 28/10/2017   Auteur : Emmanuel Saintus

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 
>>>>>