La dénationalisation continue

Malgré les dénonciations d’organisations nationales et internationales de droits humains, les autorités dominicaines continuent d’appliquer leur politique de dénationalisation de Dominicaines et de Dominicains d’ascendance haïtienne, encouragée par le décret TC 168-13 de la Cour constitutionnelle dominicaine, en date du 23 septembre 2013. Le mercredi 1er février 2017, la ressortissante dominicaine d’origine haïtienne, Juliana Deguis Pierre, a été notifiée d’une décision rétroactive, prise le 9 septembre 2016, d’annulation de son acte de naissance, délivré, depuis l’année 1984, par le bureau d’état civil de la première circonscription de Yamasá, République Dominicaine. Juliana Deguis Pierre est née le 1er avril 1984 à Yamasa (province de Monte Cristi, République Dominicaine). Munie de son certificat (originel) de naissance, elle a produit, en 2002, une demande de sa carte d’identité électorale (cedula de identidad y electoral) auprès de la junte centrale électorale (JCE). La requête lui a été refusée. La JCE a aussi confisqué le certificat de naissance de Juliana Deguis Pierre, sous prétexte de «patronymes suspects» de naissance.
Publier le : 17/02/2017   Auteur :

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En bref
Compteur de visite
8605163 visiteurs dont
1 aujourd'hui,
11644814 pages affichées
>>>>>